Stambouli : un transfert qui sonne faux
Photo Panoramic

Stambouli : un transfert qui sonne faux

Il est 4 heures du matin en France. Quoi de mieux pour le Paris Saint-Germain, dont la portée reste majoritairement axée sur l’Hexagone, que d’annoncer la signature d’un nouveau joueur ?

Enième bourde des services de communication du club ou volonté de dissimuler ce qui ressemble à un nouveau futur-flop ? Évidemment, la réponse paraît logique. D’une part tant le community manager du club parisien s’apparente de plus en plus à un charlatan, mais aussi parce que Laurent Blanc et son staff sont confiants quant à la réussite de Benjamin Stambouli dans le club de la capitale. Ce n’est pas mon avis.

Chauffer le banc, dans quel but ?

24 ans, 4 saisons sous les couleurs de Montpellier assorties d’un titre de champion, un transfert suivi d’une saison plus qu’en demi-teinte outre-Manche (25 matchs toutes compétitions confondues avec Tottenham mais un statut de remplaçant), l’arrivée de Benjamin Stambouli a de quoi éveiller les doutes des plus sceptiques.

Bien que jeune et prometteur, il est indéniable que l’ancien Héraultais sait qu’il vient au PSG pour jouer les seconds rôles. Venu substituer au départ de Cabaye (pour Crystal Palace, ndlr) et non à celui de Motta, qui se profile peu à peu, impossible de savoir quelles sont ses motivations. Progresser au sein d’un effectif conquérant et avide de titres ? Se la couler douce dans un 150m carrés en pleine Paris ? Stambouli aura sa chance, c’est certain, mais il lui faudra énormément de détermination pour espérer obtenir un statut de titulaire. Et c’est bien ça le problème.

Un marseillais affirmé

Au delà d’avoir évolué sous les couleurs du club qui a privé Paris d’un titre de champion dès l’arrivée des investisseurs qataris, Stambouli s’avère avoir un autre défaut de taille qui rendra difficile sa conquête des supporters parisiens.

Même si les valeurs du club parisien ont grandement évolué depuis quelques années, la rivalité PSG-OM demeure presqu’intacte, aux yeux des supporters en tout cas. Né à Marseille, son père ayant été directeur du centre de formation du club phocéen, et à l’accent bien prononcé, cette arrivée au PSG sonne faux. D’autant plus qu’en décembre dernier, Stambouli annonçait sur Canal+ : ”Je suis marseillais. J’espère qu’un jour, je porterai ce maillot-là.”

D’ici quelques mois, on pourrait assister à un retournement de situation incroyable. Stambouli marquant au Vélodrome, célèbrant en embrassant amoureusement l’écusson du PSG, et perdant son accent. Tout est possible dans le football, surtout au PSG. Sauf que, pour l’instant, Stambouli aime l’OM, mais vient pourtant de signer 5 ans dans le club ennemi…

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter