Mikkel Hansen : une importante baisse de régime ?
Photo Panoramic

Mikkel Hansen : une importante baisse de régime ?

Meilleur joueur du monde et vainqueur des JO, Mikkel Hansen a des stats en baisse. Double meilleur buteur en titre, il ne figure même pas dans le top 50 actuellement. Alors, comment s’explique cette soudaine baisse ?

Un rendement en baisse

Mikkel Hansen est un joueur extraordinaire. Le meilleur joueur du monde 2015 a terminé meilleur buteur du championnat lors des 2 saisons précédentes. Il a aussi remporté les JO cet été avec l’équipe nationale danoise. Dans sa quatrième saison à Paris, tous les voyants semblaient au vert pour qu’il réalise une nouvelle saison historique. Cependant, il semble avoir mal vécu l’arrivée de la Lidl Star Ligue avec seulement 29 buts en 11 matchs.

En effet, le Danois tourne actuellement à 2.64 buts par match. Si certains se satisferaient de ce rendement, il est indigne d’un joueur de son rang, surtout quand on sait qu’il avait une moyenne (affolante) de 9.12 buts par match l’an dernier. Il a quasiment divisé son nombre de buts par 4. Si on compare avec ses statistiques depuis son arrivée en France, c’est une baisse de 4 buts.

A cause de Gensheimer

La principale raison de la baisse du nombre de but de Mikkel Hansen s’appelle Uwe Gensheimer. L’Allemand est devenu le tireur de 7m attitré du PSG en lieu et place du Danois. Ce choix est logique tant l’ailier est efficace. Il a converti 88 % de ses tentatives (avec seulement 4 échecs en 11 matchs) dans un tout autre style que celui d’Hansen. Moins ostentatoire que l’Allemand lors de ses tentatives, l’arrière parisien n’est pas en reste non plus avec 86 % de réussite aux 7m depuis son arrivée en France. Depuis l’arrivée de l’ailier, il n’a tiré que 9 penaltys dont 4 lors du dernier match. C’est donc beaucoup de buts en moins pour celui qui en avait inscrit 111 l’an dernier.

Moins de responsabilités

Les penaltys ne sont pas le seul facteur expliquant sa saison moyenne. Il est moins responsabilisé dans le système actuel. Ainsi, il prend seulement 4.5 tirs par match alors qu’il en prenait 8 la saison dernière (sans compter les pénaltys). Cela vient du fait qu’il joue moins que la saison dernière, car Karabatic n’a manqué qu’un match pour l’instant contre 8 l’année dernière. De plus, Daniel Narcisse réalise une assez bonne saison en apportant de l’intensité à chaque apparition.

Une des causes avancées peut aussi être la fatigue. En effet, les Parisiens sont aussi engagés en Ligue des Champions et ont donc un rythme de 2 matchs par semaine (avec des longs trajets). En plus de ce rythme infernal, il a joué les JO jusqu’à la finale, avec très peu de vacances pour se reposer. Le mondial arrivant en janvier pourrait avoir un impact sur lui : il pourrait lancer véritablement sa saison car il va être le leader de son équipe nationale (contrairement à Paris). Avec des coéquipiers qui jouent pour lui, il va peut-être prendre confiance. Mais selon les résultats danois, il pourrait aussi revenir éreinté de la compétition (voire même blessé ?).

Pas d’impact pour son équipe

Néanmoins, son équipe ne souffre pas trop de sa saison sans saveur. Buteur hors-pair, on pouvait penser que l’attaque parisienne allait pâtir de sa période difficile. Ce n’est pas du tout le cas ! Paris marque plus de buts cette saison (35) que l’année passée (34). Quant aux résultats, ils suivent avec 11 victoires en autant de matchs. On peut donc dire que tout va pour le mieux dans le club de la capitale, qui reste favori à sa succession tout en espérant aller loin en Ligue des Champions. La mauvaise passe que traverse Hansen n’est donc pas rédhibitoire pour son équipe. Rien d’inquiétant néanmoins, il va seulement devoir s’adapter à son nouveau rôle pour continuer à performer.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter