Gillot aux Girondins, bientôt la sortie ?
Photo Panoramic

Gillot aux Girondins, bientôt la sortie ?

Après trois années à la tête d'un effectif Girondin en transition, Francis Gillot semble plus que jamais sur le départ en fin de saison. La perspective du nouveau stade ne semble pas éloigner une fin de cycle programmée pour un entraîneur pas friand de longues expériences... Entres nombreuses désillusions, victoire en Coupe, menace de relégation et parcours européen régulier, quel bilan tirer des années Gillot à Bordeaux ?

Au coup de sifflet final de la rencontre contre Ajaccio samedi, le même sentiment habite joueurs, supporters et Francis Gillot, celui de la frustration. La frustration d’avoir mené au score et de seulement repartir avec un match nul. Ce sentiment, l’entraîneur girondin le connait parfaitement depuis deux saisons, en conférence de presse après le match contre Rennes, le ton est fataliste : “On ne peut pas en vouloir aux joueurs, ils ont fait ce qu’il fallait pour gagner le match, mais sur cinq minutes de déconcentration on en prend deux et à l’arrivée ce n’est qu’un match nul“. Voire même résigné : “Avez vous une explication à ce mal récurrent ? Non aucune…”.

Une inconstance récurrente

Sous l’ère Gillot, les Girondins ont multiplié ce genre de scénario, leur friabilité mentale leur joue des tours depuis 3 ans. C’est en effet la 7ème fois cette saison que les Girondins se font rejoindre après avoir mené, et perdent des points. C’est une mauvaise habitude qui remonte aux deux années précédentes également, des erreurs – souvent en fin de match – avaient couté aux Girondins 3 égalisations à Chaban-Delmas. Et encore 6 matchs durant la première année de l’ex-technicien sochalien.

Cette tradition bordelaise est d’ailleurs la cible des médias “spécialisés”, qui prennent souvent des raccourcis rhétoriques pour critiquer l’ambition du club, ainsi que la frilosité du jeu proposé. En trois ans, malgré une victoire en coupe de France et deux qualifications européennes dont un huitième de finale de Ligue Europa, le bilan de Gillot est souvent terni par les critiques, qui lui reprochent de ne pas arriver à faire de Bordeaux une équipe plus ambitieuse que celle qui navigue entre la 5e et la 10e place.

Des joueurs qui plafonnent

Plusieurs explications à cela, tout d’abord le fait que Gillot n’ait pas réussi à faire réellement progresser des Bordelais. Malgré un temps de jeu en hausse suite aux départs de Plasil et Obraniak, des milieux relayeurs comme Sertic, Poko, Traoré n’ont pas réussi à prendre une place de titulaire. Le turnover proposé par Gillot n’arrive pas à faire oublier le souvent absent Landry N’Guemo. Même cas de figure pour Lamine Sané, souvent baladé entre la défense centrale et le poste de milieu récupérateur en 4231. Sané, souvent cité pour un départ en Angleterre, n’a pas enfilé le costume d’un titulaire.

Au contraire, Henri Saivet a pris une place de choix dans la hiérarchie des attaquants. Bon passeur, il est l’option n°1 pour être associé à Check Diabaté, qui a lui réellement percé. La confiance renouvelée en Nicolas Maurice Belay sur le flanc gauche commence également à porter ses fruits. Après plusieurs mois de galère, l’ancien joueur de Sochaux s’est durablement installé comme une arme des Bordelais en attaque. Son efficacité nouvelle combinée à son sens du dribble a redonné de l’élan aux Girondins. Rolàn a encore du mal à prendre son envol. Quelques bouts de matchs ne lui avaient pas encore permis de réellement peser de tout son potentiel. Il a néanmoins réussi à débloquer son compteur but face à Rennes. En défense, le recrutement d’Orban comme remplacent de Trémoulinas semble porter ses fruits. Le défenseur reconverti latéral argentin montre beaucoup de combativité et même un potentiel offensif utile.

Période de transition du club

Autre raison, celle d’une restructuration de la politique sportive du club. Gillot est arrivé a Bordeaux dans une période creuse, l’après-Blanc a été très mal vécu. Poussant le duo Tigana-Pavon vers la sortie, les Girondins ont donc dû changer leur stratégie sportive en engageant Gillot. Les moyens réduits n’ont pas tout de suite permis au technicien sochalien d’imposer ses choix. Maurice-Belay et Bréchet, deux de ses anciens joueurs, sont arrivés gratuits. Pour le reste, Obraniak est arrivé comme une opportunité lors du mercato d’hiver. Et Orban et Rolan viennent de la filière sud-américaine développée par la direction sportive du club, pour pallier aux départs de Tremoulinas et Gouffran. Contrairement à Blanc, Gillot n’a pas tous les pouvoirs sur le recrutement, en témoigne la révélation à demi-mot de Jean Louis Triaud, qui rappelait qu’en janvier, M6 avait proposé un renfort à Gillot (le Bastiais Wabhi Kazhri), refusé par ce dernier.

Les lourds contrats des derniers joueurs reliques de Blanc se terminant cette année (Chalmé, Bellion), on peut dire que ces trois dernières années ont été pour Gillot des années de gestion plus que d’ambition. Les départs combinés de Trémoulinas, Plasil alors capitaine, Obraniak et Gouffran ont renforcé l’instabilité de l’effectif girondins. Le cas Jussiê, toujours sur le départ mais encore au club, semble être le symbole d’une transition longue et difficile pour les Girondins, qui gardent en tête la saison prochaine et l’arrivée du nouveau stade qui devra symboliquement marquer une renaissance sur le plan sportif.

Gillot sera-t-il capable de patienter encore pour le projet Girondins ? Difficile de le croire au vu de son hésitation la saison dernière au moment de signer pour une année supplémentaire. L’effectif se reconstruit doucement, et nul doute qu’une place qualificative en Coupe d’Europe pour le club serait décisive à bien des titres. La décision interviendra après la fin de la saison, mais le board girondins se penche déja sur des solutions de repli, des rumeurs faisant écho d’un intérêt pour Christian Gourcuff sur le départ à Lorient.

  1. avatar
    14 avril 2014 a 22 h 24 min
    Par Mourad

    Bonjour je voudrais savoir si vous diffuserait la final de la copa del Ray entre le Barcelone et le Real Madrid ce mercredi 16 avril. Merci de votre intention

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter