Ligue 1, Journée 14 : le débrief du Vestiaire
Photo Panoramic

Ligue 1, Journée 14 : le débrief du Vestiaire

14ème chapitre de notre bonne vieille Ligue 1 avec 29 buts marqués, un seul match nul, une branlée dont on a pris l’habitude à Lyon, une énième victoire pour le PSG, un match dégueulasse pour Bordeaux et un derby de la Bretagne qui n’en est pas un. Le Vestiaire du Sport était sur toutes les pelouses de France ce week-end. C’est parti !

Saint Etienne 2 – 2 Strasbourg 

9 matchs toutes compétitions confondues et pas une victoire à se mettre sous la dent pour les supporters stéphanois. Le duo Sablé-Gasset, qui ne fait rêver personne, ne fera pas de miracle avec des joueurs aussi peu combatifs. En attaque, c’est Beyrouth franchement : ça vendange comme jamais en envoyant des roquettes dans les tribunes. Strasbourg, de son côté, enchaine un deuxième match sans connaitre la défaite. 4 points en deux matchs et les joueurs de la Meinau se relancent dans la course au maintien.

Rennes 2 – 1 Nantes

Dans un supposé derby qui n’en est même pas un, puisque les deux villes ne sont même pas dans le même département et encore moins dans la même région, un homme a surnagé : Wahbi Khazri. Auteur d’un doublé, le Tunisien a permis à son équipe d’enchainer une quatrième victoire en cinq matchs. Les bretons retrouvent la première moitié du classement (9ème) tandis que les Nantais enchainent une deuxième défaite consécutive en deux déplacements mais restent cinquièmes. À noter la superbe performance de Nicolas Pallois qui, comme à son habitude, est sorti du pré avant tout le monde en prenant deux jaunes en moins de cinq minutes.

Metz 0 – 2 Amiens 

Tout roule à Metz en ce moment. 4 défaites, un nul sur les cinq derniers matchs, une minable vingtième place au classement avec 4 pauvres unités et déjà 10 points de retard sur le barragiste, Nice. Frederic Hantz a du pain sur la planche s’il veut sauver le club de la relégation et ce n’est pas le match de samedi soir qui va le conforter dans l’idée que cette mission peut être accomplie. Les Messins sont nuls, on dirait 11 poteaux sur le terrain qui bougent de temps en temps. Du côté d’Amiens, c’est Noël avant l’heure. 3 nuls, deux victoires et voilà les Amiénois dixièmes au classement très loin de la zone de relégation dont ils étaient habitués depuis le début de la saison.

Troyes 3 – 0 Angers 

Angers, qui était pourtant la 5ème meilleure équipe à l’extérieur, se déplaçait sur la pelouse de Troyes. On pensait vraiment que les Angevins pouvaient ramener quelque chose du Stade de l’Aube mais finalement les coéquipiers d’Enzo Crivelli n’ont rien pu faire. Une défaite 3-0 les a obligés à poser la manette à la 84ème minute après le but contre son camp de Romain Thomas qui n’en pouvait plus. Troyes est 11ème tandis que Angers est seizième à un point de la zone rouge et à égalité avec le barragiste, Nice.

Caen 1 – 0 Bordeaux

On a rarement vu une chute aussi vertigineuse que celle des hommes de Jocelyn Gourvennec. Sur le podium de la Ligue 1 Conforama fin septembre, Bordeaux coule petit à petit et se retrouve treizième au classement. Les Bordelais n’ont plus gagné en Ligue 1 depuis le 23 septembre. Deux mois qu’ils rentrent au vestiaire avec la mine déconfite. Et pourtant, ça ne gueule pas énormément. Le club est à trois points du barragiste mais tranquille, pas de pression, les supporters fêtent leurs trente ans d’existence en faisant des clappings avec des joueurs qui ne mouillent pas une goutte le maillot mais TOUT VA BIEN. À cette allure, les 31 ans seront fêtés en Ligue 2 et ce sera parfait. Caen, de son côté, réalise un superbe début de saison et pointe à la 6ème place du classement. Le monde à l’envers dans Stranger Things.

Dijon 3 – 1 Toulouse

4 victoires sur les 5 derniers matchs pour la moutarde et les voilà aux portes de la première moitié de tableau (12ème). Une victoire totalement méritée acquise en 20 minutes. Sportivement, les Dijonnais n’ont pas voulu reprendre la manette à leurs adversaires et Andy Delort a pu y aller de son petit but pour sauver l’honneur. Tenez, parlez-en à Pascal Dupraz de ce qu’il en a pensé de l’honneur et de la fierté de ses joueurs de porter le maillot toulousain après la pauvreté d’un tel match. En une intro, deux parties et une conclusion, il démontre par A+B que ses joueurs ne méritent qu’une seule chose : le chômage.

Montpellier 3 – 0 Lille

Bilan de la semaine pour Lille : deux défaites, 6 pions encaissés, 0 marqué. Et oui, parce qu’en début de semaine, on rejouait le match contre Amiens à cause, rappelez-vous, d’une barrière qui s’était effondrée lorsque Lille avait marqué. En même temps, on est si peu habitué que même les barrières sautent. 3-0 à la Licorne et la direction décide de se séparer de son entraineur Marcelo Bielsa, totalement sur-coté. On attendait donc un tout autre état d’esprit que celui montré par les Lillois samedi soir. On pensait qu’ils allaient avoir un petit peu d’orgueil mais là encore, la barrière entre la volonté et la nullité a cédé. Lille est 19ème tandis que Montpellier a le sourire, 7ème du classement. Ca faisait longtemps qu’on avait pas autant souri à la Mosson.

Nice 0 – 5 Lyon

Et de trois ! Trois manitas pour les Lyonnais à l’extérieur sur leurs trois derniers matchs. 5-0 contre Saint Etienne, Troyes et donc Nice qui est 18ème au classement. Malgré l’absence de leur être si cher, Nabil Fekir, diminué par un virus, les hommes de Genesio n’ont pas fait dans le détail pour étriller leurs adversaires. On a bien compris que Nice, cette année, avait deux objectifs : aller le plus loin possible en Europa League et descendre en Ligue 2. Pour l’instant, les objectifs sont remplis ! Continuez comme ça les gars parce que vous nous faites bien rire après votre énorme saison de l’an passé. L’accident, ce n’est pas aujourd’hui en fait, c’est toute l’année dernière où vous nous avez pris pour des idiots à bien jouer au football. Lyon passe devant Monaco au classement et grimpe à la deuxième place. Sur les 7 derniers matchs toutes compétitions confondues, l’OL c’est 24 buts marqués pour 0 encaissé. Solide.

Marseille 1 – 0 Guingamp

On avait quitté Marseille tout heureux de ne pas perdre à Bordeaux la semaine passée sur un but à la dernière seconde de Morgan Sanson. On les a retrouvés en Europa League jeudi soir dans un scénario similaire, à croire que la scène avait été mal jouée et qu’il fallait tout refaire. Et ce dimanche, les hommes du Sergent Garcia, à défaut d’être efficace, ont été solides pour s’imposer face aux soldats d’Antoine Kombouaré. Florian Thauvin est l’unique buteur du match. Marseille est quatrième à un point de Monaco tandis que Guingamp est 15ème avec 15 points.

Monaco 1 – 2 Paris 

C’était le supposé choc de cette 14ème journée de Ligue 1 entre une équipe qui roule sur tout le monde et une autre qui prend des valises à la maison contre des équipes allemandes qu’on ne connaissait pas il y a de ça deux ans. Comme d’habitude, les Parisiens ont piétiné leurs adversaires en menant rapidement 1-0 grâce à El Matador Cavani avant que Neymar ajoute un pénalty en début de deuxième période. La réduction du score ultra-chanceuse de Moutinho en fin de match n’a rien changé. Paris roule sur la Ligue 1 toute entière, 9 points d’avance sur Lyon, 10 sur Monaco. La Ligue 1 est déjà pliée et ça nous fait mal car on va bien s’ennuyer jusqu’en mai. Adieu.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter