La Gueule de Bois !
Photo Panoramic

La Gueule de Bois !

D'obédience marseillaise assumé, j'ai longuement envié ce PSG 2016/17 qui parvenait à se hisser en haut de l'échiquier du football de France sans jamais réellement parvenir à dominer la Ligue 1 comme il le faisait sous la tutelle de Blanc et d'Ibracadabra. Puis le paroxysme de mon abhorration fut atteint au match aller au Parc. 4-0 pour Paris. Avec une telle avance, le club de la capitale pouvait se préparer à accéder aux quarts. Hélas, la désillusion a pris le pas sur l'excitation du signe indien enfin vaincu. De fait, le PSG mettra un cierge l'an prochain pour ne pas tomber sur l'ogre catalan !

Franchement, je me suis beaucoup moqué de la performance du PSG hier à Barcelone. J’ai bien ri. Mais là ce matin je crois qu’il faut se rendre à l’évidence. Il doit, ce matin, être bien difficile d’être supporter parisien. Je vous plains. Clairement, ce groupe manque de ce cuir qui font les grandes équipes. Ah ça, pour tartiner la Ligue 1, Verratti est très fort. Mais moi, je pense qu’il y a tromperie sur la marchandise. Je pense même que Paris peut le laisser filer cet été et se rabattre sur le petit Lorenzo Callegari. Le minot est certes plus jeune mais au moins porter ce maillot a une signification pour lui.

Vous avez vu la performance famélique de votre astre italien hier ? La couardise des journalistes français vont mettre en exergue la pleutre performance de Matuidi ou de Kurzawa, mais en l’absence de Motta, c’était au Lutin Italien d’assurer, voire d’assumer. Aussi, je me dis que peut-être que votre Verratti n’est pas fait de ce bois dont on façonne les fuoriclassi que vous le croyez tous capable de devenir. Ou alors peut-être que pour le devenir il doit accepter, par exemple, de rejoindre Ancelotti au Bayern pour relever le difficile challenge de la succession de Xabi Alonso. Parce que, a priori, à Paris, il ne fera jamais la bascule vers le haut niveau.

De toute façon, des têtes doivent tomber cet été à Paris. Quand je lis dans les gazettes que la direction du club aspire à prolonger Thiago Motta, les bras m’en tombent. Alors qu’il y a l’option Nainggolan à saisir à Rome, prolonger Motta c’est ne pas saisir le sens de l’histoire. Avec le recul, je pense que Emery, Kluivert et Nasser n’ont pas eu le courage de couper des têtes l’été dernier. Là, il est temps de laisser filer Sirigu, les Thiago, Verratti, Maxwell, Matuidi voire Di Maria ou autres Aurier, et de repenser un nouveau PSG. Encore faut-il en avoir le courage. Apparemment, Leonardo et Blanc avaient fait du bon travail. Il ne semblait pas nécessaire de tout chambouler.

Le désastre de Barcelone vient ramener Paris à une plus juste réalité. Cet été, il faudra escamoter l’équilibre de ce PSG qui avait fini par se lover dans du coton. Mieux. Je vais essayer de m’évertuer à ne pas hurler avec les loups qui vont sommer le club de couper également la tête du coach. Emery, on le jugera à l’aune du PSG 2017/18. L’effectif aura été remanié de telle sorte que le basque puisse avoir une meilleure mainmise sur le groupe. Je crois qu’Emery mérite d’avoir le droit d’être jugé sur la base d’une équipe qu’il a lui-même façonné.

En attendant, il ne nous reste plus qu’à espérer que l’OL et l’ASM sauront, eux, assumer. De toute façon, à chaque fois qu’un club français est allé loin en coupe d’Europe, c’était parce qu’il avait su sortir de sa zone de confort. L’ASM de 2004 avait su multiplier les exploits en ayant ce supplément d’âme dont de toute évidence les Parisiens semblaient dépourvus ce mercredi soir. Alea Jacta Est.

  1. avatar
    9 mars 2017 a 14 h 08 min
    Par Guga57

    Laurent Blanc a bien du se marrer dans son canape hier soir… Et Habib Beye doit desormais des excuses a ce brave Paul Le Guen. Apres, sincerement, je pense qu’a l’instar de France-Bulgarie 1993 qui avait ete le point de depart du projet France 98, cette defaite fera pluss de bien que de mal au PSG version Qatari sur le long terme ;)

  2. avatar
    9 mars 2017 a 16 h 22 min

    Etant supporter du PSG depuis 2001, je ne peux qu’approuver le titre de cet article. En revanche, je ne penses pas que Unai Emery restera la saison prochaine au PSG. D’ailleurs je peux annoncer ce qui peut se passer à l’été prochain: Monaco champion de France, Emery ne sera plus au PSG, qui peut au pire des cas jouer le 3me tour préliminaire de la Ligue des Champions, des joueurs comme Maxwell, Thiago Motta, ou encore Kurzawa, voire Verratti partiront ailleurs. Le PSG va devoir se débrouiller sans ces joueurs pour se reconstruire. Mais si les Qataris s’en vont, le PSG d’aujourd’hui ne sera plus là.
    Sur le match d’hier soir, c’était le plus pire match de l’histoire du club toutes compétitions confondues. Mais quelquefois, prendre une claque ça peut faire du bien, sur le long terme. Et puis pour terminer, dédicace à l’arbitrage, qui a été dégueulasse, je peux même supposer qu’il a tout fait pour que cette remontée ait lieu. J’en ai pas les preuves pour l’instant mais c’est mon intuition, n ne sait pas ce qui va se dire dans 5 à 10 ans si c’était truqué ou pas. Je sais ce que certains vont me dire: je suis un rageux. C’est un peu vrai, mais cela n’excuse pas la performance dégueulasse du PSG hier soir. Je souhaites de tout coeur que le Real et le Barça s’affronte en quart de finale mais on verra d’ici 8 jours lors du tirage.

  3. avatar
    9 mars 2017 a 17 h 13 min
    Par Radis

    Ok, l’arbitrage a été un peu dur mais c’est ça de camper dans sa surface.
    Ok, Messi n’était pas dans un grand soir … mais s’il l’avait été, les parisiens en auraient pris combien ?

    Trapp … Dans la famille “jivéjivépa” donnez-moi le fils ! … Bonne pioche !
    Même si le coup franc de Neymar est magnifique, on l’entend hurler juste avant pour placer son mur mais personne ne l’écoute. Un signe du peu de confiance et donc d’emprise qu’il a sur ses coéquipiers.

    Meunier … On ne va pas trop l’accabler car il semblait être le seul à avoir une petite étincelle de guerrier. Et bon, le pénalty causé par sa perruque est un peu dur.

    Thiago Silva … Un capitaine qui m’a rappelé son attitude lors du dernier match Brésil- Allemagne. Trop faible psychologiquement pour supporter de telles pressions. Difficile de lui refaire confiance pour les grandes occasions.

    Marquinhos … il a été le monsieur 50% du Barça. Si besogneux et appliqué habituellement, il a rendu une copie pleine de taches.

    Kurzawa … à part sa remise sur le but, il a semblé un peu léger pour ce genre de rencontre. Comme beaucoup de ses coéquipiers, il a défendu en reculant et sans confiance.

    Verrati … Le petit est malheureusement resté petit. Toutes ses qualités étaient aux abonnés absents. Même s’il est dans le coup sur le but parisien, ça n’enlève pas la déception ressentie en voyant le reste de sa prestation.

    Rabiot … Il a perdu toute l’assurance qu’il affichait ces derniers temps pour redevenir un grand ado ébahi et paralysé par l’enjeu et les stars qui l’entouraient.

    Matuidi … Mais où sont passées ses tentacules ? Il n’avait plus aucun aimant dans le buffet. Il n’a attiré presque aucun ballon. Pour lui une soirée “rien à gratter”.

    Lucas … Comme souvent dans les grands matchs de ligue des champions, il n’a pas réussi à mettre de conviction sur les rares actions du PSG.

    Cavani … Quand toute votre équipe campe aux 18 m et que vous faites tout seul l’essuie-glace, le temps doit paraitre long. Il a su marquer un but, toucher un poteau mais il a terminé son occasion déviée du pied par le gardien barcelonais avec une nonchalance et une prévisibilité coupable. Levez vos ballons, bon sang !

    Draxler … Un peu perdu dans tout ce brouhaha, il n’a pas paru très concerné.

    Pour les remplaçants : Di Maria a eu la chance de conclure en entrant

    Emery … Il a semblé embrouillé dans ses plans. Il a peut être voulu changé de stratégies pendant le match mais sans tenir compte de la situation psychologique de ses joueurs. Il n’a pas osé remettre Kimpembe qui avait pourtant était excellent à Paris. Il aurait pu également confier le capitanat à un gars plus motivé que Silva … Cavani ou Meunier.
    Il est en tout cas le fusible entre les joueurs et le président du club … Qui lui-même risque d’être le fusible entre le club et les mystérieux princes qataris qui veulent tant cette ligue des champions.

  4. avatar
    9 mars 2017 a 23 h 38 min
    Par fabien

    l’arbitrage maison, Barça favorisé. OUI
    2 penalties ? imaginaires ?
    une faute parisienne (ou pas) = un carton
    ça n’excuse pas une “performance” honteuse.
    Des fautes du Barça inadmissibles !
    Mais ça n’excuse pas tout, je lance une idée : chaque joueur présent et l’entraineur devraient reverser leur salaire du mois de mars ou au moins la moitié à une Association ! Quelle honte du jamais vu !

  5. avatar
    10 mars 2017 a 4 h 29 min
    Par Nicolas

    Je trouve que l’on en fait trop sur ce match car Barcelone n’a pas franchement été génial, j’ai par ailleurs été beaucoup plus séduit par le Bayern Mardi soir qui ont joué un foot de rêve.

    Sur les 6 buts inscrits 5 furent des erreurs de défenses grossières et le Barca à plus été aidé par le PSG qu’autre chose, par ailleurs Messi avait un peu la tête dans le guidon car quasiment inexistant.

    Je suis par ailleurs déçu de voir qu’encore une fois les arbitres n’ont pas franchement été à la hauteur et faussent un peu le résultat à la fin, carton rouge sévère pour Arsenal et péno non sifflé sur Cavani.

  6. avatar
    10 mars 2017 a 10 h 10 min
    Par Cullen

    Le Paris Saint-Germain risque de trainer cette image très longtemps et les Qataris qui sont justement venus dans la capitale française, investir dans un club à potentiel de visibilité important, suffisamment malléable pour construire une réussite sportive et donc récolter une image positive sur le plan géopolitique, pourraient revoir leurs plans s’ils ne parviennent pas rapidement à effacer cette image.

    Les responsabilités sont évidemment nombreuses, et après une rencontre aussi indigente, on ne peut pas se retrancher derrière le seul argument de l’arbitrage. Pourtant, les erreurs ont été nombreuses dans ce domaine et je rejoints le point de vue de Markopantic lorsqu’il écrit que Mr Aytekin, en voyant la tournure que prenait la rencontre, a donné un petit coup de pouce au Barça pour que ce club très “bankable” soit le premier à réussir cette fameuse “remontada” (au passage, encore un terme hispanique repris bêtement par les médias français). Le second pénalty sifflé est assez édifiant de ce point de vue là.

    Après, ça n’explique pas pourquoi les joueurs parisiens ont été aussi méconnaissables par rapport au match aller. Alors bien sur, au Parc, ils n’avaient pas grand-chose à perdre (moins en tout cas), tout le monde ou presque les donnait perdant et ils ont pu lâcher les chevaux. Là, ils avaient davantage de pression, il fallait valider le bon résultat obtenu à l’aller. M’enfin avec 4 buts d’avance, ils pouvaient quand même voir venir, et en se montrant simplement surs d’eux et déterminés, ça aurait suffi pour passer. Seulement, ils se sont fait dessus, ils ont sans cesse reculé et personne n’a semblé en mesure de remobiliser le groupe. Et notamment Thiago Silva, qui a montré les mêmes signes de fragilité que lors de la demi-finale de Coupe du monde 2014. Lui confier le brassard de capitaine a été une grosse erreur.

    Et que dire d’Unai Emery justement ? Un coach, ça n’est pas seulement un technicien qui dicte sa manière de jouer, de se placer, avec ou sans ballon, ça doit aussi être un meneur d’hommes, capable de sortir LE discours dans les vestiaires qui va rebooster un groupe lorsque celui-ci est en perdition comme ce fut le cas mercredi soir.

    Enfin, même si le Paris Saint-Germain est aujourd’hui un club international, il évolue en Ligue 1, dans un pays qui n’a remporté que 2 coupes d’Europe en l’espace de 60 ans, où la culture foot est aujourd’hui encore proche du néant, et cet environnement n’a surement pas aidé. Pas sur en effet que si les Qataris avaient investi ailleurs (mais quel mérite auraient-ils eu à maintenir un succès déjà existant en rachetant le Real ou le Bayern ?), ils auraient connu la même désillusion mercredi soir…

  7. avatar
    10 mars 2017 a 14 h 52 min

    Cricri, je viens de vérifier : https://fr.wikipedia.org/wiki/Match_de_football_Br%C3%A9sil_%E2%80%93_Allemagne_(Coupe_du_monde_2014)

    Thiago Silva était suspendu pour le 1-7 contre les allemands en 2014, donc il n’était pas responsable de cette catastrophe là !

    Sur le match, j’ai coupé la télé à la mi-temps, pour moi, le PSG allait se faire sortir. J’ai rallumé après avoir entendu la clameur suite au but de Cavani, mais ce but n’a finalement fait que retarder l’échéance. (je précise qu’à 1-3, comme tout le monde, je voyais le PSG passer bien sûr)

    Même si le PSG avait perdu 4-1 ou 5-1, et s’était qualifié, il aurait montré à l’Europe entière qu’il n’a pas les c….. pour aller au bout. Donc, cette élimination est à relativiser : il manque trop de choses à cette équipe.

    Certains sont des joueurs limités (Matuidi, Meunier, Kurzawa, Lucas), d’autres ont montré qu’ils ont encore beaucoup à apprendre (Verrati, Rabiot, Trapp, Marquinhos, Draxler), et d’autres sont décevants une fois de plus (Thiago Silva, Di Maria).

    J’adore Verrati, mais si c’est un superbe joueur, ce n’est pas un grand champion (comme Sergio Ramos, vu la veille décisif une fois de plus au moment où son club a besoin de lui) ou comme Neymar a pu l’être avant-hier. Cela dit, Messi a été nul, et c’est pas la 1ère fois, alors…

    Il manque un état d’esprit à ce groupe, et je doute que dans 5 ans, quand le travail fait sur ce 8 mars, s’il paye, aura payé, je doute que beaucoup des joueurs de cette déroute jouent encore au PSG. C’est un match-rupture, et ça va être intéressant de voir comment le club arrive à gérer ça sur le long terme, parce que pour le court terme, Emery va partir, et une bonne partie des joueurs de cette équipe avec lui.

    Mais enfin, il va falloir qu’on m’explique comment les mecs qui ont mis un 4-0 à ce Barça quand même pas transcendant le 14 février, ont pas pu au mois essayer de jouer les yeux dans les yeux avec la même équipe 3 semaines plus tard. C’est incompréhensible, pour moi, le truc hors-normes, c’est pas le match du Barça, c’est celui du PSG…

    • avatar
      11 mars 2017 a 12 h 41 min
      Par Cullen

      Salut Zancky,

      C’est marrant on l’a tellement condamné après ce match que j’aurai juré qu’il était sur la pelouse ce jour-là. Bien vu en tout cas.

      Sinon, on entend beaucoup le refrain “à jamais les premiers” depuis quelques jours mais il ne faut pas oublier que 2 clubs avaient déjà réussi pareille remontée il y a quelques années. Le Partizan de Belgrade en 1984 qui s’était imposé 4-0 après avoir été battu 6-2 à Londres par les Queen’s Park Rangers et le Real Madrid en 1986 qui avait battu le Borussia Moenchengladbach 4-0 après avoir été battu 5-1 en Allemagne. La seule différence c’est que ça n’était pas en Ligue des Champions mais en Coupe de l’UEFA et que le Partizan et le Real avait réussi à marquer un but à l’extérieur à l’aller, ce qui fait qu’ils n’étaient pas obligés de s’imposer par 5 buts d’écart.

  8. avatar
    12 mars 2017 a 5 h 14 min
    Par Nicolas

    Tu sais Cullen les médias ont la mémoire sélective et c’est pour gratifier l’égo du Barça qu’ils disent cela.
    Par contre Monaco est plus fort que le Barça et ne m’impressionne guère.
    C’est le Bayern qui gagnera la champions league cette saison

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter