Le onze-type des révélations de Ligue 1
Photo Panoramic

Le onze-type des révélations de Ligue 1

Le championnat de France de Ligue 1 regorge de pépites. Jeunes ou moins jeunes, elles ont éclos lors de la saison qui vient de s'achever. Alors, qui a crevé l'écran ? Qui a impressionné ? Quels sont les joueurs que l'on n'attendait pas à ce niveau ?

Pour cette équipe-type des révélations de la saison 2016-2017, le système tactique adopté et un 4-3-3 classique, avec une ligne de défense à plat, des latéraux offensifs, des milieux qui ratissent et distribuent le ballon et des attaquants qui savent marquer et peuvent faire marquer.

Si l’OGC Nice est bien représenté, symbole de leur belle saison et de l’éclosion de certains joueurs, on retrouve bien entendu des Monégasques champions de France. Du chapeau sortent plusieurs joueurs bretons, un normand, un phocéen et même un messin. Et pour mener tout ça, rien de tel qu’un technicien portugais ! Pas mal, non ?!

Photomontage @VelchauNitnelav

Gardien

Thomas Didillon (FC Metz) : Avec 189 parades, il est le deuxième gardien à avoir été le plus sollicité cette saison, juste derrière le Toulousain Alban Lafont (191). Grâce à lui, le FC Metz, pourtant pire défense de Ligue 1, a certainement sauvé sa peau dans l’élite. Souvent lâché par sa défense, l’international espoir tricolore a fait honneur au poste de gardien, appelé le « dernier rempart ». Un gardien d’avenir à suivre.

Défenseurs

Dalbert (OGC Nice) : en provenance du Vitoria Guimaraes, le jeune défenseur portugais a effectué un très beau premier exercice en Ligue 1. Rapide et véloce sur son couloir, il n’a jamais rechigné à faire les efforts, tant offensifs que défensifs, dans le collectif niçois. Auteur de 2 passes décisives, le joueur de 23 ans s’est aussi montré propre en défense, subissant plus de fautes que n’en commettant. Un ailier moderne dans les nouveaux schémas tactiques qui a tout pour réussir.

Malang Sarr (OGC Nice) : premier match de la saison, le jeune Sarr se retrouve titulaire avec un maillot sans son nom floqué. Face à Rennes, il offre la victoire aux Aiglons. Le début d’une belle histoire. Par la suite, Malang s’installe dans la défense à 3 de Lucien Favre avec les expérimentés Paul Baysse et Dante. Apportant sa jeunesse et sa fraîcheur, il affiche aussi une belle maturité. Physique et bon dans la relance, il est déjà devenu indispensable. Et seulement à 18 ans. Respect.

Joris Gnagnon (Stade Rennais) : c’est la belle – et seule ! – surprise de la saison de Rennes. Propulsé titulaire par Christian Gourcuff, Joris Gnagnon s’est imposé dans la charnière bretonne, reléguant Pedro Mendes et Sylvain Armand sur le banc, voire en tribunes. Costaud dans les duels, viril mais correct sur l’homme, le jeune défenseur en impose, alors qu’il n’a que 20 ans. Le néo-international ivoirien s’est même mué en buteur contre Nantes. Des atouts de choix qui attirent les convoitises. Séville, Monaco, Chelsea ou Dortmund sont sur les rangs. C’est dire !

Fernando Marçal (EA Guingamp) : prêté par le Benfica, Marçal restait un inconnu aux yeux du grand public. Les supporters du Roudourou ont dû se poser des questions. Mais, très vite, ils ont trouvé des réponses. Et des bonnes. Infatigable sur son couloir gauche, il fait partie de ces ailiers qui apportent beaucoup offensivement. Preuve en est avec ses 7 passes décisives cette saison qui en font, à son poste, le joueur le plus décisif de Ligue 1. Son abattage est aussi précieux défensivement, même s’il peut faire preuve de petites errances. Le style brésilien, assurément.

Milieux

Wylan Cyprien (OGC Nice) : la panoplie complète du milieu de terrain. Arrivé de Lens l’été dernier, Cyprien a fait étalage de tout son talent lors de la saison écoulée. Car il sait tout faire. Distribuer le jeu, d’abord. Provoquer et éliminer son adversaire. Petit chiffre : le Niçois a réussi 87% de ses dribbles, soit le meilleur ratio des cinq grands championnats européens. Et il est décisif : 3 passes décisives et, surtout, 8 buts, tous essentiels à la place sur le podium de son club. Seul bémol, sa blessure au genou droit. Il faut espérer, pour Nice et les amateurs de beau football en général, qu’il revienne à son meilleur niveau.

Morgan Sanson (O. Marseille) : ce n’est pas un inconnu, certes. Mais, cette saison, il a véritablement explosé, confirmant ainsi le potentiel entrevu depuis quelques saisons. Avec quatre buts et 12 passes décisives avec Montpellier, puis Marseille, l’international français espoir a, tout simplement, réalisé la meilleure saison de sa jeune carrière. Avec une vista au-dessus de la moyenne, Sanson voit le jeu et sait servir, proprement, ses coéquipiers. A lui seul, il représente un tiers des passes décisives effectuées par son équipe. Un élément devenu essentiel dans l’entrejeu marseillais.

Jean-Michaël Seri (OGC Nice) : les chiffres parlent pour lui. L’Ivoirien a été décisif un match sur deux : 7 buts et 10 passes décisives en 34 matches joués. En plus d’être habile devant le but, le milieu de 25 ans s’est affirmé comme un leader naturel dans le onze du Gym par son charisme et son intelligence. Une intelligence que l’on retrouve dans le jeu. Véritable métronome du milieu azuréen, Seri a le profil du joueur capable de récupérer un ballon et de percuter tout de suite vers l’avant. Une sorte de Patrick Vieira, en son temps.

Attaquants

Thomas Lemar (AS Monaco) : ce n’est pas pour rien s’il était nommé aux trophées UNFP parmi les quatre révélations de la saison avec Adrien Rabiot (PSG), Wylan Cyprien (OGC Nice) et son coéquipier Kylian Mbappe (AS Monaco). De saison en saison, de Caen à Monaco, le néo-international français monte en puissance. Autant capable de marquer que de faire marquer (9 buts et 10 passes décisives en L1), Lemar a un volume de jeu incroyable. Il peut multiplier les allers-retours sur un côté et garder sa lucidité pour faire jouer dans de bonnes conditions ses partenaires. Le joueur idéal pour n’importe quel cador européen.

Ivan Santini (SM Caen) : surprise ! L’attaquant caennais, auteur de 15 buts (son meilleur total en carrière, ex æquo avec ses deux saisons à Courtrai, en Belgique) et de 2 passes décisives, est l’un des artisans majeurs du sauvetage du Stade Malherbe en Ligue 1 avec Ronny Rodelin. Le géant croate (1m90) a prouvé que son meilleur pied, c’était sa tête ! Avec le bon timing, le nouvel appelé en sélection de Croatie sait toujours bien se placer pour être dangereux… et décisif. Une forte tête qui s’est fait un prénom et un nom cette saison.

Kylian Mbappe (AS Monaco) : LA révélation de la saison. Si ce n’est LE joueur de la saison. Le tout à 18 ans ! Où Kylian Mbappe passe, les défenses trépassent. Insatiable, insaisissable et véritable dévoreur d’espaces, la jeune pépite du Rocher a déjà tout d’un grand. Mature, simple et plein de fougue. Il a terminé l’exercice 2016-2017 avec 15 buts et 8 passes décisives en 29 matches. Capable de courir vite, de dribbler, il a, surtout, toujours le geste juste, en Ligue 1 comme en Ligue des Champions. Celui qui marche sur les traces d’un certain Thierry Henry pourrait devenir le joueur le plus cher de l’histoire du football cet été. Nul doute que ce Kylian va continuer d’affoler les compteurs pour les années à venir.

Remplaçants

Alban Lafont (Toulouse FC, g.) : avec 191 parades cette saison, aucun autre gardien de but n’a fait mieux que lui. Le jeune portier toulousain de 18 ans a encore impressionné cette saison, après un premier exercice déjà prometteur. Son talent est indéniable.

Almany Touré (AS Monaco) : il n’est apparu qu’à 15 reprises en championnat. Mais quelles apparitions ! Biberonné au jeu monégasque, Touré sait se montrer décisif en attaque comme le montrent ses 5 passes décisives délivrées lors de la saison écoulée. Un remplaçant de choix. Mieux : un joker de luxe.

Issa Diop (Toulouse FC) : en voilà un beau bébé de 20 ans ! Du haut de son presque double mètre – il mesure 1m93 ! – le défenseur toulousain a réalisé une saison pleine. Impérial dans les airs et solide dans les duels, il est l’un des piliers de la défense du Téfécé. Et il sait se montrer décisif avec 2 buts et 1 passe décisive.

Maxime Lopez (O. Marseille) : c’est le minot du Vélodrome ! Propulsé titulaire cette saison dans le milieu à trois olympien, ce petit gabarit a vite trouvé sa place. Hyperactif dans sa zone, il n’hésite pas à proposer des solutions. Avec 3 buts et 6 passes décisives, il a su monter en puissance, avant de s’essouffler en fin de saison.

Nicolas Pépé (SCO Angers) : il a du feu dans les jambes ! Véritable provocateur balle au pied, il est doté d’un pouvoir d’accélération incroyable quand il passe le turbo. Une dynamite offensive qui a su planter 2 buts et délivrer 1 passe décisive. Pas étonnant qu’un certain Marcelo Bielsa s’y intéresse de près.

Allan Saint-Maximin (SC Bastia) : prêté par l’AS Monaco, il a montré l’étendue de ses qualités à Bastia, pourtant relégué en Ligue 2. Sa vitesse, ses dribbles, son sens du but, autant d’atouts qui séduisent et qui devraient l’aider à s’incorporer dans le groupe monégasque la saison prochaine. Lui aussi est capable de mettre le feu dans une défense. Seul bémol, son irrégularité.

Alassane Pléa (OGC Nice) : qui l’attendait à ce niveau ? Sa meilleure saison datait de la saison 2012-2013, avec 10 buts pour… la réserve de l’Olympique Lyonnais. Avant de se blesser à Rennes, il avait fait exploser ses compteurs avec 11 buts en championnat. 2 passes décisives se rajoutent à ses statistiques honorables. Un renouveau pour cet attaquant souvent décrié pour son inefficacité. A confirmer lorsqu’il reviendra sur les terrains.

Entraîneur

Sergio Conceiçao (FC Nantes) : il n’est resté que six mois sur un banc du championnat de France. Mais quelle période ! Il a récupéré des Canaris malades après l’ère éphémère de René Girard. Nantes était alors 19e. Avec son esprit conquérant et sa volonté de jouer, les Jaune et Vert ont retrouvé la victoire. Avec lui, Nantes engrangé 35 points. Surtout, Conceiçao a montré qu’il avait du caractère. Un personnage comme on les aime. Un vrai tacticien-manager.

  1. Pingback: Le onze-type des révélations de Ligue 1 – YourZone beIN SPORTS France | SuissOrama

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter