OM : une défense pleine de paradoxes
Photo Panoramic

OM : une défense pleine de paradoxes

En concédant le nul 0-0 face à Nancy le week-end dernier, l’OM a de nouveau conservé sa cage inviolée. Une performance remarquable qui n’empêche pas la défense olympienne d’être sous le feu des critiques.

Des statistiques intéressantes …

Trois mois après avoir eu des propos très élogieux à l’égard de la défense marseillaise, la jugeant comme étant « peut-être la meilleure défense de France », Rudi Garcia a récidivé la semaine dernière : « On ne fait pas partie des meilleures défenses, mais si on enlève les matches où on a chargé, on est peut-être la meilleure défense de France. ». Plutôt surprenant d’entendre cela de la bouche d’un entraîneur dont l’équipe n’est que la 7ème défense de L1 avec pas moins de 38 buts concédés. Pour autant, en creusant un peu, on peut rapidement penser que Garcia n’est pas si loin de la vérité.

Si le Vélodrome ressemblait à un terrain de jeu l’an passé, où les attaquants soignaient leurs stats, le constat est tout autre cette saison. Aujourd’hui, rares sont ceux qui ont eu l’opportunité d’y scorer. Au total, seulement 4 équipes sur les 17 qui s’y sont déplacés ont vu leurs joueurs inscrire un but : Nantes, Monaco, Montpellier et Paris. On aurait pu rajouter Dijon à cette liste, mais c’est bien Grégory Sertic qui a marqué et non un joueur bourguignon. En somme, le bilan est franchement correct. C’est même la meilleure équipe de Ligue 1 à ce niveau de comparaison.

Par ailleurs, avec ce point glané sur le synthétique de Marcel-Picot, Marseille totalise désormais 17 matchs de Ligue 1 sans concéder le moindre but. C’est-à-dire que l’OM sort inviolé d’une rencontre 1 fois sur 2. Seul le PSG affiche une meilleure statistique à ce niveau avec 19 clean sheets. Si l’OM jouait en Premier League, nul doute que la défense marseillaise recevrait les éloges d’une bonne partie des tabloïds anglais. A ce petit jeu, Yohann Pelé serait d’ailleurs désigné meilleur gardien de la saison, car c’est bien lui qui cumule le plus de points, la faute à l’alternance Aréola-Trapp.

 … qui cachent des vérités

L’OM aurait-elle donc une défense de fer ? En réalité, il est difficile de répondre de la sorte aussi facilement. Les précédents cas de figure évoqués ne mentionnent pas certains détails assez délicats pour cette défense. En premier lieu, le fait qu’elle n’y arrive pas face au top 10 de la Ligue 1. Contre ces équipes, l’OM a en effet concédé plus de 70% de ses buts, 27 au total. Les Olympiens ne tiennent pas le choc lorsqu’ils font face à un collectif possédant des qualités au-dessus de la moyenne. Sauf que, n’en déplaise à Rudi Garcia, si l’OM veut construire ce Champion’s Project, elle doit à minima pouvoir faire la comparaison avec ces clubs.

Le constat s’étend encore plus loin que face à un bon club de Ligue 1 possédant naturellement des atouts offensifs. Il est de coutume pour un club de gagner le maximum de points à domicile et de jouer des coups à l’extérieur. Pour preuve, tous les clubs engagés en L1 ont remporté plus de points sur leur pelouse qu’en déplacement. Par conséquent, l’animation offensive des clubs s’avère plus importante à domicile qu’à l’extérieur, l’équipe ne cherchant finalement pas le point du nul mais bien les 3 points de la victoire. Cette évidence faite, l’OM peine lorsqu’elle se déplace. Avec 26 buts pris, les Phocéens font en effet partie des pires défenses à l’extérieur. Ce ne sont pas moins de 12 équipes qui se sont jouées de Rolando, Doria & co. Parmi elles, des équipes jouant le maintien comme Lorient ou Bastia et d’autres dont l’habitude première n’est pas franchement de marquer régulièrement, comme Rennes ou Nantes qui en ont mis 3.

Le problème de la défense marseillaise est donc plus troublant que ce que laissent penser les propos de Rudi Garcia. Si l’OM arrive à maintenir la tête haute face à de nombreuses équipes, c’est bien que celles-ci restent d’un niveau relativement faible. Mais lorsque l’opposition hausse un peu le ton, l’OM se retrouve rapidement débordé et manque de solutions. C’est problématique lorsque l’on ambitionne de revenir au sommet. Le mercato estival à venir est donc primordial pour l’OM, qui se doit de reconstruire une défense à la hauteur de ce qu’elle souhaite être. Tout est possible, le club de la Principauté nous l’a encore prouvé l’été dernier avec les arrivées de ceux qui sont aujourd’hui indéboulonnables : Mendy, Glik, Jemerson et Sidibé.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter