Top 10 des plus grands clubs d’Europe de handball
Photo Panoramic

Top 10 des plus grands clubs d’Europe de handball

En 60 ans de coupes d'Europe, plusieurs clubs se sont illustrés dans des compétitions allant de la Ligue des Champions à la Coupe Challenge en passant par l'ancienne Coupe des Coupes et l'actuelle Coupe EHF. Voici mon classement, par ordre décroissant, des 10 plus grands clubs de handball sur la scène européenne en fonction de leurs palmarès.

N°10: SKA Minsk

Fondé au milieu des années 1970, le SKA Minsk s’impose comme un monstre du handball soviétique puis européen dans les années 1980 en enquillant 6 titres de champion d’URSS et 3 coupes d’URSS. Sur la scène européenne, son 1er coup d’éclat date de 1983 en Coupe des Coupes face au Dinamo Bucarest sur le score cumulé de 58-48. Sa seconde victoire en C2 date de 1988 sur le score total de 48-39 face à Grosswallstadt.

L’armée biélorusse domine l’URSS puis l’Europe du handball dans le dernier tiers des années 1980, en gagnant 3 titres de champion d’Europe. D’abord en 1987 face aux Polonais de Wybrzeze de Gdansk sur un score serré de 57-54, puis en 1989 après sa victoire en C2, face au Steaua Bucarest, mais cette fois plus largement sur le score total de 67-47. Il conserve son titre face à la force montante du handball européen qui est le FC Barcelone sur le score total de 55-48. Durant la décennie, l’armée biélorusse est composée de cadres comme Youri Shevtsov, Mikhaïl Iakomovich, Sergueï Bebeshko ou encore Aleksandr Karshakevich.

Le SKA Minsk domine ensuite le handball biélorusse dans les années 1990. Cela dure jusqu’en 2002 avec 11 titres de champion de Biélorussie et 7 coupes nationales. Sa dernière victoire en Europe date de 2013, en Coupe Challenge face à Esch-sur-Alzette sur le score total de 63-50.

N°9: Veszprém KSE

En 40 ans d’histoire, Veszprém KSE s’impose comme le monstre du handball hongrois avec 25 titres de champion de Hongrie et 26 coupes nationales. Sur la scène européenne, Veszprém se distingue à deux reprises en Coupe des Coupes : d’abord en 1992 sur le score total de 51-34 face à l’équipe munichoise de Milbertshofen, puis en 2008 face au Rhein-Neckar Löwen sur le score total de 65-60 (dont un match nul 28:28) après avoir perdu deux autres finales, dont une face à l’OM en 1993. Mais il ne parvient pas à faire ce que ses compatriotes du Budapest Honved réussit en 1982, à savoir être champion d’Europe de handball et ce à trois reprises.

N°8: Frisch Auf Göppingen

Avec à sa tête le coach Bernhard Kempa, Frisch Auf devient le premier club ouest-allemand champion d’Europe de handball, tout en dominant le handball de la RFA en enquillant 9 titres de champion. Son premier sacre date de 1960 sur le score de 18-13 face aux Danois d’Arhus. Il conserve ensuite son titre en 1962 (l’édition de 1961 ne s’est pas jouée en raison de la coupe du monde de handball organisée en Allemagne de l’Ouest) face au Partizan de Bjelovar sur le score de 13-11.

Göppingen ressurgit dès la fin de la décennie précédente en se distinguant en Coupe EHF, compétition qu’il remporte d’abord en 2011 et 2012, d’abord face  au TV Grosswallstadt sur le score cumulé de 53-47, puis face à Dunkerque sur le score cumulé de 60-54 dont un match nul 26-26. Depuis 2016, on reprend les mêmes et on recommence : d’abord face à Nantes sur le score de 26-24 lors du Final Four de la Coupe EHF, puis face aux compatriotes de Füsche Berlin sur le score de 30-22. Un succès qui fait du Frisch Auf Göppingen l’équipe la plus titrée de la compétition avec 4 victoires à son palmarès.

N°7: Dukla Prague

Fondé en 1948 par l’armée tchécoslovaque, il prend le nom d’un ville slovaque résistante. Il devient ensuite le premier champion d’Europe de l’histoire du handball. En 1957, l’équipe praguoise entraînée par Bedrich König s’impose face à Örebro sur le score de 21-13 (en réalité, ce premier sacre européen fut remporté en tant que Ville de Prague, mais la section handball du Dukla composait déjà la majorité de l’effectif). En 1963, c’est l’heure du second titre face à la section handball du Dinamo Bucarest. Lors des deux premiers sacres européens, on découvre Jiri Vicha, qui va ensuite réussir en tant qu’entraîneur et offrir au Dukla Prague son 3ème et dernier sacre européen en 1984 face à l’émergente Metaloplastika Šabac sur le score total de 42-34 (deux victoires sur le même résultat de 21-17). Le Dukla compte également dans son palmarès 28 titres de champion de Tchécoslovaquie, puis 4 titres de champions de République Tchèque.

N°6: SG Flensbourg – Handewitt

Fondé en 1990 à travers la fusion de deux clubs locaux situés près de la frontière danoise, Flensbourg est une valeur sûre du handball allemand. Doté d’une importante “colonie” scandinave, Flensbourg se distingue d’abord en Coupe EHF en 1997 grâce à sa victoire finale sur le score cumulé de 52-42.

Deux ans plus tard, c’est en Coupe des Villes (future Coupe Challenge) que Flensbourg s’offre son 2me titre européen face à Ciudad Real sur le score total de 53-48 dont un match nul 27-27.

En 2001, Flensbourg remporte de justesse sa première Coupe des Coupes face à Adamar Léon sur le score total de 51-49. Sa seconde victoire sera la dernière de l’histoire non seulement du club, mais aussi de la compétition en 2012. Ce fut plus compliqué face à Gummersbach sur le score cumulé de 65-61.

Après avoir gagné 3 coupes d’Allemagne d’affilée (la 4ème en 2015) et un titre de champion d’Allemagne en 2004, Flensbourg, sous la direction de son coach Ljubomir Vranješ, obtient la consécration suprême en 2014 : le titre de champion d’Europe de handball dans un derby du Schleswig-Holstein face au THW Kiel lors du Final Four sur le score de 30-28. Il devient ainsi le 1er club d’Europe à avoir réussi le Grand Chelem, à savoir gagner les 4 compétitions organisés par l’EHF (Coupe Challenge, Coupe EHF, Coupe des Coupes, Ligue des Champions).

N°5: Ciudad Real

En à peine trente ans d’histoire (1983-2011), Ciudad Real s’est imposé comme une place forte du handball, non seulement en Espagne (5 fois champions, 3 coupes du Roi), mais aussi en Europe. Après avoir perdu une finale de Coupe des Villes face à Flensbourg, Ciudad Real prend sa revanche en 2002 sur le score total de 58-54 face au tenant du titre de l’époque. Ciudad Real conserve son titre l’année suivante face au Redbergslids IK  Göteborg sur le score cumulé de 58-51 dont un match nul 24-24. Il devient le 3ème et dernier club à gagner la Coupe des Coupes au moins deux fois d’affilée.

Ciudad Real parvient à la consécration suprême pour la première fois de son histoire en 2006 face à ses compatriotes de San Antonio (équipe basée à Pampelune) sur le score cumulé de 62-47. Il remporte deux titres de champion d’Europe d’affilée entre 2008 et 2009, à chaque fois face au champion d’Europe de l’époque, le THW Kiel, sur le score respectif de 59-54 (avec une victoire à l’extérieur par 7 buts d’écart) puis de justesse 67-66 avec le même écart que l’année précédente après une défaite en Allemagne par 6 buts d’écart, devenant ainsi le dernier champion d’Europe de l’histoire sur la phase aller-retour. Ciudad Real est composé de joueurs de classe mondiale comme les Espagnols Alex Dujshebaev, Alberto Entrerrios, José Javier Hombrados et des étrangers tels que Didier Dinart, Jérôme Fernandez, Olafut Stefansson, Siarhei Rutenka et Arpad Šterbik.

N°4: SC Magdebourg

Ce club est une valeur sûre du handball allemand, déjà à l’époque de la RDA où il enquille 10 titres de champion et 4 coupes, puis après la réunification de l’Allemagne où il remporte un titre de champion en 2001 et 2 coupes d’Allemagne. Le SC Magdebourg, grâce à son coach Klaus Miesner, est le 3ème club est-allemand à être sacré champion d’Europe de handball après le DHfK Lepizig et l’ASKV Francfort/Oder. Preuve en est sa première victoire finale en 1978, 28-22 face à la section handball du Slask Wroclaw. Son second sacre date de 1981 face au Slovan Ljubljana sur le score cumulé de 52-43, faisant alors du club le 2ème champion d’Europe à avoir gagné sur une double confrontation après avoir perdu deux finales de coupe des coupes à la fin des années 1970. Même avec la réunification de l’Allemagne, le club le plus titré de l’ancienne RDA réussit à être champion d’Europe pour la 3ème fois de son histoire en 2001 (son 1er sacre depuis l’Allemagne réunifiée) face à Veszprém sur le score cumulé de 51-48.

C’est en Coupe EHF que Magdebourg se constitue également l’un des plus beaux palmarès du continent. Sa première victoire finale dans la compétition date de 1999, de justesse face à Valladolid sur le score cumulé de 53-52. Le second titre arrive deux ans plus tard face au tenant du titre de l’époque, le RK Metković, sur le score cumulé de 53-49 dont un match nul 27-27. Le troisième et dernier sacre arrive en 2007 et là aussi ce fut plus difficile, sur le score cumulé de 61-58 face au BM Aragon Saragosse. Le club égale ainsi le record du nombre de titres en Coupe EHF, détenu à l’époque par le THW Kiel.

N°3: THW Kiel

Triple champion d’Allemagne en 1957, 1962 et 1963, Kiel ne va émerger que grâce à l’arrivée du coach croate Zvonimir Serdarušić, qui en fait une place forte du handball allemand et européen. Cela commence en Coupe EHF, compétition que le club remporte trois fois : d’abord en 1998 lors du derby du Schleswig-Holstein face à Flensbourg sur le score cumulé de 49-46, puis en 2002 face au SC Magdebourg sur le score cumulé de 60-57 et enfin en 2004 face aux Espagnols d’Altea sur le score cumulé de 59-47.

C’est en 2007 que Serdarusić et ses troupes atteignent leur apogée : non seulement, ils dépassent Gummersbach sur la scène nationale en terme de palmarès, mais en plus ils parviennent à devenir une place forte du handball européen. Preuve en est leur premier sacre continental face à… Flensbourg de nouveau, sur le score serré de 57-55 dont un match nul 28-28. En 15 ans, Serdarusić a vu passer des joueurs aussi marquants que Nikola Karabatić, Thierry Omeyer, Henning Fritz, Klaus-Dieter Petersen, Marcus Ahlm, Stefan Lövgren et plein d’autres qui ont permis à Kiel de devenir le club le plus titré d’Allemagne.

L’entraîneur islandais Alfred Gislason a poursuivi le travail de Noka en ajoutant deux sacres européens supplémentaires en 2010 face au Barça sur le score final de 36-34, puis deux ans plus tard face à la section hand de l’Atlético Madrid sur le score de 26-21. D’autres joueurs sont depuis passés sous les couleurs du club allemand, comme Dominik Klein, Igor Anić, Daniel Narcisse, Filip Jicha, Aron Palmarsson et une importante colonie scandinave (suédoise surtout). Kiel, c’est aussi 20 titres de champion d’Allemagne et 10 coupes nationales et cela reste un club qui compte sur les scènes allemande et européenne.

N°2 : VFL Gummersbach

Il s’agit de l’un des plus anciens clubs omnisports allemand et sa section handball, crée en 1925, s’est illustrée sur la scène européenne dès le milieu des années 1960 par l’intermédiaire du coach Horst Dreischang, qui forme des joueurs majeurs comme les frères Brand (Klaus et Jochen), Hansi Schmidt, Klaus Westebbe entre autres. C’est en 1967 que Gummersbach s’offre son premier sacre européen face au Dukla Prague sur le score final de 17-13. Il va ensuite remporter deux autres titres de champion d’Europe consécutivement : en 1970 face face au Dynamo Berlin-Est sur le score de 14-11, puis en 1971 de justesse face à la section handball du Steaua Bucarest sur le score de 17-16. Le quatrième sacre européen arrive en 1974 mais avec le binôme Heiner Frohwein et Viktor Chita, qui ont pris en main l’équipe avec un effectif quasiment inchangé et se sont imposés 19-17 face au champion d’Europe de l’époque, le MAI Moscou. L’entraîneur roumain Petre Ivanescu fait gagner le 5ème titre européen du club en 1983, cette fois sur une finale aller-retour face à la section handball du CSKA Moscou sur le score cumulé de 32-29 et avec de nouveaux joueurs comme Andres Thiel, Thomas Krokowski, Heiner Brand entre autres, ce qui fait de Gummersbach l’équipe la plus titrée d’Europe jusqu’à la fin des années 1990.

Il s’agit également du premier club ouest-allemand vainqueur de la Coupe des Coupes et ce deux fois consécutivement : la première victoire date de 978 sur un seul match face au Železničar de Niš sur le score final de 15-13 ; la seconde le fut sur une finale aller-retour (la première de l’histoire de la compétition) et de justesse face aux est-allemands du SC Magdebourg sur le score cumulé de 30-29. Même en déclin, le VFL Gummersbach réédite la performance en 2010 face à Granollers sur le score cumulé de 67-62, puis de justesse l’année suivante face à Tremblay-en-France sur le score cumulé de 54-52, dont un match nul 26-26. C’est sa quatrième victoire en Coupe des Coupes, et la 3ème Coupe d’Europe consécutive après sa victoire en Coupe EHF en 2009.

Il fut également le 1er vainqueur de l’histoire de la Coupe EHF, lancée en 1981, face à la section handball du Željeznicar de Sarajevo en un seul match et largement sur le score de 23-14. Le second sacre est arrivé en 2009 sur une finale aller-retour, cette fois face aux Slovènes de Gorenje Velenje sur le score cumulé de 55-50. Le VFL Gummersbach compte également dans son palmarès 12 titres de champion d’Allemagne et 5 coupes nationales.

N°1: FC Barcelone

Fondé en 1942, le FC Barcelone ne va véritablement émerger que quelques années après la mort de Franco (même phénomène pour les sections football et basket-ball) et cela se fait par l’intermédiaire d’un seul homme : Valero Rivera Lopez. Celui-ci se distingue d’abord en Coupe des Coupes, compétition que le Barça remporte 3 fois d’affilée entre 1984 et 1986 : face au Sloga Doboj sur le score de 24-21, faisant du Barça le 3ème et dernier club à avoir gagné la coupe des coupes sur une seule rencontre. Les deux autres sacres ont été remportés en 1985 face au CSKA Moscou (50-50) puis en 1986 sur le score de 39-39 face à Grosswallstadt. A chaque fois, les Blaugranas l’ont emporté grâce à la règle du but à l’extérieur. Les deux autres sacres datent du milieu des années 1990 : en 1994 face au tenant du titre de l’époque, l’OM Vitrolles, sur le score total de 46-37, puis en 1995 face aux Danois de GOG Gudme sur le score cumulé de 57-46. Des titres qui font du Barça l’équipe la plus sacrée de l’histoire de la Coupe des Coupes de handball avec 5 trophées.

En Ligue des Champions, le Barça remporte son 1er sacre européen en 1991 face aux Yougoslaves du Proleter Zrenjanin, devenant ainsi le 1er club espagnol champion d’Europe de handball. Il domine ensuite le handball européen pendant la seconde moitié des années 1990 en enquillant 5 titres de champion d’Europe d’affilée (1996-2000). En 1996, les Blaugranas s’imposent face aux Basques de Bidasoa Irùn (champion d’Europe en titre) sur le score de 46-38. Le RK Zagreb subit ensuite les assauts barcelonais pendant trois ans sur les scores cumulés de 61-45 en 1997, 56-40 en 1998 et 50-41 en 1999. C’est contre le THW Kiel que le Barça devient l’équipe la plus titrée de l’histoire de la compétition en s’imposant de justesse sur le score cumulé de 54-52.

Durant cette période, de nombreux joueurs espagnols ont évolué avec le Barça. On peut citer David Barrufet, Inaki Urdangarin, Antonio Carlos Ortega, Xavier O’Callaghan et Enric Masip, sans oublier les étrangers comme Veselin Vujović et Alexandru Dedu. Le Barça confirme son statut d’équipe la plus titrée du monde en ajoutant une 7ème couronne européenne en 2005, puis une 8ème en 2011 face aux compatriotes de Ciudad Real, d’abord difficilement sur le score cumulé de 56-55, puis avec l’instauration du Final Four sur les score final de 27-24. Le 9ème et dernier sacre européen des Blaugranas date de 2015 face à Veszprém sur le score final de 28-23. Sur les trois derniers sacres, plusieurs joueurs sont passés par le Barça comme Iker Romero, Juan Garcia Lorenzata, Albert Rocas, Nikola Karabatić, Kiril Lazarov et Danijel Šarić entre autres.

Sa seule victoire en Coupe EHF date de 2003 face au Dynamo Astrakhan sur le score total de 68-49, faisant alors du Barça le 4ème club espagnol à remporter la compétition (et le 2ème catalan après Granollers). C’est ainsi que le Barça, avec également 24 titres de champion d’Espagne et 21 Coupes du Roi, est le club le plus titré du monde en handball, d’où sa position incontesté de plus grand club de handball européen de tous les temps.

  1. Pingback: Les clubs rayés de la carte d’Europe du handball - beIN SPORTS Your Zone - Partagez votre passion et votre expertise du sport

  2. avatar
    8 mars 2018 a 17 h 52 min

    Je signale une erreur concernant le 3me et dernier sacre européen du Dukla Prague de 1984. En fait il a été sacrée champion d’Europe face au Metaloplastika mais pas sur le score de 42:34, mais le score cumulé est de 38:38 et le Dukla s’est imposé 4:2 aux tirs aux buts et fut une grande surprise pour les Tchécoslovaques à cet époque. C’est un lourd lapsus que je voudrais signaler ici. Je vous pris de m’en excuser chers lecteurs.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter