Amiens SC : journal d’une saison historique
Photo Panoramic

Amiens SC : journal d’une saison historique

Promu novice en Ligue 1, l'Amiens Sporting Club a brillamment acquis son maintien dans l'élite alors que bon nombre d'observateurs lui prédisaient une redescente immédiate.

Mai – août 2017, une intersaison réussie

Afin d’aborder au mieux sa toute première saison en L1, Amiens a tout d’abord conservé les artisans de ses deux montées consécutives de National en Ligue 2, puis de Ligue 2 en Ligue 1. En effet, seuls Aboubakar Kamara (Fulham) ou Tanguy Ndombélé (Olympique Lyonnais) ont plié bagage parmi les éléments-clés de la saison passée. C’est ainsi que des joueurs comme Régis Gurtner, Bakaye Dibassy, Khaled Adenon, Oualid El Hajjam, Thomas Monconduit ou Harrison Manzala vont pouvoir se révéler sous la conduite du coach Christophe Pélissier.

De plus, le club picard va profiter de la manne acquise grâce à ces transferts pour se renforcer. L’ASC signe un gros coup en recrutant Gaël Kakuta en prêt du Hebei China Fortune. L’ex-espoir de Chelsea deviendra le maestro de la formation picarde aux côtés du buteur sénégalais Moussa Konaté, débauché du FC Sion. Des joueurs rompus aux joutes de la Ligue 1 complètent le recrutement (Bodmer, Cissokho, Traoré, Gakpé) ainsi que d’autres méconnus mais pas moins talentueux (Gouano, Avelar, Zungu).

A la surprise générale, Amiens sera visé par un recours effectué par Lens et Lorient. La raison : John Williams, agent de joueurs pour le club, en serait également actionnaire mais à part très faible. Finalement, les instances ont condamné Williams à s’acquitter d’une amende mais le club picard conservera sa place dans l’élite.

5 août 2017, le début de l’aventure

Pour le tout premier match de son histoire en première division, l’Amiens SC est gâté puisque le promu défie le Paris Saint-Germain au Parc des Princes qui assiste avant la rencontre à la présentation de Neymar, la star brésilienne désormais joueur le plus cher de l’histoire. Loin d’être ridicules, les hommes de Christophe Pélissier s’inclinent sur le score de 2-0 sur des réalisations de Cavani et Pastore. L’opération maintien est lancée et il reste encore 37 matchs à disputer.

26 août 2017, le premier succès

L’apprentissage de la Ligue 1 semble difficile pour les picards qui perdent leurs trois premiers matchs. Mais ces derniers vont se ressaisir aux dépens de l’OGC Nice, aussi à la peine en ce début de championnat. Devant les 9 397 spectateurs présents au stade de la Licorne, Gaël Kakuta devient le tout premier buteur d’Amiens en L1. Un doublé de Moussa Konaté vient sceller la victoire amiénoise (3-0), la première de la saison. Ce succès est confirmé une semaine plus tard lorsque Kakuta marque une nouvelle fois, permettant à son équipe de l’emporter à Strasbourg, autre promu (0-1).

30 septembre, la barrière s’effondre

En cette huitième journée de championnat, l’Amiens SC reçoit le LOSC pour ce que l’on pourrait qualifier de derby des Hauts de France. De nombreux fans lillois ont effectué le court déplacement jusqu’en Picardie et se sont massés dans la tribune visiteurs. A la 16ème minute, Fodé Ballo-Touré ouvre le score pour Lille. Les supporters des Dogues veulent alors fêter le but avec leur équipe mais exercent une pression trop forte sur une barrière qui s’effondre. 29 personnes sont blessées. Le match est remis au 20 novembre et des travaux sont effectués dans le stade de la Licorne.

21 octobre, rien ne peut les arrêter

L’accident contre Lille a entraîné la délocalisation du match suivant à domicile. Le promu picard accueille les Girondins de Bordeaux au stade Océane, enceinte habituelle du Havre Athletic Club. Face à une équipe jouant pour une qualification européenne, les Amiénois l’emportent grâce à un but de Guy Ngosso et aux arrêts décisifs du gardien Régis Gurtner. Cette victoire marque le départ d’une série de sept rencontres sans défaite au cours de laquelle les picards tiennent notamment en échec l’AS Monaco (1-1) et remportent le match décalé face à Lille (3-0), pour ce qui sera la dernière rencontre de Marcelo Bielsa sur le banc du LOSC. Après 15 journées, Amiens est neuvième de Ligue 1 avec 21 unités et occupe son meilleur classement de la saison.

10 décembre, rocambolesque après-midi

La semaine précédente, le Stade Rennais a mis fin à l’invincibilité d’Amiens qui enchaîne avec un gros morceau qui n’est autre que la réception de Lyon, en pleine bourre. Les hommes de Christophe Pélissier tiennent la dragée haute aux Gones et vont ouvrir le score par l’intermédiaire de Serge Gakpé. Aouar remet les compteurs à égalité avant que l’équipe de Christophe Pélissier n’obtienne un penalty en fin de match. Gaël Kakuta envoie le cuir sur le poteau… et l’OL l’emporte dans le temps additionnel (1-2). Un terrible scénario dont les picards sauront malgré tout se relever alors qu’il aurait pu les plomber.

20 janvier, le goût de la victoire retrouvée

Le début d’année 2018 est difficile pour Amiens qui n’arrive plus à gagner. Pis encore, il encaisse une déroute sur la pelouse du FC Sochaux-Montbéliard, club de Ligue 2, en coupe de France (6-0 !). Les picards enchaînent alors deux rencontres de championnat sur leurs terres. La première se solde par un nul devant Montpellier (1-1). Puis vient le moment de défier l’En Avant de Guingamp, sur une bonne dynamique à ce moment de la saison. C’est le moment choisi par Moussa Konaté pour retrouver le sens de but. Auteur d’un doublé, le Sénégalais est l’artisan principal du succès de son équipe (3-1) qui se donne un peu d’air suite à sa série négative.

1er avril, le tournant

L’équipe de Christophe Pélissier commence à aller mieux comme le montre son succès en déplacement à Nantes (0-1) ou les nuls contre Toulouse (0-0), Dijon (1-1) et Troyes (1-1). Et elle le prouve une fois pour toutes en remportant un match capital face à Lille. Dans un stade Pierre-Mauroy à huis clos suite aux incidents ayant émaillé la rencontre Lille – Montpellier, les Amiénois trouvent la clé grâce à la recrue hivernale colombienne Stiven Mendoza, qui profite d’une erreur de la défense nordiste pour permettre à son club de respirer un peu plus et d’enfoncer un concurrent direct (0-1). Le week-end suivant, Amiens poursuit sur sa lancée et s’offre le scalp du Stade Malherbe de Caen (3-0) pour prendre une bien belle option sur le maintien.

24 avril, la (quasi) délivrance

En cette fin de saison rien ne semble pouvoir arrêter l’Amiens SC, pas même un revers concédé au Groupama Stadium de Lyon. Cette fois, c’est Strasbourg qui subit la loi des picards au stade de la Licorne. Monconduit, Manzala et Kakuta inscrivent les trois buts d’un succès qui, s’il n’officialise pas le maintien, rapproche fortement Amiens de celui-ci. L’occasion pour le public amiénois de communier avec son équipe. Et cette dernière allait lui réserver bien d’autres surprises…

4 mai, l’apothéose

Décidément, Amiens va surprendre son monde en fin de saison. Totalement relâchés, les joueurs de l’ASC viennent contrarier Monaco en ramenant le nul de Louis-II (0-0) au cours d’une rencontre qu’ils auraient pu emporter si une tentative de Kakuta n’avait pas heurté le montant. Et la semaine suivante, c’est au tour du PSG de se prendre les pieds dans le tapis face au promu. Dans une stade comble, Amiens revient au score à deux reprises grâce, encore et toujours, à son buteur patenté Moussa Konaté qui plante un nouveau doublé (2-2).

Ce point décroché face au nouveau champion de France permet d’affirmer mathématiquement qu’Amiens est maintenu en Ligue 1. Un succès contre Metz et une ultime défaite à Marseille ponctuent une saison historique pour les picards, finalement treizièmes de Ligue 1 avec 45 points au compteur, soit huit de plus que le barragiste Toulouse. Un exploit dont le mérite revient à toute l’équipe (quatrième défense de L1) mais aussi à l’entraîneur. Christophe Pélissier, après avoir permis au club de monter de National en Ligue 1 en seulement deux ans, a donc aussi réussi à la maintenir dans l’élite, ce que peu de monde aurait imaginé en août.

Et la saison prochaine ?

Pour un promu, la deuxième saison est toujours la plus difficile et l’Amiens SC ne devrait pas déroger à la règle. Christophe Pélissier est convoité par certaines écuries de L1 (Guingamp, Saint-Etienne, Toulouse) et son avenir en Picardie est plus qu’incertain et ce en dépit d’une offre de prolongation formulée par le club. De plus, aux dires du coach, Amiens pourrait subir une “saignée” au prochain mercato, étant donné que bon nombre de joueurs ont fait forte impression à l’instar de Régis Gurtner (Étoile d’or France Football), Gaël Kakuta ou Moussa Konaté (13 réalisations et meilleur buteur du club). C’est pourquoi après avoir savouré, le club picard devra rapidement s’atteler à la préparation du nouvel exercice pour ne pas descendre. Et pourquoi pas plus…

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter