Quand Sagnol encense Henry
Photo Panoramic

Quand Sagnol encense Henry

Décidément, pas une seule conférence de presse de Willy Sagnol ne laisse indifférent depuis son arrivée. Après ses problèmes d'arbitrage, son avis sur Bielsa, la controverse sur ses propos à Sud Ouest, un nouveau déferlement médiatique voit le jour avec un célèbre attaquant français nommé Thierry Henry.

L‘ancien joueur des Gunners a connu Willy Sagnol dans ses grandes heures internationales mais aussi lors de l’ère monégasque. A 37 ans l’actuel meilleur buteur de l’histoire de l’Equipe de France ne sait pas de quoi sera fait son avenir. Interrogé sur sa fin de carrière, Willy Sagnol ne tarit pas d’éloges concernant son ancien coéquipier monégasque : “Le dernier match de Thierry ? Il faut dire qu’avec lui, on a une vie commune très longue. Des équipes de jeunes en Equipe de France à son parcours à Monaco tout en passant par le parcours en Equipe de France. On a quand même beaucoup de matches en commun, je ne sais pas ce qu’il fera après. Je juge qu’il devrait avoir une statue en France car j’estime que ce qu’il a réalisé pour le football français à travers ses buts, son comportement car c’était un professionnel du début jusqu’à la fin. Il doit être mis au même niveau que des Fontaine, Platini ou encore Zidane. Pour moi, il a atteint un niveau de football que peu de joueurs français peuvent se targuer d’avoir atteint.”

Alors jusque ici, nous sommes dans des propos élogieux qui devaient s’arrêter normalement là, mais l’ancien joueur du Bayern Munich a lancé un message à une personne qu’il respecte beaucoup et qu’il considère comme l’un des grands joueurs français de l’histoire du football. Il ne serait pas contre le fait de l’avoir dans ses rangs pour une après-carrière à aider des attaquants bordelais. Une sorte d’expertise qui permettrait à une attaque bordelaise de progresser grâce aux conseils d’une star internationale qui a fait rêver et servi d’exemple à la génération actuelle.

“J’ai vu ce matin dans une interview qu’il a accordée qu’il ne savait pas trop la suite de sa vie. J’en profite pour faire passer un message : « S’il a envie d’entraîner et qu’il a envie d’apprendre un peu le métier tout en donnant un coup de main aux attaquants des Girondins de Bordeaux sur l’analyse du jeu, des déplacements sur des séances spécifiques, il est le bienvenu, déclare le stéphanois face à une presse qui en salive d’avance. Aujourd’hui, il y a peu de joueurs qui ont connu ce qu’il a connu, après c’est une boutade, mais tous les messages qu’il fera passer à ses jours, on pourra dire que c’est une équipe chanceuse ou plutôt un club chanceux.”

Mais Sagnol sait qu’il a quelques joueurs capable de mimétisme pour se rapprocher de la frappe de balle de Thierry Henry. “Les enroulés à Bordeaux ? Héé… Le pied de Wahbi est très intéressant mais celui aussi de Cheick est plutôt pas mal contre Toulouse (ndlr : match de Coupe de la Ligue). Après si Thierry a envie de jouer six mois avec nous, oui. Après il y a certaines données… (rires) Mais si il a envie de terminer tranquillement dans un contexte et un environnement favorable avec des gens qu’ils l’aiment…”, termine avec malice l’homme fort bordelais.

Constat de cette sortie ? Les médias en ont profité (une fois de plus) pour s’appuyer sur ces propos pour envoyer le numéro 14 new-yorkais vers la Gironde. Rappelons que le capitaine des NY RedBulls touche un peu plus de 3 millions d’euros annuel et qu’il semble bien loin des finances du club. Mais le doute, le rêve est permis. En tout cas, Bordeaux sous l’ère Sagnol refait parler de lui.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter