Nice l’a fait !
Photo Panoramic

Nice l’a fait !

L’OGC Nice s’est qualifié pour les barrages de la Ligue des Champions en éliminant l’Ajax Amsterdam et sa jeune garde. Après cette qualification, les Niçois peuvent maintenant rêver plus grand.

Après un match nul à l’Allianz Riviera (1-1), Nice était dans l’obligation de marquer. Avec le forfait de Mario Balotelli (blessé aux ischio-jambiers), c’est Alassane Pléa qui a débuté le match, lui qui n’avait plus joué depuis février. Quelques minutes avant le coup d’envoi, l’Amsterdam Arena a rendu un vibrant hommage à Abdelhak Nouri, le jeune milieu de l’Ajax victime d’un malaise cardiaque en plein match le 8 juillet dernier.

Les Niçois rentrent très bien dans le match avec un but dès la 3e minute de Souquet, suite à un tir de Lees-Melou repoussé par Onana. L’équipe de Lucien Favre réalise un superbe début de match jusqu’à la 26e minute et l’égalisation de l’Ajax grâce à Van de Beek, qui s’emmène parfaitement le ballon face à Dante avant de tirer dans le petit filet droit. À la mi-temps, les deux équipes sont à égalité et tout reste possible.

Lucien Favre décide alors de faire entrer Dalbert à la place de Bassem Srarfi. En début de seconde période, ce sont les Néerlandais qui dominent, notamment avec une volée de Van de Beek détournée par Cardinale (49ème). À la 56ème minute, Ziyech dépose un magnifique ballon sur la tête de Viergever qui la remet à Sánchez qui n’a plus qu’à la pousser au fond (2-1). Amsterdam est qualifié pour le moment.

Vincent Marcel entre alors à la place de Malang Sarr, en difficulté face à Justin Kluivert. Nice remet le pied sur le ballon et égalise grâce à un but de son jeune entrant après une talonnade de Séri. Pléa est proche d’assurer la qualification de son équipe mais sa frappe est contrée par Davidson Sánchez. L’international allemand Younes passe lui aussi tout près d’offrir la qualification à l’Ajax mais Souquet contre sa frappe. L’arbitre siffle le coup de sifflet final =Nice est qualifié pour les barrages de la Champion’s League.

Adversaires potentiels : FC Séville, Napoli, Liverpool, CSKA Moscou, Sporting Portugal.

Homme du match : Jean Michael Seri. Il est suivi par le PSG, le Barça, Arsenal et Tottenham et on comprend pourquoi. Il a été la plaque tournante de Nice hier soir. Son duo avec Eysseric a bien fonctionné. Seri est complet, capable de récupérer les ballons, marquer et faire des passes décisives. La double confrontation face à l’Ajax en a été le parfait exemple. Nice a trouvé en Jean Michaël Séri un homme providentiel, capable de faire gagner des matches

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter