Neymar et Paris : un amour à 222 millions, et plus si affinités
Photo Panoramic

Neymar et Paris : un amour à 222 millions, et plus si affinités

C'est la folle rumeur qui excite le mercato français et européen. La star brésilienne de Barcelone, Neymar, serait en passe de rejoindre le Paris Saint-Germain. Le club francilien serait même prêt à débourser la clause libératoire du joueur, fixée à 222 millions d'euros. Une nage en plein délire financier.

Ce serait fait. A 95% même, selon certains médias brésiliens. Neymar devrait s’engager avec le Paris Saint-Germain. Un transfert aussi improbable qu’une demi-finale de Ligue des Champions pour le club de la capitale. Mais, comme le dit la marque Adidas, « impossible is nothing ». Les Qataris du Parc des Princes veulent en faire leur adage cet été.

Les chiffres donnent le vertige. Une clause libératoire de 222 millions d’euros que le PSG serait prêt à lever. A cela, il faut ajouter, selon certaines sources, une prime à la signature avoisinant les 100 millions d’euros et un contrat annuel de 40 millions d’euros. Oui, ça donne le vertige. Un peu trop d’ailleurs. Si l’on sort la calculette, le club de la capitale dépenserait 362 millions d’euros en un an. Soit – amusons-nous un peu – 313 964 mois de Smic, ou 26 164 années de Smic. Ou encore 32 Rolls Sweptail, la voiture la plus chère du monde évaluée à 11,4 millions d’euros. Tournis, quand tu nous tiens.

Paris doit-il se renforcer à ce poste ? Non.

Une folie des grandeurs – sans Louis de Funès ni Yves Montand – qui pose, tout de même, une question sur le plan sportif. Ou même plusieurs questions. La première, que de nombreux amoureux, passionnés et suiveurs du football vont, indéniablement, mettre sur le comptoir du troquet du coin : les vaut-il vraiment tous ces euros ? Dépenser une telle somme pour Neymar, est-ce vraiment un gros coup mercato ? Le doute peut être permis. Même si les plafonds ont explosé avec Paul Pogba l’été dernier, il n’en reste pas moins qu’investir autant sur une seule paire de jambes peut s’avérer périlleux. En effet, si Neymar imite le pauvre Joris Kayembe de Nantes, Paris risque de s’en mordre les doigts.

Aussi, sur le terrain, Paris manque-t-il d’éléments à ce poste d’offensif gauche dans son traditionnel 4-4-3 ? Julian Draxler, depuis son arrivée, n’a pas déçu. Inscrivant quatre buts en 17 matches de championnat, il a surtout impressionné par sa vista et sa précision technique. Alors, pourquoi remplacer un joueur qui a apporté un plus à l’effectif ? Si Neymar arrive, les questions se poseront aussi pour Gonçalo Guedes ou Giovani Lo Celso, qui devront encore patienter avant d’avoir du temps de jeu. Non, Paris n’a pas besoin de se renforcer à gauche de son attaque. Si le bât blesse, ce serait plutôt à droite. Un Ousmane Dembélé serait un choix beaucoup plus judicieux, tant sportivement qu’économiquement.

Neymar, aussi bon à Paris qu’au Barça ?

Mais l’intérêt de Nasser Al-Khelaïfi est ailleurs. Paris veut prouver, à l’Europe et au monde du football, qu’il est capable d’attirer un gros poisson dans ses filets à coups de millions, comme peuvent le faire les deux Manchester en Angleterre ou le Real Madrid en Espagne. En clair, le PSG veut entrer dans la cour des grands. En allant chercher le cinquième du dernier Ballon d’Or, le club de la capitale veut marquer les esprits. Si le Brésilien du Barça débarque sous la Tour Eiffel, alors Paris aura réussi son… pari. Les esprits seront marqués tellement les sommes sont énormes. Sportivement ? Cela reste encore à prouver.

Loin de moi l’idée de faire jouer ma mauvaise foi légendaire, mais que vaut Neymar en dehors du Barça ? Et si Neymar était un joueur à la Lionel Messi ? En Catalogne, le Sud-Américain profite d’un système de jeu qui l’avantage, d’un état d’esprit offensif qui lui correspond. Derrière lui, il peut profiter des caviars d’Andres Iniesta, Ivan Rakitic ou encore André Gomes. En attaque, il est accompagné d’un Uruguayen et d’un Argentin. Et ce ne sont pas Edinson Cavani ou Angel Di Maria. Non. Ici, on parle de Luis Suarez et de Lionel Messi. Deux joueurs d’un tout autre calibre.

Neymar serait (enfin !) la star de son équipe

Alors oui, au Parc des Princes, Neymar serait la star. Il ne serait, enfin, plus éclipsé par ces noms ronflants. L’équipe tournera autour de lui. Une Neymar dépendance à laquelle le PSG est prêt à se sacrifier ? Il faut le croire. Mais le n°11 du Barça peut-il avoir la même influence et efficacité à Paris qu’à Barcelone ? Personne n’a la boule de cristal pour répondre à la question. Là encore, malgré l’excitation bavante des supporters parisiens, le doute peut être permettre. Certes, il intégrera le cartel brésilien du Camp des Loges, avec Dani Alves, Marquinhos, Thiago Silva… Mais si cela créait des clivages dans le vestiaire, entre Brésiliens et reste du monde ? Un peu comme à la Roja entre joueurs du Real Madrid et de Barcelone à l’époque ? Rien n’est impossible, comme le dit toujours aussi bien la marque aux trois bandes.

Après, Neymar n’a pu que taper dans l’œil des Parisiens. Avec son doublé lors du huitième de finale retour de la Ligue des Champions, il avait mis au supplice la défense parisienne. Mais, si les dirigeants du PSG se basent sur ce match, ils pourraient alors penser à recruter Deniz Aytekin, l’arbitre qui avait avantagé légèrement les Barcelonais. Et pourquoi pas aller chercher Sergi Roberto tant qu’on y est ?! En revanche, il faudrait se séparer d’Angel Di Maria et Edinson Cavani, dévoreurs de feuille de match. Oui, mon sérieux a disparu. Quoique… Avec 222 millions d’euros, je pourrais le retrouver. Mais n’est pas Neymar qui veut.

Fair-play financier : les fourberies de Nasser

Une chose semble sûre dans ce feuilleton : Neymar va s’en mettre plein les poches. Si l’option parisienne est bonne, il deviendra le joueur le mieux payé du monde, devant le tenant du titre actuel, Carlos Tevez. S’il reste à Barcelone, c’est qu’il aura eu droit à une belle revalorisation salariale. Dans tous les cas, il est gagnant. Pour Paris, il faudra contourner les règles du fair-play financier. Un problème ? Pensez-donc ! Les dirigeants du PSG ont déjà tout pensé, avec un plan digne d’une bonne série américaine. Neymar rachèterait sa clause libératoire, en partenariat avec Nike et le Qatar, qui le veut comme tête de proue de la Coupe du Monde 2022. Oui, ça parle encore gros sous, là.

Pour finir avec un peu de ballon rond, on ne peut qu’espérer, quand on suit la Ligue 1, qu’un Neymar arrive en France. Quel plaisir de voir l’international brésilien à la Meinau. Ou mieux, au Roudourou. Neymar au Roudourou, ça en jette ? Mais la plus belle opposition sera certainement contre le Toulouse de Pascal Dupraz. Face à Corentin Jean, le duel vaudra son pesant de cacahuètes. En été comme en hiver, même si Delort, Sanson Gilet Sakaï. Bon, j’arrête… Jean Neymar.

  1. avatar
    25 juillet 2017 a 11 h 12 min
    Par DENTSDESABRE

    Le foot dans ce qu’il a de plus mauvais à offrir…

    1/4 de milliard pour un type qui tape dans un ballon… aussi fort soit-il ca devient hallucinant… Surtout que sportivement parlant ça ne se justifie pas tant que ça. C’es de la “com”, du buzz …

    Sans compter que pour finaliser tout ça, on parle de contourner les règles… c’est grotesque.

    On parle toujours du fait que le sponsoring et les produits dérivés rattraperont la dépense initiale, mais là ça ressemble quand même plus à de la poudre aux yeux sans espérance de retour sur investissement.

  2. avatar
    25 juillet 2017 a 13 h 07 min
    Par Pierre Aly

    Il y aurait trois solution pour le transfert de Neymar…

    - soit les proprios du PSG prennent un club Qatari (Antenne)
    qui acheterai les joueurs et les revendrai au PSG directement
    ex:
    Club Qatari > 222 M (transfert Neymar) > Barca
    Club Qatari > 100M (prime signature) > Neymar
    PSG > 1M (symbolique lol) > Club Qatari
    (transfert et prime a la signature deja payée)
    Le club antenne n’aurait aucun problème avec le FPF le PSG non plus.

    —-

    - soit:
    Budget Transfert env. 220M
    + vente Augustin
    + vente Sabaly
    - achat Berchiche
    - achat Dani Alves
    soit env. 210 M restant
    Faire des ventes (Aurier, Di María, Jesé, Krychowiak, Ben Arfa et Matuidi)
    Le PSG pourrait donc dégager les fonds necessaires pour payer le transfert de Neymar.

    —-

    Transfert Neymar + Coutinho
    Le PSG avec les ventes des joueurs et son budget mercato actuel paye les deux transferts soit 322M
    et les primes de transfert sont payés par QSI.

    Niveau budgetaire ce serait assez “chaud” mais les arrivés de ces deux stars ferait surement rentrer de l’argent dans les caisses du Club.

    A méditer…

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter