PSG 5-0 RSCA : Paris brille, Kurzawa frime
Photo Panoramic

PSG 5-0 RSCA : Paris brille, Kurzawa frime

Cette fois c’est officiel, le Paris Saint-Germain disputera les huitièmes de finale de la Ligue des Champions ! Peu de suspense certes, mais un match intéressant à regarder au cours duquel le PSG s’est brillamment imposé 5-0 face à Anderlecht au Parc des Princes.

Mbappé confirmé et Di Maria sacrifié

Avant le début de la rencontre, un doute subsistait sur l’attaque parisienne qui allait être proposée par Unai Emery. Les observateurs et les supporters débattaient autour du traitement de Kylian Mbappé. Le jeune Parisien, en difficulté depuis quelques matchs et toujours titulaire depuis son arrivée, semblait être en position défavorable pour figurer dans le 11 de départ, au profit d’Angel Di Maria.

Au final, il n’en a rien été à la découverte de la feuille de match. Mbappé était bien titularisé à la droite de l’attaque en compagnie d’Edinson Cavani et de Neymar. Di Maria est lui resté sur le banc jusqu’à la 61ème minute.

Un PSG solide et sérieux

Sur le terrain, tout a été fluide. Même si Paris a tardé à marquer, la machine s’est lancée dès la 29ème grâce à Marco Verratti sur une frappe enroulée dans la surface après un joli mouvement collectif. Neymar a tué ensuite tout espoir belge avant la mi-temps (45+4) d’une frappe puissante depuis l’extérieur de la surface de réparation, alors que le Brésilien semblait touché à la cuisse.

En seconde période, Layvin Kurzawa est rentré dans l’histoire de la Ligue des Champions, rien que ça ! En 26 minutes, il est devenu le premier défenseur à marquer un triplé dans la compétition (52ème, 72ème, 78ème). C’est également la première fois dans l’histoire du Paris Saint-Germain qu’un défenseur réalisait cette performance, toutes compétitions confondues.

Et pourtant, si sur le papier le match de Kurzawa peut sembler excellent, ces 3 buts masquent des lacunes importantes une nouvelle fois présentes. L’international français a encore fait preuve de maladresse dans son jeu et son attitude. On le savait déjà adepte des célébrations maladroites après le match des espoirs français contre la Suède en 2014. Il en a profité hier soir pour faire passer un message à ses détracteurs avec le traditionnel “doigt sur la bouche” en guise de célébration. Comme si ces trois buts faisaient oublier le fait qu’il était (et reste) le maillon faible du PSG depuis le début de saison.

Car si le niveau de Kurzawa reste sans conséquence contre Anderlecht, le PSG n’y survivra peut-être pas dans les matchs décisifs de la C1 ?

Un parcours parfait

Au final si l’on peut toujours émettre des critiques souvent légitimes sur le PSG et Neymar (encore individualiste par moments avec du déchet dans son jeu), il n’empêche que le club réalise un sans-faute en Ligue des Champions avec un bilan spectaculaire de 17 buts marqués pour 0 encaissé.

Les mauvaises langues pourraient mettre en avant le niveau des adversaires (Celtic et Anderlecht) ou la méforme du Bayern lors de sa venue au Parc le 27 septembre dernier (3-0) pour minimiser cette performance. Mais on remarque bien qu’il n’est pas facile de dérouler en Champion’s League quand on compare ce bilan avec les résultats des autres cadors européens.

Prochaines échéances : le 22 novembre contre le Celtic au Parc avant un déplacement décisif à Munich le 5 décembre. Vers un nouveau record pour le PSG ?

Suivez moi sur Twitter : @BCls75

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter