Jean-Louis Gasset, le retour aux sources
Photo Panoramic

Jean-Louis Gasset, le retour aux sources

Dix ans après sa dernière expérience en tant qu'entraîneur principal, Jean-Louis Gasset est revenu sur le banc du Montpellier Hérault SC, club auquel il est attaché. Focus sur le parcours d'un homme lié profondément au MHSC.

Un joueur historique du MHSC

Le nom de Jean-Louis Gasset restera à jamais associé au Montpellier Hérault Sport Club puisque ce dernier n’est autre que le fils de Bernard Gasset, celui qui a fondé avec Louis Nicollin le club de la Paillade qui deviendra le MHSC tel que nous le connaissons aujourd’hui. Le centre d’entraînement du club héraultais, basé au domaine de Grammont, rend hommage au père de Jean-Louis, disparu en 2002, puisqu’il porte son nom.

Natif de Montpellier, l’actuel entraîneur héraultais a effectué l’intégralité de sa carrière de joueur dans l’Hérault au poste de milieu de terrain (263 matchs joués) et va contribuer à l’ascension de celui-ci dans la hiérarchie du football français durant les années 70 avec des joueurs comme Fleury Di Nallo, Louis Landi, Henri Augé ou encore Jean-Marc Valadier voire Mama Ouattara. A cette époque, Montpellier enchaîne les exploits en Coupe de France et l’Hexagone découvre le club de Louis Nicollin en 1976 lorsque Montpellier, alors en D3, fait tomber l’Olympique de Marseille au stade des 32èmes de fianle alors que les Phocéens sont les tenants du titre.

Débuts sur le banc difficiles

C’est donc tout naturellement qu’il débute sa carrière d’entraîneur à Montpellier lors de la saison 1998-1999, qui voit le club pailladin se classer à la 8ème place du championnat. L’année suivante, les affaires se compliquent. Malgré un excellent début de saison, marqué entre autres par le gain de la coupe Intertoto au dépens d’Hambourg, le MHSC s’enfonce inexorablement vers les profondeurs du classement. Conséquence, Jean-Louis Gasset est démis de ses fonctions et remplacé par Michel Mézy qui ne saura empêcher la relégation en deuxième division.

Gasset retrouvera un banc de touche en Ligue 2 au Stade Malherbe de Caen, qu’il ne maintient qu’à la toute fin de l’exercice 2000-2001. Au FC Istres, où il prend les rênes de l’équipe avec Xavier Gravelaine après le limogeage de Mehmed Bazdarevic, il ne parvient pas à maintenir les Provençaux dans l’élite ni à prendre part à la course pour la montée et est à nouveau remercié par ses dirigeants.

Le fidèle compère de Laurent Blanc

D’abord adjoint de Luis Fernandez au Paris Saint-Germain puis à l’Espanyol Barcelone de 2001 à 2004, Jean-Louis Gasset est surtout réputé pour être le numéro 2 du tandem que lui et Laurent Blanc, une autre légende de Montpellier, ont formé durant neuf ans.

Leur collaboration commence aux Girondins de Bordeaux avec qui ils remportent brillamment le championnat de France 2009. Ils vont notamment mener le club au scapulaire en quarts de finale de la Ligue des Champions l’année suivant le sacre national. C’est alors que s’ouvrent les portes de l’équipe de France pour le duo qui accède aux plus hautes fonctions sportives du football hexagonal. Après un Euro 2012 au bilan plus que mitigé, Blanc et Gasset rejoignent le Paris Saint-Germain avec lequel ils vont empiler les titres nationaux durant trois ans.

Retour en terre promise

Un lourd revers à Marseille (5-1) a été fatal à Frédéric Hantz qui était brouillé depuis plusieurs semaines avec Louis Nicollin. Alors 16ème de Ligue 1, le Montpellier Hérault Sport Club fait appel à Jean-Louis Gasset pour relancer le club héraultais. Celui qui n’avait plus entraîné seul depuis dix ans avait d’ailleurs demandé conseil auprès de Laurent Blanc :

« J’ai reçu son aval. Ce n’est déjà pas mal… Et ses encouragements bien sûr. Je l’avais vu dans des circonstances un peu pénibles quand je lui ai dit que j’allais donner un coup de main à Montpellier. Il a compris que je voulais m’aérer la tête. Il a compris et il m’a dit : “Ça va te faire du bien car tu vas travailler, tu vas réfléchir. Tu vas avoir plein de gens à qui parler, à voir et à gagner des matchs”. Il sait très bien que le football est ma passion. Donc il s’est dit que, pour moi, c’était la meilleure des choses. »

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le choc psychologique a eu lieu puisque depuis l’arrivée de Gasset sur le banc montpelliérain, le MHSC a joué 4 matchs de championnat et l’a emporté à 3 reprises contre Bastia (2-1), Nancy (0-3) et Saint-Étienne (2-1) et s’est incliné de manière étriquée contre Monaco (1-2). De plus, il a su parfaitement intégrer les recrues hivernales (Pokorny, Mukiele, Ikoné, Mbenza, Dolly) dans l’effectif.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter