“Il venait d’avoir 18 ans”
Photo Panoramic

“Il venait d’avoir 18 ans”

Il nous en avait mis pleins les mirettes le petit Kylian. Chaque sortie médiatique le rendait de plus en plus populaire. Son entourage avait fait le choix du minimalisme pour rendre rare et d'or sa parole. Il nous semblait tous qu'on tenait là l'anti-thèse médiatique de Karim Benzema. Un garçon posé, intelligent et surtout réfléchi. A vrai dire, je continue de penser que Kylian est de cette trempe sauf que son entourage s'est laissé embarquer dans une inextricable tempête financiaro-médiatique. Pour le bien du minot, Kylian doit demeurer monégasque selon moi. Mais il ne semble pas que c'est ce vers quoi nous tendons...

Avec suffisamment de recul, je crois que je dois m’abstenir d’hurler avec les loups. Je crois que les gens sont durs avec Mbappé. On a là juste un gamin pris entre deux feux. Il doit choisir entre les injonctions de son paternel et la poursuite lente et patiente de sa carrière.

On l’oublie trop souvent mais il n’a que 18 ans. Parce que tout a semblé être arrivé si vite : un amoncellement d’arabesques footballistiques réalisées sur les scènes nationale et européenne, une convocation obtenue alors qu’il n’avait pas encore 20 matchs de Ligue 1, une communication dix-huit carats à faire passer Jacques Seguela pour un dinosaure… Il nous a bluffé. On s’est tous laissé bluffer par son aplomb et son stoïcisme à froid, alors qu’il aurait fallu attendre la tempête pour réellement le jauger. Elle est arrivée et elle ne lui laisse aucun répit.

Je continue d’espérer de tout cœur qu’il demeurera monégasque. S’il le fait, il faudra qu’il prenne les services d’un agent plus chevronné aux joutes bestiales du marché estival type Raiola, Mendes ou même Bernès. Il lui faut une pointure parce que la succursale familiale a montré ses limites cet été. De fait, selon moi, quitter le cocon monégasque, c’est molester son avenir. À 18 ans, il a besoin de jouer, pas de remplir son compte en banque. C’est son père et son avocaillon qui flairent le bon deal.

Être cornaqué par son père, ça ne peut pas durer. Je me demande dans quelle mesure son père ne considère pas Kylian comme Sa Chose, Sa Poule aux Œufs d’or ? Ou comme un moyen de pouvoir “rentrer au pays” avec le sentiment du devoir accompli ?

Plus encore, je me demande également dans quelle mesure l’avocaillon qui conseille Wilfried Mbappé n’y voit pas également l’occasion d’y tirer un avantage plus que substantiel ? La carrière à venir du Petit ? On s’en fiche ! Il faut battre le fer tant qu’il est chaud.

Finalement, Kylian n’est qu’un dommage collatéral dans cette sombre affaire. Je considère que c’est le même gamin mature avec la tête sur les épaules qui se fait broyer par le Dieu Argent. Tous, ou du moins, la plupart dans sa situation, nous serions dans le même cas : broyés ! Bref, vivement la fin du mercato !

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter