Preview Ligue 1 2017/2018 : première partie de tableau
Photo Panoramic

Preview Ligue 1 2017/2018 : première partie de tableau

Ce vendredi 4 août 2017, l’AS Monaco accueillera Toulouse pour donner le coup d’envoi d’une nouvelle saison de Ligue 1 plus exaltante que jamais. Avec des entraîneurs de grandes renommées (Bielsa, Ranieri…) qui s’ajoutent à ceux déjà présents, nombreux sont les clubs qui ont soif d’ambition et de compétition européenne. La bataille pour le titre, la course à l’Europe et la lutte pour le maintien s’annoncent passionnantes. Chaque équipe a plus ou moins ses chances d’atteindre son objectif selon son année passée et l’activité de son mercato. A l’aube du début de saison, il est temps d’analyser chaque club en se penchant sur les joueurs les plus intéressants à suivre, les principaux transferts et ce que peut espérer l’équipe cette saison.

AS Monaco :
Joueurs à suivre : Jemerson, Fabinho, Rony Lopes, Mbappé
Départs majeurs : Mendy, Bakayoko, Bernardo Silva, Germain
Arrivées majeures : Kongolo, Rony Lopes, Meïté, Tielemans

En perdant trois titulaires essentiels, à savoir Bernardo Silva, Tiémoué Bakayoko et Benjamin Mendy, l’AS Monaco devra peut-être se réinventer quelque peu pour conserver son titre de champion de France. Mais à en juger par les matchs de préparation, les remplaçants sont déjà trouvés : Terence Kongolo arrière gauche, Youri Tielemans relayeur et Rony Lopes, de retour de son prêt à Lille, en lieu et place de son compatriote portugais. S’il aurait été préférable pour le championnat mais surtout la Ligue des Champions de conserver ces nouvelles stars, le club de la principauté pourra compter sur des espoirs prêts à exploser plus que jamais : Thomas Lemar et Kylian Mbappé.

Si l’on écoute le vice-président du club, Vadim Vasilyev, qui a tenu une conférence de presse le 26 juillet, il n’y a pas l’ombre d’un doute pour le premier (« J’ai vu des spéculations sur le cas de Lemar. Il reste »). C’est différent pour le deuxième : « Aujourd’hui, je vous assure que nous n’avons aucun accord avec un club (pour Mbappé). C’est vrai que nous avons des sollicitations très importantes. Tous les grands clubs le veulent. C’est le plus grand espoir du football européen. Par contre, nous, nous restons sur le même objectif. Nous discutons d’une prolongation, qui doit être dans le modèle économique de notre club. J’espère que nous allons y arriver. »

Mais il y a une grande différence entre affirmer et espérer. La perte de Mbappé ferait très mal aux Monégasques aujourd’hui, bien que le bénéfice du transfert (dont le montant pourrait approcher les 200 millions d’euros) permettrait au club du Rocher de recruter un remplaçant plus ou moins à la hauteur de son prédécesseur. En conservant la majeure partie de ses cadres tels que Glik, Fabinho ou Falcao, Monaco se présente comme un sérieux candidat au titre. Leonardo Jardim reconduira son 4-4-2 alimenté par des automatismes toujours présents et un recrutement parfaitement ciblé jusqu’à présent.

Paris Saint-Germain :
Joueurs à suivre : Dani Alves, Rabiot, Verratti, Cavani
Départs majeurs : Maxwell
Arrivées majeures : Berchiche, Dani Alves

Difficile de parler du Paris Saint-Germain à ce moment de l’année étant donné leur mercato inachevé. Il est clair que les arrivées de Neymar ou d’Alexis Sánchez conditionneraient tout le reste : de l’attente d’autant plus grande aux départs quasiment forcés d’autres joueurs. Après la perte du titre de champion malgré une saison pas si déshonorante (87 points, sachant que la moyenne de points du PSG sur ses 4 titres était de 87,75 points), les dirigeants parisiens ont décidé de renouveler leur confiance en Unai Emery, mais ont donné une nouvelle impulsion au groupe en signant Dani Alves.

Sacré champion lors de ses trois dernières saisons en club, le finaliste de la Ligue des Champions devrait apporter un énorme boost dans l’animation offensive mais aussi dans le vestiaire, qui manque de grands champions et de caractère. Le caractère, une notion qui pourrait symboliser le joueur qu’est Yuri Berchiche. L’arrière gauche de 27 ans, arrivé en provenance de la Real Sociedad contre 15 millions d’euros, n’est sûrement pas le footballeur le plus talentueux à son poste. Mais il est une recrue d’Emery. Le genre de joueurs que le coach basque peut transformer, et qui peut avoir un rôle essentiel à jouer au cours de la saison. Il lui faudra se démener pour au mieux ne pas être le point faible de l’équipe, au pire mettre la pression sur Layvin Kurzawa afin que ce dernier confirme enfin.

Pour le reste, on regardera avec attention Marco Verratti et Edinson Cavani, les deux hommes pouvant conditionner à eux seuls la saison parisienne. Adrien Rabiot devra aussi trouver sa place pour de bon dans l’entrejeu parisien alors que Thiago Motta disputera sa dernière saison avec les Rouge et Bleu. L’effectif parisien pourrait connaître de nombreuses modifications d’ici septembre, à l’heure où Hatem Ben Arfa est devenu indésirable et où Serge Aurier n’a plus sa place. Même en s’arrêtant là, le PSG s’imposerait comme le favori pour le titre étant donné les pertes de l’AS Monaco. Une seconde place ne sera plus tolérée, ni une élimination prématurée en Ligue des Champions. Paris doit faire une grande saison, sans quoi les envies d’ailleurs de certains joueurs pourraient s’intensifier.

OGC Nice :
Joueurs à suivre : Cardinale, Sarr, Seri, Pléa
Départs majeurs : Baysse, Pereira, Belhanda, Donis
Arrivées majeures : Jallet, Lees-Melou

L’OGC Nice a surpris la France entière en tenant la dragée haute aux ogres parisiens et monégasques, et ce jusqu’à la fin de saison (ils n’ont cédé la seconde place qu’à l’issue de l’avant-dernière journée). Les Aiglons sont parvenus à conserver Seri, Balotelli, mais surtout Lucien Favre. Le tacticien suisse a refusé une belle offre du Borussia Dortmund pour continuer d’écrire ce qui pourrait devenir l’un des plus beaux chapitres de l’histoire du club de la Côte d’Azur. Difficile de se faire à l’idée que la course au titre se jouera à trois, mais pas simple non plus d’imaginer cette enthousiasmante et talentueuse équipe du Gym réaliser une moins bonne saison que la précédente, étant donné l’âge moyen du onze de départ (23 ans) et du fait qu’il ne s’agissait que de la première saison de Lucien Favre en France.

La jeunesse niçoise incarnée par Yoan Cardinale (23 ans) ou encore Malang Sarr (18 ans) rêve, à juste titre, d’un nouveau podium. Néanmoins, là où les Niçois peuvent piocher, c’est dans la gestion d’une saison européenne en cas de qualification pour la Ligue des Champions ou la Ligue Europa. L’effectif semble trop léger pour jouer sur plusieurs tableaux avec des résultats optimaux. Nice a d’ailleurs dû se résoudre à vite oublier l’Europe la saison passée (éliminé en phase de poules) pour réussir une saison de Ligue 1 aboutie. Bis repetita ? L’OGCN possède malgré tout des jokers qui pourraient troubler l’ordre établi, personnifiés par Alassane Pléa (14 buts en 32 matchs la saison passée), Wylan Cyprien qui revient de blessure ou Pierre Lees-Melou, la recrue en provenance de Dijon.

Olympique Lyonnais :
Joueurs à suivre : Marcelo, Tousart, Fekir, Diaz
Départs majeurs : Gonalons, Tolisso, Valbuena, Lacazette
Arrivées majeures : Marcelo, Marçal, Traoré, Diaz

Que de transferts près du Rhône. Avec 7 départs et 7 arrivées (si l’on inclut Clément Grenier) au sein de l’équipe première, l’OL n’est plus vraiment la même équipe. Refonte totale des latéraux et nouveau leader offensif avec Nabil Fekir, le club de Jean-Michel Aulas ne peut malheureusement pas espérer mieux qu’une quatrième place, ce qui relèverait déjà de l’exploit tant les adversaires directs semblent s’être renforcés, contrastant avec les départs des tauliers Tolisso et Lacazette. La pression repose sur les épaules de Bruno Genesio qui devra concocter un cocktail explosif composé, à priori, du nouveau patron de défense (30 ans) en provenance de Beşiktaş, Marcelo, d’un milieu de terrain devant (ré)organiser cette équipe à travers Tousart ou Darder, et d’une attaque décapante au sein de laquelle Mariano Díaz jouera un rôle prépondérant. Avant-centre de l’équipe réserve du Real Madrid, son rendement peut conditionner la saison des Gones.

Ces derniers peuvent-ils manquer d’un patron en attaque après le départ de Lacazette ? La question est légitime si l’on se fie aux déclarations de Nabil Fekir dans L’Équipe ce jeudi 27 juillet : « Je ne suis pas quelqu’un qui se met en avant. Je suis dans mon coin, je donne le meilleur de moi-même pour l’équipe. […] S’il faut être un leader, je le serai mais j’ai du mal à le dire car mon caractère m’empêche de le faire… Des leaders, il y en a d’autres, des plus anciens. Même si j’ai conscience que je peux avoir cette capacité à entraîner un collectif derrière moi sur le terrain. » Que Fekir soit un leader ou pas, l’OL a dépensé plus de 38 millions d’euros cet été pour continuer à jouer les premiers rôles derrière un trio qui semble difficile d’accès. Bruno Genesio devra faire au moins aussi bien que la saison dernière s’il ne veut pas passer à la trappe.

Olympique de Marseille :
Joueurs à suivre : Évra, Sanson, Maxime López, Thauvin
Départs majeurs : Vainqueur, Gomis
Arrivées majeures : Mandanda, Rami, Luiz Gustavo, Germain

Avec une nouvelle direction à sa tête, l’OM fait de nouveau preuve d’ambition, ce qui se traduit lentement mais sûrement sur le marché des transferts. Si Luiz Gustavo est, pour l’instant, la seule recrue étrangère côté marseillais, les arrivées de Valère Germain et Adil Rami ont pour but d’installer immédiatement le club phocéen dans les premières places de la Ligue 1. Du recrutement à court terme, comme l’avaient été les venues de William Vainqueur et Bafétimbi Gomis auparavant.

Est-ce que l’OM peut déjà rayonner au niveau européen ? Une élimination en tour préliminaire de Ligue Europa serait une tragédie pour l’OM Champions Project, mais une sortie en phase finale ne serait probablement pas honteuse étant donné le niveau de difficulté accru de la compétition aujourd’hui. De toute façon, Marseille voit plus grand. La coupe aux grandes oreilles, c’est pour cela que les Phocéens veulent se battre, et cela passe par un excellent classement en Ligue 1. Rudi Garcia devra d’abord développer le talent de Maxime López ou André Zambo Anguissa avant d’espérer avoir l’équipe pour bousculer Monaco ou Paris, même si les dirigeants marseillais s’activent depuis des mois pour trouver l’avant-centre de classe internationale à insérer dans le 4-3-3 de Garcia (Bacca ? Giroud ?). Dans tous les cas, une quatrième place apparaît comme un objectif raisonnable pour l’OM.

Girondins de Bordeaux :
Joueurs à suivre : Costil, Sabaly, Vada, Malcom
Départs majeurs : Carrasso, Pallois, Ménez, Ounas
Arrivées majeures : Costil, Sabaly, Lerager

Encadrés par les indéboulonnables Toulalan et Plasil, les Girondins auront à cœur de se maintenir dans le top 6, et même d’aller titiller la quatrième ou cinquième place afin d’accroître leurs chances de participation à une coupe d’Europe. Les départs de Carrasso et Ounas ne devraient pas fragiliser l’équipe, le premier car il laissera ses cages à un tout aussi bon gardien (bien que Benoît Costil ne manquera pas de pression sur ses épaules), le second car Bordeaux a du potentiel offensif au sein de son effectif. Malcom, 20 ans, auteur de 9 buts et 7 passes décisives la saison passée, pourrait prendre les rênes de l’attaque en compagnie de Gaëtan Laborde, 23 ans, 13 buts et 5 passes décisives en 42 matchs (dont 25 titularisations). L’acquisition définitive de Youssouf Sabaly du PSG contribuera aussi à la réalisation d’un exercice 2017/2018 au moins aussi bon que le précédent.

Cependant, la très faible quantité de renforts peut s’avérer problématique pour lutter contre la féroce concurrence qui attend les Marine et Blanc dans le haut de tableau. Marseille, Lyon et Lille semblent avoir pris une longueur d’avance dans ce domaine, bien que Bordeaux ait été la troisième meilleure équipe de France en 2017, derrière Paris et Monaco. Mais cela importe peu pour Jocelyn Gourvennec, qui ambitionne de faire passer le jeu avant l’enjeu. Avec un groupe bien construit et des ajustements judicieux, comme le passage de Toulalan en défense centrale, le coach bordelais fait progresser son équipe à un bon rythme et conserve une certaine continuité : « Notre meilleur recrutement de l’intersaison, c’est déjà d’avoir conservé notre équipe de base » a-t-il affirmé en conférence de presse. Attention malgré tout à ne pas prendre goût à la coupe d’Europe (si les Girondins passent les tours préliminaires), auquel cas une non-qualification à l’issue de la saison pourrait être mal vécue au sein du groupe et du club.

FC Nantes :
Joueurs à suivre : Dubois, Rongier, Sala, Nakoulma
Départs majeurs : Riou, Vizcarrondo, Harit
Arrivées majeures : Tatarusanu, Pallois

Le mercato du FC Nantes n’a réellement démarré que jeudi dernier avec les signatures du gardien roumain de la Fiorentina, Ciprian Tatarusanu (31 ans, 35 match de Serie A la saison passée), et du défenseur central de Bordeaux Nicolas Pallois. Avant eux, les deux seules recrues étaient Chidozie Awadiem et Joris Kayembe, inclus dans le deal impliquant l’arrivée de Sergio Conceição au FC Porto. Le coach portugais, arrivé en décembre 2016, a fait passer le club de la 19ème à une inespérée 7ème place. Le coup de tonnerre de son départ n’a pas empêché le club de retomber sur ses pattes en attirant Claudio Ranieri, l’homme de la remontée de l’AS Monaco en Ligue 1 et artisan principal de la victoire de Leicester en Premier League il y a un an.

Avec tous ces chamboulements, difficile de savoir à quoi s’attendre avec les Canaris. Un peu de stabilité ferait sûrement du bien aux Nantais, et rester dans la première partie de tableau représenterait déjà une réussite. Ranieri pourra s’appuyer sur les deux grands espoirs de 22 ans que sont Léo Dubois (arrière droit, 8 passes décisives la saison passée) et Valentin Rongier. La saison de la maison jaune pourrait aussi dépendre de l’efficacité de Préjuce Nakoulma. Arrivé cet hiver, l’avant-centre burkinabé a grandement participé à la deuxième partie de saison réussie du FCN avec 6 buts en 11 matchs. En dépit d’un mercato tardif, Nantes a l’équipe pour se frayer un chemin dans le top 10 et retrouver ce qui lui manque depuis près d’un an maintenant : de la cohérence.

AS Saint-Étienne :
Joueurs à suivre : Perrin, Hamouma, Bamba, Diony
Départs majeurs : Malcuit, Lemoine, Veretout, Saivet
Arrivées majeures : Bamba, Diony

Un grand virage s’amorce dans le Forèze. Le départ de Christophe Galtier après 8 ans de bons et loyaux services laisse place à Óscar García, un coach qui s’apprête à dépayser les supporters en leur proposant un jeu offensif et alléchant. Cette saison, les Verts se passeront de coupe d’Europe. Un mal pour un bien ? Certainement, alors que la priorité pour les supporters semble être le spectacle et le plaisir de regarder un match de l’AS Saint-Étienne. Le club comptera sur Loïs Diony, avant-centre de Dijon acheté 10 millions d’euros et auteur de 10 buts et 8 passes décisives la saison passée, épaulé par Romain Hamouma et Jonathan Bamba, de retour d’un prêt à Angers et particulièrement en vue au cours de la pré-saison. Les cages seront toujours bien gardées par Stéphane Ruffier et Loïc Perrin, qui possède la meilleure moyenne de points par match stéphanoise de la dernière saison de L1 (1,63 points/match).

Mais ce très léger mercato, marqué par l’échec du transfert définitif de Jordan Veretout, n’est pas vraiment du goût du nouveau coach Garcia, qui l’a fait savoir sur la radio espagnole COPE : « Pour le moment, on n’a pas réussi à faire venir les joueurs qu’on voulait. C’est compliqué. Le club a besoin d’argent. Je suis dans un club historique, plus grand pour son histoire que pour son présent. Notre intention est de construire quelque chose d’important, mais il faudra du temps. […] Nous devons nous focaliser sur le recrutement, c’est la seule option pour être compétitif ». Saint-Étienne a l’équipe pour se mêler à la lutte pour le top 5, bien que selon le coach « Il n’y a pas d’objectif fixé […] Le projet est plus important que le résultat ». L’ASSE a en tous cas l’entraîneur capable de lui retirer cette étiquette d’équipe défensive et ennuyeuse. Cette première saison pour García devrait lui permettre d’appréhender le championnat français et dessiner avec précision l’équipe qu’il souhaite construire à Saint-Étienne, avant d’établir des objectifs clairs pour les années qui suivront.

Stade Rennais :
Joueurs à suivre : Gnagnon, André, Gourcuff, Sarr
Départs majeurs : Costil, Gelson Fernandes, Saïd, Sio
Arrivées majeures : Traoré, Maouassa, Sarr, Brandon

Perpétuelle équipe de milieu de tableau, Rennes a fini les 5 dernières saisons entre les 8ème et 13ème places, martelant régulièrement le maintien comme étant l’objectif. Mais les Bretons peuvent-ils voir plus grand ? Cet été, ils se sont retenus de vendre leurs meilleurs jeunes (Joris Gnagnon ou Benjamin André) et ont laissé partir les anciens : Benoît Costil, Gelson Fernandes ou Sylvain Armand entre autres. Le recrutement de Hamari Traoré devrait aussi pousser l’éternel (11 ans au club) Romain Danzé sur le banc. Avec près de 30 millions d’euros dépensés, Rennes semble amorcer un projet composé majoritairement de jeunes joueurs, avec un objectif plus ambitieux que le maintien. Et quoi de mieux que l’Europe pour souder et donner envie au groupe de participer à un réel projet ?

Avec Christian Gourcuff, Rennes a enfin son entraîneur à poigne, qui incite l’actionnaire François Pinault à se montrer un peu plus vorace sur le marché des transferts. Preuve en est avec l’arrivée de Faitout Maouassa pour 7M d’euros, latéral gauche de 19 ans qui s’est révélé avec Nancy cette saison et qui était courtisé par le FC Séville et Hambourg. Le Stade Rennais a même fait des folies en ce mois de juillet en s’offrant Ismaïla Sarr, ailier de 19 ans en provenance de Metz, pour 17 millions d’euros. Christian Gourcuff s’en est réjoui sur le site du club : « C’est un garçon qui rentre tout à fait dans le cadre de ce que l’on veut faire. C’est un jeune joueur qui a une grande marge de progression avec de grosses qualités individuelles. […] Il a beaucoup de vitesse, il est capable de répéter les courses et il n’est pas maladroit techniquement ». La signature de l’attaquant espagnol Brandon est aussi une belle impulsion dans l’effectif rennais. En ajoutant un Yoann Gourcuff de plus en plus épargné par les blessures, les Rouge et Noir peuvent espérer bousculer la hiérarchie imposée par l’OL, l’OM, Bordeaux et Saint-Étienne. En tous cas, il vaudrait mieux s’ils ne veulent pas retomber dans les travers d’un club sans saveur du ventre mou.

EA Guingamp :
Joueurs à suivre : Ikoko, Deaux, Coco, Briand
Départs majeurs : Marçal, De Pauw
Arrivées majeures : Rebocho, Phiri, Camara

Pour sa première saison à Guingamp, Antoine Kombouaré peut être assez satisfait du travail effectué. A l’orée de sa cinquième saison consécutive en Ligue 1 (du jamais vu dans l’histoire du club), l’EAG n’en est plus à redouter le maintien avec anxiété. L’héritage laissé par Jocelyn Gourvennec permet d’aborder l’avenir avec confiance et de prétendre à une place sereine dans le ventre mou. Cependant, le mercato n’a pas ménagé les Guingampais. Fernando Marçal a fait ses valises direction l’OL tandis que Nill De Pauw, supersub la saison passée (25 entrées en jeu en championnat), a pris le chemin de la Belgique. Les voisins du Stade Rennais ne sauront qu’avec le temps si Rebocho, arrière gauche portugais de Moreirense, est la copie conforme du brésilien Marçal.

En attendant, l’En Avant tente un coup avec le relayeur sud-africain Lebogang Phiri, titulaire depuis 3 ans au Brøndby IF, vice-champion du Danemark. Phiri fera connaissance dans ce secteur de jeu avec la clé de voûte du jeu guingampais, à savoir Lucas Deaux. Pas simple d’estimer avec précision la place que décrochera Guingamp au terme de la saison, mais s’il y a bien un joueur qui peut les tirer vers le haut en 2017/2018, il s’agit de Marcus Coco. L’ailier international espoir vivra la saison de la confirmation dans le club qui l’a lancé au sein de l’élite. Plus tranquille qu’il y a quelques années, c’est la sérénité qui règne à l’EAG.

Lire aussi : Preview Ligue 1 2017/2018 : seconde partie de tableau

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter