Nancy 4-0 Metz : résumé du derby lorrain
Photo Panoramic

Nancy 4-0 Metz : résumé du derby lorrain

L'AS Nancy-Lorraine a atomisé le FC Metz (4-0) dans le derby lorrain en Ligue 1, rencontre qui n'avait plus eu lieu dans cette division depuis 8 ans. Retour sur cette confrontation.

15ème journée du championnat de Ligue 1, l’AS Nancy Lorraine reçoit son rival le FC Metz dans un stade Marcel-Picot à guichets fermés. Un an après le dernier derby qui s’était disputé en Ligue 2, il s’agit du premier en Ligue 1 depuis la saison 2007/2008, derby que les Nancéiens avaient remporté 2-1 à domicile.

L’ASNL a reçu une claque sur le rocher de Monaco quelques jours auparavant avec une défaite 6-0. Le FC Metz quant à lui sort d’un dernier match à domicile avec un scénario incroyable en fin de rencontre, grâce au doublé du jeune Thibaut Vion en 2 minutes qui a permis aux Messins d’accrocher le match nul (3-3) face à Lorient. Le club rouge et blanc est invaincu à domicile lors de ses 3 dernières rencontres (victoire 4-2 face à Caen en Coupe de la Ligue, 2-0 en championnat contre la même équipe et 1-0 face à Dijon) et donc dans une dynamique positive dans son antre. Le club grenat lui sort de 3 rencontres satisfaisantes (0-0 à domicile face à St-Etienne, une victoire 1-2 à Toulouse et un match nul 3-3 face à Lorient).

Le stade Marcel-Picot est plein à craquer, l’ambiance est au rendez-vous pour ce match contre le rival que le club nancéien n’a plus battu depuis 8 ans (2 défaites et 2 matchs nuls). Cependant, les supporters mosellans ne sont pas présents dans la capitale lorraine en raison d’un arrêté préfectoral interdisant leur venue. C’est un match plus qu’attendu en Lorraine : la tension est incommensurable, les joueurs entrent sur la pelouse devant 19 900 personnes.

19h, M.Miguelgorry siffle le coup d’envoi. Durant toute la première période, les choses sont claires : l’ASNL domine outrageusement son rival. Au-dessus de leurs ennemis de toujours dès les premières secondes de jeu, les hommes de Pablo Correa auraient dû bénéficier d’un penalty à la 2e minute sur une main non-sifflée dans la surface et une deuxième quelques secondes plus tard, cette fois-ci discutable. Les Nancéiens prennent en main le jeu, sont au-dessus techniquement et tactiquement et affichent une impression de facilité incroyable. En face, l’équipe messine est méconnaissable par rapport aux précédents rencontres, tant au niveau du caractère collectif que dans le jeu proposé.

Les Nancéiens en profitent même pour proposer du beau jeu et réjouir les supporters présents au stade. Le milieu de terrain composé de Pedretti, Aït Benasser et Marchetti surpasse l’entrejeu messin et produit un jeu remarquable : efficace dans le pressing, juste techniquement, avec un nombre incalculable de combinaisons en une touche de balle et des attaques menées par des percées dans le milieu et la défense messine ou par des passes vers l’avant, notamment pour les latéraux Cuffaut et Badila en feu. Très utile dos au but et également par ses déplacements, Hadji s’est trouvé très peu de fois face au but de Didillon. Les occasions franches de Nancy sont donc venues des côtés. Grâce à Issiar Dia et Loïc Puyo qui n’ont pas hésité à revenir au cœur du jeu pour apporter à la construction ou libérer des espaces, bien soutenus par leurs latéraux très offensifs. La défense messine a failli craquer de nombreuses fois, se montrant très fébrile sur les assauts des joueurs de l’équipe présidée par Jacques Rousselot.

Sur une énième faute, les Messins concèdent un coup-franc dangereux à la 37ème minute, à environ 30 mètres du but. Le gaucher Loïc Puyo et le droitier Benoît Pedretti se placent autour du ballon. Puyo passe au-dessus après avoir feinté le tir, juste avant que le très expérimenté et très rare buteur Benoît Pedretti profite d’un mur mal construit et mal placé pour propulser la balle au ras du sol au fond des filets du gardien espoir français Thomas Didillon. Nancy mène 1-0 et le stade Marcel Picot explose de joie. Pedretti marque son premier but en Ligue 1 depuis 2013. La démonstration sur le terrain se poursuit, les joueurs de Pablo Correa se procurent d’autres occasions et enchaînent les corners, en vain. À la 43ème minute, la jeune recrue corse Vincent Marchetti, après une course de 60 mètres suite à un corner messin, entre dans la surface mais manque de lucidité pour faire la passe à Issiar Dia seul. Il ne peut qu’ajuster sa frappe dans les bras du gardien adverse. L’ASNL aurait pu creuser l’écart au tableau d’affichage et faire encore plus mal aux Messins. Les joueurs rentrent aux vestiaires pour la pause : l’ASNL mène 1-0, dominant nettement son adversaire du soir sans pour autant se procurer beaucoup d’occasions franches.

Le début de la seconde période déroule un tout autre scénario. Nancy est en déficit de possession et c’est Metz qui contrôle la balle, sans pour autant inquiéter le club à domicile. Nancy maîtrise et se repose sur sa charnière centrale Diagne-Lenglet, impeccable. Le premier est rapide et tranchant. Le second est très solide, impeccable (synonyme) dans le placement, l’agressivité et sobre dans ses interventions. Tout comme durant la première période, Metz ne peut menacer les locaux que sur coups de pied arrêtés en raison de leur qualité dans les airs. À la 79ème minute, le stade Marcel Picot scande le nom du numéro 14, le latéral droit Cuffaut, qui glisse promptement le ballon entre les jambes du gardien adverse et marque ainsi son premier but en Ligue 1. Les supporters ont à peine le temps de se remettre du second but nancéien qu’Issiar Dia inscrit le 3e à la 80ème minute d’un extérieur du pied droit qui file –tout comme la frappe de Cuffaut sur le but précédent- entre les jambes de Didillon.

Metz sombre. Physiquement très mal et mentalement très éprouvés, les Messins craquent. À la 83ème minute, Assou-Ekotto découpe littéralement le capitaine de l’ASNL et est expulsé. Metz termine la rencontre à 10. Rien ne va plus côté messin. A la 93ème minute, sur une action remarquable en une touche de balle, le jeune international marocain Aït Benasser offre le 4e but aux supporters nancéiens et achève pour de bon le rival messin. La fin de match qui tourne à l’euphorie côté nancéien après cette démonstration. Côté messin, c’est la déroute et l’abandon. L’arbitre siffle la fin du match : c’est une revanche prise par les joueurs de l’ASNL après leur déroute 3-0 chez le rival en Ligue 2 en septembre 2013.

Nancy remporte ce 37ème derby lorrain de fort belle manière et poursuit sa série d’invincibilité à domicile. Le FC Metz reçoit de son côté une énorme gifle. Les joueurs mosellans n’ont pas été à la hauteur du rendez-vous, n’ont pas su répondre présent face à l’intensité imposée par les Nancéiens et ont peiné dans tous les domaines de jeu. Il faut dire que les joueurs du FC Metz avaient l’esprit ailleurs qu’à Picot ce mercredi, comme le démontre leur implication mineure dans la rencontre. Mais plus que cela, c’est un dispositif et un effectif qui ont volé en éclats. Le principal responsable est l’entraîneur Philippe Hinschberger. Le coach messin avait d’ailleurs déjà perdu un derby 4-0 à Marcel Picot en tant que joueur en mars 1983…

Côté locaux et nancéiens, la victoire est logique vu la rencontre. C’est une domination nette et sans partage que les nancéiens ont dicté à leurs rivaux. Bien meilleurs techniquement, supérieurs dans tous les domaines, les hommes de Pablo Correa ont réalisé un match presque parfait. Malgré du déchet au milieu de terrain et une occasion de but ratée à la 43ème minute, les Nancéiens étaient bel et bien dans leur match, ce qui leur a permis de vaincre avec ce large écart. Bien plus qu’une victoire dans un derby, c’est une victoire collective. Un collectif très bien rôdé et mis en place par Pablo Correa, d’une solidité défensive remarquable, porté par son engagement et son envie de marquer. Il faut souligner l’implication énorme dans ce match de tout l’effectif du coach uruguayen, y compris les joueurs rentrés en fin de rencontre qui ont permis de stabiliser son déroulement. Face aux concurrents directs (Lorient, Dijon et Metz), l’ASNL c’est 7 points pris sur 9 possibles. Et c’est 9 points pris lors des trois dernières rencontres à la maison en championnat.

Ce match et cette victoire très importante permettent au club nancéien de confirmer ces derniers résultats intéressants (2 victoires à domicile en championnat et un match nul 0-0 à Bordeaux) et de s’extirper de la zone rouge, se hissant même à la 13ème place du classement malgré un début de saison décevant. Avant d’aller affronter l’Olympique de Marseille, c’est un véritable bol d’air que viennent d’aspirer les joueurs de l’ASNL. Pour le FC Metz, la situation ne change pas trop au classement, mais il est clair que c’est un résultat très négatif. C’est même une douche froide.

  1. avatar
    2 décembre 2016 a 13 h 54 min

    Suite et fin du papier malheureusement non publié :

    Ce match et cette victoire très importante permet au club nancéien de confirmer ces derniers résultats intéressants (2 victoires à domicile en championnat et un match nul 0-0 à Bordeaux) et de s’extirper de la zone rouge, se hissant même à la 13ème place du classement, malgré un début de saison décevant. Avant d’aller affronter l’Olympique de Marseille, c’est un véritable bol d’air frais de confiance que viennent d’aspirer les joueurs de l’ASNL. Pour le FC Metz, la situation ne change pas trop au classement, mais il est clair que c’est un résultat très négatif. C’est une véritable douche froide. D’autant plus, comme le déclare l’entraîneur nancéien à la fin de la rencontre : “Il y a eu la manière et le résultat” et l’entraîneur messin : “Nancy n’a pas volé sa victoire”, autre que ce résultat très large et lourd, la prestation de l’équipe messine fut très inquiétante.

    L’AS Nancy Lorraine a étrillé son rival messin lors de cette première manche du derby 2016/2017 et fait énormément de bien au club qui n’avait pas remporté une rencontre de derby depuis 8 ans et qui se hisse plus haut dans le classement de Ligue 1. Les choses sont claires et les joueurs de l’ASNL ont classé pour quelques mois (manche 2 le 29 avril 2017) au moins un dossier que l’on sait sensible en Lorraine avec cette lourde victoire 4-0 qui fera assurément date.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter