Dario Cvitanitch, attaquant surcoté ?
Photo Panoramic

Dario Cvitanitch, attaquant surcoté ?

Dario, c'est l'histoire d'un attaquant qui sort d'une très belle première saison prolifique en buts, et qui peine à confirmer lors de la seconde. Un cas somme toute assez courant en Ligue 1.

Dario Cvitanitch, buteur argentin de l’OGC Nice, était promis à un belle avenir à l’issue de la saison dernière. Finissant deuxième meilleur buteur de Ligue 1 à égalité avec le Gabonais Pierre-Emerik Aubameyang (19 buts), derrière l’immense Ibrahimovic (auteur de 30 buts), Dario concluait en beauté sa première saison niçoise.

Dario fut même le deuxième plus prolifique attaquant argentin, derrière Lionel Messi mais devant des joueurs tels que Sergio Aguero, Carlos Tevez ou Gonzalo Higuain. Excusez du peu.

C’est ainsi qu’il contribua grandement à la très belle 4ème place de l’équipe niçoise l’an passé. Cette année devait donc être celle de la confirmation et tous les supporters des Aiglons semblaient confiants quant aux futures performances de leur attaquant vedette.

Cependant, le mercato d’été a apporté son lot de problèmes, qui ont agi comme un caillou dans la chaussure du buteur. En premier lieu, conscient de ses performances, Dario tapa à la porte de son président Jean-Pierre Rivière pour obtenir une revalorisation de son contrat, qu’il estimait mériter. Après un feuilleton qui a tenu en haleine les supporters niçois, Dario reçut une fin de non-recevoir.

En outre, l’intérêt de Rudi Garcia depuis Rome pour le buteur argentin a contribué à rendre un peu plus compliqué le début de saison de Cvitanitch. Désireux de rejoindre un club plus huppé comme la Roma, Dario a fait part à ses dirigeants son envie de rejoindre la capitale italienne, et demanda à ses dirigeants d’accepter l’offre romaine. Deuxième refus pour l’attaquant, qui dut accepter l’intransigeance de ses dirigeants et fut contraint de rester à Nice.

Autre élément perturbateur, le départ de Renato Civelli, son compère argentin en défense, qui était le joueur le plus proche de Dario au sein de l’effectif niçois. Le transfert de Civelli au sein du club turc de Bursaspor a eu un effet sur l’humeur du buteur argentin dans le collectif.

Néanmoins malgré ce mercato d’été compliqué, Dario commença l’année de manière plus qu’honorable. Il marqua le but de la victoire lors de sa première titularisation face à Rennes (2 à 1) puis enchaîna par un doublé face au LOSC (2-0) et marqua le 1er but de l’OGC Nice au sein de sa nouvelle enceinte en concrétisant un pénalty face à Valenciennes (victoire finale : 4-0). Par la suite, il offrit la victoire à Nice d’une tête smashée face à Guingamp (1-0) mais aussi face à Marseille en éliminant Mandanda (1-0). A l’issue de cette victoire (10ème journée), Nice était 3ème (ex-aequo avec l’OM) avec 3 défaites, 2 nuls mais surtout 5 victoires où Dario marqua à chaque rencontre !

C’est à ce moment-là que les Aiglons ont connu une incroyable série de 7 défaites consécutives, les reléguant à la 16ème place lors de la 17ème journée. Dario ne marquera qu’une fois lors de ces 7 défaites, sur pénalty face à Bordeaux. La malheureuse série prit fin lors de la journée suivante avec une victoire à domicile face à Sochaux.

Malgré tout, lors des 9 dernières rencontres, l’OGC Nice présente un bilan correct avec 4 victoires, 2 nuls et 3 défaites, contrastant avec l’état de forme d’un Dario qui n’a trouvé le chemin des filets qu’une fois face à Ajaccio (2-0). Autre statistique accablante pour l’attaquant : depuis la victoire à Marseille où il avait marqué 6 buts en 9 matchs, Dario n’a marqué que 2 fois lors des 16 dernières rencontres.

Un coup d’arrêt brutal dans les performances de l’attaquant argentin, qui peut coïncider avec l’émergence d’une concurrence prometteuse et pleine d’avenir, celles des jeunes attaquants Neal Maupay (18 ans) et Alexy Bosetti (21 ans).

Avec un contrat qui se termine en juin 2015, reste à savoir si l’Argentin parviendra de nouveau à retrouver régulièrement le chemin des filets, qui lui permettra ensuite de trouver une porte de sortie vers un club plus prestigieux. Dans le cas contraire, les dirigeants de l’OGC Nice pourront nourrir des regrets de ne pas avoir capitalisé sur la saison passée de Dario en concrétisant un joli transfert vers l’AS Roma.

Une chose est sure, Dario n’est qu’à 4 buts de la troisième place des buteurs en Ligue 1. 4, c’est aussi le nombre de buts inscrits par Bosseti (3) et Maupay (1) cette saison. Quand on vous parle de concurrence…

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter