L’OM sans trembler et sans douter
Photo Panoramic

L’OM sans trembler et sans douter

Marseille a fait le travail face à Caen même si tout n'a pas été parfait. Une victoire qui propulse l'OM sur la deuxième marche du podium.

C’était l’occasion idéale pour les Marseillais de mettre la pression sur Lyon et Monaco. En ouverture de la 22ème journée, les joueurs de Rudi Garcia se sont imposés sans forcer et continuent leur impressionnante série de victoires. Malgré une première mi-temps un peu terne, les olympiens ont su faire la différence en seconde période face à une équipe de Caen pleine de bonnes intentions mais trop limitée pour rivaliser avec le dauphin du Paris Saint-Germain.

LES TOPS

SAKAI (OM) : Il est discret hors des terrains mais sa régularité est un vrai plus pour Rudy Garcia. Déplacé à gauche de l’arrière-garde marseillaise depuis quelques semaines, il ne semble pas être perturbé par ce changement. Solide et intelligent, il a encore multiplié les efforts offensifs et défensifs. Une valeur sûre.

THAUVIN (OM) : A l’image de son équipe, il a mis une mi-temps à rentrer dans son match. Trop seul sur son aile en première période, il s’est ensuite recentré vers le cœur du jeu, apportant vitesse et technique. Auteur du second but marseillais sur sa spéciale enroulée du pied gauche à la Arjen Robben.

RODELIN (Caen) : Un des seuls joueurs de son équipe à être sorti du lot. Il n’a certes pas tout réussi mais il a été un des seuls à initier un semblant de révolte. Son entente avec Santini est un vrai plus même si elle n’a pas amené de but.

LES FLOPS

PAYET (OM) : Même s’il ouvre le score sur penalty, on attend bien plus de l’international français qui n’amène pas assez de danger dans les trente derniers mètres. Beaucoup de déchets dans cette rencontre, que ce soit dans la dernière passe ou sur coups de pied arrêtés.

STAVITSKI (Caen) : Pour son deuxième match, le jeune Finlandais n’a une fois de plus pas brillé. Souvent à contre-temps, il n’a jamais réussi à trouver le tempo de son équipe. Il devra confirmer rapidement les espoirs placés en lui.

BESSAT (Caen) : Un match compliqué pour le défenseur. Il a souvent été dépassé par la vitesse et la technique des attaquants marseillais. C’est lui qui, d’une faute bête, concède le penalty et plonge son équipe vers la défaite.

LES NOTES DU MATCH

 

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter