Interview – Kevin Fortuné : “En National ou en CFA, il y a un paquet de très bons joueurs”
Photo Panoramic

Interview – Kevin Fortuné : “En National ou en CFA, il y a un paquet de très bons joueurs”

Il incarne le renouveau lensois, symbolisé par le bon début de saison des hommes d'Alain Casonova qui viennent de prendre 8 points en 4 journées. Il, c'est Kevin Fortuné, nouvel attaquant des Sang & Or auteur de 2 buts en 4 matchs et arrivé il y a quelques semaines du côté de la Gaillette en provenance de Béziers et du National. Rencontre avec le n°13 lensois, qui a tout pour devenir la nouvelle coqueluche de Bollaert.

Bonjour Kévin, alors pour les gens qui ne te connaissent pas, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Salut Geoffrey et salut à tous ! En quelques mots, je m’appelle Kevin Fortuné, j’ai 27 ans et je viens de signer mon premier contrat pro de footballeur au RC Lens il y a quelques semaines. Je suis originaire de la région parisienne et plus précisément de Garges-Sarcelles.

Fortuné, c’est un nom qui parle aux connaisseurs du championnat de Ligue 1. Un lien de parenté avec Marc-Antoine ? (l’attaquant qui a marqué 11 buts avec Nancy entre 2007 et 2009)

Non non, aucun lien avec ce Fortuné là ! (sourire)

Avant de débarquer au RC Lens, tu as pas mal bourlingué et arpenté les différents échelons du football amateur français (CFA2, CFA, National). Raconte-nous ton parcours ?

J’ai commencé ma carrière à Dijon où j’ai passé quatre saison et demi avec la réserve, en CFA2. N’ayant pas eu l’opportunité pour passer pro, j’ai pris la direction de Luzenac en National. J’avais 22 ans, et une seule idée en tête : joueur. Pour ma 1ère saison, je fais 22 matchs dont seulement 7 comme titulaire avec 1 seul petit but à la clé. La saison suivante, je ne rentrai plus dans les plans de l’entraineur. J’ai donc décidé d’aller voir ailleurs au mercato hivernal et j’ai signé à Albi en CFA où ça s’est super bien passé avec 7 buts et 5 passes en une demi-saison. De là je prend la direction de Martigues, qui veut jouer la montée en National avec Coach Vanucchi aux commandes. Ma 1ère partie de saison est prometteuse, avec 4 buts. Malheureusement, le coach nous quitte à la mi-saison et prend la direction de l’AJ Auxerre. Le nouveau coach ne me fait alors plus confiance et je termine la saison sur le banc. Début de la saison 2014, je prend la direction de Béziers, toujours en CFA, séduit pas le discours de Xavier Collin. Je lui suis très reconnaissant, à lui et son adjoint Mathieu Chabert. Ils ont réussi à me mettre en confiance et à faire de moi le joueur je suis aujourd’hui. Physiquement et tactiquement, j’ai vraiment beaucoup progressé en 2 saisons passées à leurs côtés – 27 buts en 62 matchs sous le maillot biterrois -.

Aujourd’hui, tu viens d’avoir 27 ans et tu sembles enfin exploser dans le monde pro. Ton parcours est une belle leçon d’espoir pour tous ceux qui galèrent à percer au plus haut niveau. A 27 ans, ce n’est pas fini !

27, 28, 29 il n’y a pas d’âge limite pour passer professionnel ! Il suffit d’avoir la volonté nécessaire pour ne pas lâcher et se dire que dans la vie quand on s’en donne les moyens tout est toujours possible !

Ton parcours n’est pas sans rappeler un autre attaquant qui a explosé lui aussi sur le tard, lui aussi dans le Nord. Sais-tu que Steve Savidan ne s’est révélé qu’à 27 ans lorsqu’il a terminé meilleur buteur de National (17 buts) puis de Ligue 2 l’année suivante (16 buts). Bel exemple à suivre non ?

Oui surtout que pour ce que je me rappelle, c’était un très bon attaquant, avec son propre style, ce que j’apprécie tout particulièrement chez un joueur. Il a même réussi à pousser les portes de l’Equipe de France ! Quand on voit son parcours, c’est porteur d’espoirs.

Justement, être international, est-ce le rêve de tout footballeur ?

La sélection fait rêver n’importe quel footballeur ! C’est la récompense ultime car représenter son pays c’est juste magnifique.

Le foot amateur peut donc être un bon vivier pour les clubs pros ?

Bien sûr ! Que ce soit en National ou même en CFA, je peux vous dire qu’il y a un paquet de très bon joueurs, qui n’ont rien à envier à la Ligue 2, simplement méconnus par manque d’exposition médiatique. Je peux vous l’assurer, car c’est de là que je viens ! (sourire)

C’est surtout grâce à ta belle saison à Béziers en National l’an passé que tu t’es fait remarquer – co-meilleur buteur avec 17 buts -. Comment expliques-tu ta réussite du côté du Stade de la Méditerranée (le club évoluait dans le stade du rugby car le stade historique de Sauclières était en travaux) alors que tu n’avais encore jamais réussis de saison pleine ?

Comme j’ai commencé à l’évoquer un peu plus haut, les coach Collin et Chabert ont réussi à me mettre dans les meilleures conditions pour exploiter tout mon potentiel. Je me suis senti en confiance, important,et je n’avais qu’une idée en tête : leur rendre cette confiance sur le terrain. Je pense que c’est ce que j’ai réussi à faire pendant ces deux années à leurs côté. Je ne les remercierait jamais assez, car c’est grâce à eux ainsi qu’à tous mes coéquipiers de l’époque à Béziers que j’ai pu réaliser mon rêve : passer professionnel et découvrir le haut niveau.

Cela fait beaucoup de changements en peu de temps pour toi. Lens est un club et une ville de passionnés, qui respire le football; pourtant ce nouvel univers ne sembles pas te perturber outre mesure et ton adaptation semble rapide ?

C’est vrai que mon adaptation a été rapide. Tout cela a été facilité par toutes les composantes du club : le groupe, le staff et les supporters, tout le monde m’a accueillis à bras ouvert ! C’est très important pour moi, je suis quelqu’un qui marche à l’affectif.

Quelles sont les principales différences entre le foot amateur que tu as côtoyé pendant des années et tes premiers matchs de Ligue 2 ?

En terme d’infrastructures déjà, c’est un autre monde ! La Gaillette, c’est le pieds, tout est fait pour que les joueurs bossent dans des conditions idéales. Et Felix Bollaert, quand vous être dans cette enceinte avec le maillot sang et or, c’est un génial. La médiatisation est bien entendu nettement supérieure, avant je ne faisais pas autant d’interview ! (rire). Tactiquement, tout est beaucoup plus rigoureux également, et en terme de rythme c’est encore un cran au dessus, il y a moins de temps mort.

Est-ce que tu as déjà eu des péripéties ou des anecdotes croustillantes lors de tous les matchs que tu as pu jouer en National ou en CFA ?

Oui la dernière en date l’an dernier avec Béziers. Pour le dernier match de National à Avranches, on devait partir en train de Montpellier. Une fois arrivés à la gare, problème avec notre train qui est annulé. Retour donc à Béziers où l’on a pris les 2 minibus du club, direction Avranches par la route pour 11h de trajet ! C’est nous les joueurs qui avons conduit à tour de rôle, ça reste un super souvenir, car en plus on avait assuré notre maintien en National. Pour la petite anecdote, on a fait un bon 0-0 !

Ton meilleur souvenir de footballeur jusqu’à aujourd’hui ?

Sans hésitation mon 1er but marqué en pro, lors du match contre Tours. En plus ce but nous a évité la défaite, c’était beaucoup d’émotion.

Le joueur qui t’inspire le plus ?

Sans hésitation, Ronaldinho !

Te fixes-tu des objectifs personnel en terme de buts pour cette saison ?

Jamais ! Je ne me fixe jamais un objectif de but à l’avance. Je me dit juste que je dois rentrer à chaque match sur le terrain pour marquer et aider mon équipe à gagner. C’est mon rôle.

Quelles sont tes passions en dehors du terrain ?

Passer du temps et profiter de ma famille et regarder la NBA à la télé !

Ton rêve ultime pour ce qui est du football ?

Evoluer au plus haut niveau, que ce soit la Ligue 1 je l’espère dès l’an prochain avec Lens ou découvrir un jour la Premier League.

Et dans ta vie d’homme ?

Rester fidèle à moi-même et à mes valeurs, garder toujours le sourire quelles que soit les épreuves de la vie et aider mon prochain autant que possible.

Propos recueillis par Geoffrey Lieutaud – @Geoffrey2b

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter