A la découverte du Cécifoot, l’adaptation du football pour les personnes déficientes visuelles
Photo Panoramic

A la découverte du Cécifoot, l’adaptation du football pour les personnes déficientes visuelles

Dans une période où le football est à la fois décrié et adulé, parler d'un "autre" foot ne peut qu'être bénéfique. Focus sur le cécifoot, ses règles et ses athlètes.

Conjuguer football et déficience visuelle est tout à fait possible. Un peu moins connu que le football fauteuil, le cécifoot n’en reste pas moins l’un des sports les plus pratiqués par les personnes déficientes visuelles et tient une place importante dans le monde du Handisport. Partons à la découverte de cette discipline et de ses véritables athlètes.

Un cécifoot, deux catégories

Créé en France en 1987, le cécifoot s’adresse aux personnes déficientes visuelles, qu’elles soient non-voyantes ou mal-voyantes. Cependant, en fonction de leur acuité visuelle et selon un système de classification ophtalmologique, elles sont classées dans l’une des deux catégories.

Les personnes non-voyantes font partie de la catégorie B1 tandis que les mal-voyants (acuité visuelle du meilleur œil ne dépassant pas les 1/10ème après correction) seront classés dans la catégorie B2-B3.

Un espace et des règles adaptées

Très proche du football en salle, le cécifoot possède néanmoins des spécificités liées au handicap des joueurs, qui jouent avec les yeux bandés. Au-delà du terrain de la taille de celui de handball, entouré de barrières gonflables, et d’un temps de jeu de deux fois 25 minutes pour la catégorie B1 (deux fois 20 minutes pour la catégorie B2), la principale différence concerne le ballon. Celui-ci est en effet sonore pour permettre aux joueurs de le localiser. Chaque équipe possède quatre joueurs de champ et un gardien (qui peut être voyant), un entraineur ainsi qu’un guide, qui peut être remplacé par un bip, derrière les buts pour le localiser.

La parole prend également toute son importance pour pallier à l’absence de vision et les joueurs utilisent donc des codes verbaux bien définis à travers trois mots. Le « j’ai » pour annoncer que l’on a le ballon, le « oui » pour signifier que l’on est prêt à recevoir le ballon et le « voy » lorsque le défenseur indique au possesseur de la balle qu’il s’approche.

Le cécifoot est un sport pouvant être pratiqué pour le loisir mais des compétitions existent également.

La Russie sur le toit de l’Europe en 2017

Considéré comme un sport paralympique depuis les Jeux Paralympiques d’Athènes en 2004, le cécifoot possède également des championnats nationaux ainsi que des compétitions internationales.

Lors de l’Euro 2017, disputé à Berlin en août dernier, c’est la Russie qui a triomphé après avoir battu l’Espagne aux tirs au but en finale. La France s’est classée quatrième de cette compétition après sa défaite 2-0 face à l’Angleterre dans le match pour la troisième place.

La prochaine Coupe du monde de cécifoot aura lieu à Madrid (Espagne) du 17 au 25 juin 2018.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter