Ligue 1, 32ème journée : le débrief du Vestiaire
Photo Panoramic

Ligue 1, 32ème journée : le débrief du Vestiaire

Entre la Coupe Davis, la journée de Top 14, le match entre le Real et l’Atletico et la journée de Ligue 1, ton téléphone est resté en mode avion tout le week-end et tu le rallumeras peut-être mardi matin avant les quarts de finale retour de Ligue des Champions... et encore ce n'est même pas sûr. Du coup, comme on sait que vous avez beaucoup zappé, vous n’avez pas pu tout voir. Le Vestiaire du Sport est là pour vous raconter tous les moments forts de ce week-end de Ligue 1, ce championnat que l’on aime tant.

Saint Etienne 1 – 1 Paris Saint Germain

On a failli assister à la troisième défaite de la saison en Ligue 1 pour le Paris Saint-Germain qui se déplaçait à Saint Etienne en ouverture de la 32ème journée. Les Parisiens ont été inexistants tout le match et s’en sortent bien puisqu’ils ont rapidement été menés par un Cabella des grands soirs, juste après le quart d’heure de jeu. Avant la pause, un deuxième fait de jeu est venu mettre à mal les espoirs parisiens dans ce match avec l’exclusion de Kimpembe. On se disait que les Stéphanois allaient réaliser un véritable exploit, mais c’était sans compter sur l’échec du buteur du soir sur pénalty, qui aurait mis sur son équipe sur la route de la victoire. Juste avant le coup de sifflet final, Debuchy a inscrit un but contre son camp qui a permis aux Parisiens d’arracher un point inespéré. Au classement, Paris réalise son troisième match nul de la saison mais reste un solide leader avec 84 points tandis que Saint-Etienne enchaine un dixième match sans défaite et pointe à la 9ème place avec 43 points.

Monaco 2 – 1 Nantes

Ce n’est pas la première fois de la saison que Monaco démarre son match encore au lit. Cette fois, les joueurs de Jardim ont encaissé l’ouverture du score à la 32ème minute par Thomasson. Le réveil a ensuite sonné pour Monaco qui, juste avant la pause, a recollé puis pris l’avantage grâce à Falcao et Lopes. En trois minutes, la Principauté s’est remise à l’endroit pour finalement glaner trois points importants dans la lutte à la qualification pour la Ligue des Champions. Nantes, de son côté, enchaine une deuxième défaite consécutive après la claque à domicile de la semaine dernière et pointe toujours à la 8ème place avec 44 points. À Monaco, tout va bien : quatrième victoire en cinq matchs, 70 points au compteur et une deuxième place consolidée.

Bordeaux 2 – 1 Lille

Un scénario identique en Aquitaine qu’en Principauté puisque les joueurs bordelais ont rapidement été menés par des Lillois qui jouent leur survie en Ligue 1 à chaque match grâce à un but de Mothiba. Les Lillois pensaient rentrer aux vestiaires avec l’avantage à la marque mais c’était sans compter sur leur propre gardien qui, juste avant la pause, a réalisé une magnifique faute de main pour permettre à Kamano d’égaliser d’une tête sous la barre. Quelques secondes plus tard, ce même homme reprenait un centre de Braithwaite pour signer un doublé. Comment passer de l’euphorie au désastre en une leçon avec Lille ? Demandez aux joueurs. En deuxième période, Bordeaux aurait pu faire le break après que les Lillois aient été réduits à 10 suite à l’exclusion de Mendes. Bordeaux renoue avec la victoire après deux mois sans la connaître, mais l’équipe reste 12ème avec 40 points. Lille, avec cette troisième défaite consécutive, pointe toujours à la 19ème place avec 28 points.

Toulouse 0 – 1 Dijon

Un match ultra-important pour Toulouse qui n’a pas réussi à faire chavirer le Stadium… bien au contraire. Complètement absents des débats, les Toulousains ont encaissé l’ouverture en première période dès la dixième minute de jeu par Kwon. Ils n’auront ensuite jamais réussi à inverser le cours du match. Troisième défaite en cinq matchs pour Toulouse qui n’arrive pas à se sortir de la zone dangereuse et reste englué à la 17ème place avec 30 points. Dijon assure quasiment son maintien, à un point près peut-être, et pointe à la 11ème place avec 41 points.

Amiens 3 – 0 Caen

Pour Caen, c’est la descente aux enfers. Les mecs ont cru qu’ils étaient déjà maintenus et enchainent les défaites et les buts encaissés. C’est pas la première ni la dernière fois, à mon avis, que Caen va repartir avec une valise au cours d’un match à l’extérieur. De son côté, Amiens enchaine une deuxième victoire consécutive et réalise une superbe opération dans la course au maintien. Une victoire nette et sans bavure avec des buts de Dibassy, Gakpé et Konaté qui offre un bon bol d’air pur à cette équipe. Au classement, ils pointent à la 13ème place avec 37 points et sont sans doute maintenus à 90% tandis que Caen enchaine une quatrième défaite consécutive et dégringole à la 15ème place avec 35 points.

Angers 1 – 1 Strasbourg

Angers, c’est les montagnes russes cette année : un coup ça met une taule, un coup ça prend une valise, un coup ça joue le nul, c’est un peu l’enfer. Pourtant, les Angevins s’étaient mis sur de bons rails en ouvrant le score par Toko Ekambi dès la 6ème minute de jeu. C’était sans compter sur la force mentale de Strasbourg qui n’a rien lâché et a finalement égalisé à vingt minutes de la fin en obtenant un pénalty transformé par Jonas Martin. Au classement, Strasbourg enchaine un troisième match nul consécutif et n’avance pas. Les joueurs de Thierry Laurey occupent la 16ème place avec 34 points alors que Angers est 14ème avec 36 points. Heureusement pour ces deux équipes, il y a vraiment plus mauvais qu’elles en Ligue 1 cette saison donc ça devrait passer.

Guingamp 4 – 0 Troyes

Et ben nos petits Guingampais, qu’est-ce qui se passe ? Deuxième victoire consécutive pour les pensionnaires du Roudourou après celle contre Bordeaux la semaine dernière. Cette fois-ci, les hommes du soldat Kombouaré n’ont pas fait dans le détail en passant quatre pions à une faible équipe troyenne qui ne met plus un pied devant l’autre. Grâce à Bénezet, Briand, Blas et Ngbakoto, Guingamp s’impose et conserve sa place en milieu de classement avec 41 points, tandis que Troyes n’avance pas et devrait finir en Ligue 2 l’année prochaine vu le niveau de jeu proposé par les hommes du sergent Garcia. Troyes est toujours barragiste avec 29 points… ça sent pas bon.

Nice 1 – 1 Rennes

Gros match à l’Allianz Riviera entre deux équipes qui luttent pour une place qualificative en Ligue Europa. Le meilleur début est à mettre à l’actif des Niçois qui ouvrent la marque par Pléa sur une frappe contrée. Rennes n’avait toutefois pas envie de se faire doubler au classement et a rapidement égalisé grâce à Bourigeaud. Et puis plus grand chose à se mettre sous la dent à part quelques fautes un peu grossières qui ont valu à l’arbitre de distribuer huit biscottes au beurre. Au classement, c’est le statu quo avec ce partage des points. Nice reste juste derrière son adversaire du jour, avec un point de moins que l’équipe de Lamouchi qui conserve sa cinquième place.

Metz 0 – 5 Lyon

Le chiffre 4 est à mettre à l’honneur dans ce match pour plusieurs raisons. D’abord parce que Memphis Depay a réalisé quelque chose d’énorme : distribuer quatre passes décisives en un match, le tout en ajoutant un but. Le gars est à l’origine des cinq buts de son équipe, c’est exceptionnel pour le lion de Lyon. Autre raison, Lyon remporte pour la quatrième fois de la saison une victoire à l’extérieur sur le score de 5-0. C’est fort, très fort. Enfin parce que grâce à cette victoire, les Gones doublent l’Olympique de Marseille avec 63 points et retrouvent le podium. De son côté, Metz est quasiment condamné à descendre en Ligue 2 même si ce n’est pas mathématiquement fait. Les Messins ne gagnent plus et sont toujours bons derniers avec 22 points.

Marseille 0 – 0 Montpellier

Et la purge de cette 32ème journée de Ligue 1, elle est là. Qu’est ce qu’on s’est embêté devant ce match… Certes au niveau du classement, cette affiche pouvait faire rêver plus d’une personne mais quand on voit comment joue Montpellier à l’extérieur, en barricadant tout ce qu’ils peuvent et en jouant un contre sur huit, il était clair que, si Marseille n’arrivait pas à péter le verrou assez rapidement, ils allaient avoir de plus en plus de difficultés à s’imposer au fil de la rencontre. Résultat des courses, une purge sans nom et une quatrième place pour l’OM… Pour Montpellier, c’est un bon point de pris dans la lutte pour la qualification en Europa League. Les Montpelliérains sont sixièmes avec 46 points.

L’équipe de la 32ème journée de Ligue 1 :

Gardien : Koffi de Lille pour son erreur de main qui a remis Bordeaux sur la route de la victoire
Défenseurs : Debuchy pour son but contre son camp, Kimpembe pour son expulsion, Marcelo pour son doublé et Dibassy pour son but avec Amiens.
Milieux : Cabella parce qu’il rate un pénalty, Blas parce qu’il est rentré et a planté deux minutes après et enfin Lassana Diarra parce que ça faisait un petit moment qu’on ne l’avait pas vu
Attaquants : Depay pour ses quatre passes et son but, Kamano pour son doublé et Cavani pour son énorme raté.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter