Quel gardien pour l’Olympique de Marseille ?
Photo Panoramic

Quel gardien pour l’Olympique de Marseille ?

C’est un dossier qui peine à avancer du côté de la Canebière, celui du gardien de but. Annoncée avec insistance, la piste Steve Mandanda piétine. Alors, qui pour remplacer Yohann Pelé ? Faut-il, même, le remplacer ? Voici huit noms, classés selon mes préférences pour ce poste.

Entre les deux gardiens actuels du groupe professionnel, les rumeurs du mercato marseillais et mes envies personnelles, ce sont huit gardiens que je propose. Classés de cinq à une étoile – cinq étant la priorité de recrutement et une les pistes à oublier -, petite revue d’effectif du futur probable propriétaire de la cage olympienne la saison prochaine. Jacques-Henri Eyraud, si tu me lis…

***** : Gianluigi Donnarumma, Alban Lafont

Ce serait l’énorme coup du mercato olympien. Une façon de frapper fort et de marquer les esprits de toute l’Europe du football. Aller chercher le Milanais Gianluigi Donnarumma. Annoncé chez les plus grands (Real Madrid, Manchester United, Paris Saint-Germain), c’est la valeur montante européenne sur le marché des gardiens de but. Aussi grand par la taille (1,96 m) que par le talent, il se plairait, sans nul doute, dans les ambiances bouillantes que peut créer le Vélodrome. Adepte des arrêts réflexes de classe mondiale, l’international de la Squadra Azzurra, éliminé en demi-finale du championnat d’Europe espoirs il y a quelques jours, bat les records de précocité. Titulaire à 16 ans en Série A, laissant les expérimentés Diego Lopez et Christian Abbiati sur la touche, première sélection à 17 ans… Ce Donnarumma a tout d’un grand… t d’une future star. En même temps, quand on s’appelle Gianluigi, que l’on est Italien et que l’on évolue au poste de gardien de but… Oui, il y a des signes qui ne trompent pas !

Certes, attirer le portier transalpin semble mission presque impossible. Dans cette hypothèse, l’autre très bon coup à réaliser pour les Marseillais se nomme Alban Lafont. Là encore, il s’agit d’un pari sur la jeunesse. Mais quelle jeunesse ! Le gardien de Toulouse représente tout autant le présent que l’avenir du football français. Visiblement en froid avec son entraîneur dans la Ville Rose, Pascal Dupraz, Alban Lafont pourrait bénéficier d’un bon de sortie. Si le Milan AC s’est positionné, la marche marseillaise semble préférable pour lui. Passer de Toulouse à Marseille lui offrirait la possibilité de faire évoluer de façon intelligente sa carrière. Seul point faible, de par sa jeunesse, sera-t-il capable de supporter la pression du Vélodrome ? Son insouciance devrait l’aider. Si l’OM veut grandir et démontrer les vrais contours de son Champion’s Project, cela passe par des choix forts. Surtout, quitte à remplacer Yohann Pelé, autant viser grand. Donnarumma et Lafont le sont.

**** : Guillermo Ochoa, Bartłomiej Drągowski

Les deux premières pistes n’étant pas assurées d’aboutir, il faut savoir assurer ses arrières. Et ça, le Mexicain Guillermo Ochoa sait le faire. L’international s’était fait remarquer lors de son probable – improbable ! – passage à l’AC Ajaccio. Fraîchement éliminé à la Coupe des Confédérations, l’Aztèque a déjà prouvé ses qualités sur sa ligne… et ses faiblesses dans les sorties aériennes. Doté de réflexes impressionnants, Guillermo Ochoa sait faire le show par des arrêts aussi décisifs que spectaculaires et acrobatiques. Nul doute qu’il serait capable de faire se lever les deux virages du Vélodrome par ses gestes ! Un joueur au mental d’acier, qui ne craindra pas l’enfer qui veut renaître dans l’antre du Vélodrome. Point positif, et pas n’importe lequel, le gardien mexicain veut quitter Grenade. Si Las Palmas est sur les rangs, Marseille pourrait tenir la corde… à condition d’abandonner la planche pourrie, Steve Mandanda.

Il représente l’avenir de la sélection polonaise dans les cages. Bartłomiej Drągowski, 19 ans seulement, sort d’une saison blanche à la Fiorentina, barré par la concurrence, et notamment l’international Roumain Ciprian Tătărușanu. Pourtant, celui qui a été formé au Jagiellonia Białystok, club de Première Division polonaise, est pétri de talent. Fréquentant les sélections espoirs depuis l’âge de 15 ans, il bat des records de précocité. A seulement 16 ans, il est élu meilleur gardien de l’Ekstraklasa. Dès 18 ans, il saute des classes pour évoluer, déjà, avec les Espoirs. Ce talent pur, ce diamant brut, n’a pas eu l’occasion de briller en Série A. Et pourquoi pas en Ligue 1, alors ? L’Olympique de Marseille a certainement les moyens de s’attacher les services de cette pépite d’Europe de l’Est, au costaud gabarit (1,91 m), dont la valeur tourne autour des 3 millions d’euros.

*** : Yohann Pelé, Cédric Carrasso

A l’heure actuelle, il est toujours le gardien n°1 de l’Olympique de Marseille. Après un début de saison difficile, Yohann Pelé a su prendre la mesure de ce qu’était tenir la cage de l’OM. Au final, il a réalisé un excellent exercice, multipliant les parades décisives et rapportant des points cruciaux dans la lutte à la 5ème place, comme lors de ce match à Bordeaux à quelques encablures de la fin du championnat. Certes, les dirigeants veulent le remplacer. Pour passer un cap, il le faut. Mais pas par n’importe qui. Car avec le niveau affiché la saison dernière, l’ancien Manceau peut légitimement prétendre à une place de n°1. Avec ses grandes ailes majestueuses, l’albatros n’a pas encore dit son dernier mot.

Où il est intéressant de piocher, c’est dans la liste des gardiens libres de tout contrat. Parmi eux ? L’ex-Bordelais, Cédric Carrasso. Oui, Cédric Carrasso est sans club. Une aubaine, non ? Certes, ses blessures à répétition ne plaident pas en sa faveur. Son âge (35 ans) ne représente guère une alternative sur le long, voire même moyen terme. Mais c’est un gardien d’expérience qui a rarement déçu avec Bordeaux. Ni Jérôme Prior, ni Paul Bernardoni n’ont réussi à l’inquiéter. Titulaire indiscutable avec les Girondins, le natif d’Avignon est à la recherche d’un nouveau club. L’OM, il l’a connu avant l’avènement de Steve Mandanda. L’ambiance, l’atmosphère si spéciale, la pression, il connaît. Mieux, il la maîtrise. Economiquement, c’est une affaire, puisqu’il est gratuit. Une piste qui mérite d’être étudiée.

** : Iker Casillas, Clément Maury

Même si les gardiens ont une longévité au-dessus de la moyenne des joueurs de champ, quel intérêt d’aller chercher un presque retraité de 36 ans ? Aucun. C’est le cas d’Iker Casillas. Certes, il est libre. Mais ses prétentions salariales (7 millions d’euros par an) semblent difficiles à assumer pour l’OM. Surtout, même si sa deuxième saison a été meilleure – comment pouvait-il en être autrement – l’ex-gloire du Real Madrid ne laissera pas un souvenir impérissable au Stade du Dragon. Auteur de nombreuses erreurs, il a montré ses faiblesses et perdu sa place en sélection. Un gardien sur le déclin en somme. Si son expérience est un atout, Iker Casillas présente trop d’inconvénients pour être une piste prioritaire.

Quitte à aller chercher des joueurs libres en France, Clément Maury en fait partie. L’ancien joueur du Gazélec Ajaccio s’est illustré par des parades de haut vol en Ligue 1 lors de la première et seule saison du club corse dans l’élite. En contrepartie, il est aussi capable d’erreurs grossières, comme des sorties mal assurées. Plus fort sur sa ligne que loin, Clément Maury est aussi doté d’un jeu au pied… aléatoire. En remplacement de Yohann Pelé, c’est une solution pour pallier le manque d’un deuxième gardien. Pas plus. Surtout pas.

* : Steve Mandanda, Florian Escales

Ce serait LA plus grosse erreur du mercato de l’Olympique de Marseille. Bloqué par Crystal Palace, qui réclame désormais 8 millions d’euros – soit quatre fois, minimum, le prix du joueur – l’ancien international Français ne représente qu’une solution à court terme. Surtout, contrairement à Iker Casillas ou Guillermo Ochoa, âgés eux aussi, lui n’a quasiment pas joué la saison dernière. Relégué troisième gardien du club londonien, il s’est retrouvé au placard et a perdu sa place chez les Bleus. Evidemment, les supporters marseillais gardent de lui ces neuf saisons à l’OM, et surtout ce dernier exercice où il a sauvé le club de la déroute. C’était il y a deux ans. Aujourd’hui, que vaut-il vraiment après une saison blanche ? C’est une inconnue trop grande pour miser sur lui. Si Marseille doit investir sur un portier, ce n’est pas sur Steve Mandanda, 32 ans, qu’il faut le faire. Alban Lafont semble bien plus intéressant. Et lui, on connaît son niveau actuel vu qu’il sort d’une saison pleine…

Avec Yohann Pelé, il est le deuxième gardien de l’effectif professionnel phocéen. Florian Escales, probable n°3 – pourquoi pas le prêter si l’on considère l’utilité d’un troisième gardien dans un club de football professionnel – aura très peu de chance d’obtenir du temps de jeu, et donc d’aller conquérir la place de n°1 à Marseille. Le prêt semble la meilleure des solutions pour lui pour aller chercher du temps de jeu et réaliser enfin une saison complète. En Ligue 2, comme en National, il existe des clubs qui recherche un gardien. Ce serait l’idéal pour lui. La formation passe aussi par là. Marseille doit y prêter attention. Et quand on sait que derrière, un certain Suan Besic commence à pousser… Il y a de la relève à l’OM. Elle existe et elle se montrera. A condition de lui faire confiance…

  1. avatar
    1 juillet 2017 a 11 h 52 min

    Bon… Comme YourZone a décidé de me boycotter, je vous glisse mon deuxième choix à 4 étoiles avec Ochoa ici :

    **** : Bartłomiej Drągowski

    Il représente l’avenir de la sélection polonaise dans les cages. Bartłomiej Drągowski, 19 ans seulement, sort d’une saison blanche à la Fiorentina, barré par la concurrence, et notamment l’international Roumain Ciprian Tătărușanu. Pourtant, celui qui a été formé au Jagiellonia Białystok, club de Première Division polonaise, est pétri de talent. Fréquentant les sélections espoirs depuis l’âge de 15 ans, il bat des records de précocité. A seulement 16 ans, il est élu meilleur gardien de l’Ekstraklasa. Dès 18 ans, il saute des classes pour évoluer, déjà, avec les Espoirs. Ce talent pur, ce diamant brut, n’a pas eu l’occasion de briller en Série A. Et pourquoi pas en Ligue 1, alors ? L’Olympique de Marseille a certainement les moyens de s’attacher les services de cette pépite d’Europe de l’Est, au costaud gabarit (1,91 m), dont la valeur tourne autour des 3 millions d’euros.

    • avatar
      2 juillet 2017 a 9 h 43 min

      Merci Yourzone d’avoir rajouté mon paragraphe ;)

  2. avatar
    1 juillet 2017 a 15 h 05 min
    Par Rolland LAFONT

    Tout d’abord, il est mieux de préciser qu’il n’existe aucun problème de quelques natures entre Alban LAFONT et son Coach , Pascal DUPRAZ ; et si toutefois l’OM est vraiment intéressé par Alban ; il faut le faire savoir à l’intéressé lui-même

    • avatar
      2 juillet 2017 a 9 h 43 min

      Alban Lafont est une piste à étudier pour l’Olympique de Marseille. C’est un gardien d’avenir, avec un réel potentiel. Il doit passer un cap, et un club comme l’OM peut lui offrir cette opportunité.
      Après, je comprends que vous, étant le père d’Alban, vous souhaitiez le protéger. Mais avouez que pour sa jeune carrière, venir sur la Canebière serait une belle chance d’évoluer, non ?!

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter