1er test réussi pour les Experts
Photo Panoramic

1er test réussi pour les Experts

Après deux succès lors de ses deux premiers matchs, l'équipe de France jouait hier l'adversaire le plus relevé de son groupe, la Norvège. Les Bleus ont une nouvelle fois réalisé un belle prestation (31-28) et ont pris un avantage important dans la course pour la première place du groupe.

L‘équipe de France est passée par tous les états avant d’affronter la Norvège. Vainqueurs assez facilement du Brésil et du Japon, les champions du monde en titre ont pourtant déchanté en apprenant le forfait définitif de Luka Karabatic pour la suite du championnat du monde suite à sa blessure du deuxième match. Il est remplacé numériquement par Dika Mem. Cependant, Didier Dinart et Guillaume Gille enregistrent le retour à la compétition de Timothey N’Guessan, forfait pour le début de la compétition.

En face, la Norvège a réussi son début de tournoi en prenant le dessus sur la Pologne (20-22) et la Russie (28-24). Les Experts ne gardent pas un bon souvenir des norvégiens qui les avaient défait en quarts de finale de l’Euro polonais. Les scandinaves vont s’appuyer sur leur prodige, Sander Sagosen (futur joueur du Paris Saint-Germain), pour tenter de faire tomber les Experts.

Pour son grand retour, N’Guessan est titularisé d’entrée de jeu par Didier Dinart et Guillaume Gille qui ont aligné leur équipe-type. Le début de match est un véritable combat, les deux adversaires se rendant coup pour coup. L’équipe de France se détache après le quart d’heure de jeu et prend cinq buts d’avance (13-8 après vingt-trois minutes). La Norvège se heurte alors à une très solide défense française, bien secondée par Thierry Omeyer. Les Bleus rentrent aux vestiaires en menant 16-12, bien aidés par leurs pivots (Cédric Sorhaindo et Ludovic Fabregas) qui sont en grande forme, ainsi que par un Nikola Karabatic en feu.

On ne sait pas si la blessure de Luka l’a transcendé mais l’aîné de la fratrie Karabatic en remet une couche en seconde période (cinq buts et six passes décisives), accompagné par un Kentin Mahé efficace aux jets de sept mètres (quatre tentatives réussies sur cinq) et par un Nedim Remili qui affiche encore une fois toute l’étendue de son talent. L’écart passe à +7 à la 38ème minute (22-15).

La Norvège tentera bien de refaire son retard mais les joueurs de Christian Berge vont devoir subir de très nombreuses erreurs d’arbitrages (des joueurs exclus pour deux minutes alors qu’ils ne sont pas auteurs des différentes fautes). En toute fin de match, Ludovic Fabregas écope injustement d’un carton rouge. Cela sera sans conséquences pour l’équipe de France qui l’emporte finalement 31-28 et qui continue son sans faute dans ce Mondial 2017.

Ce succès permet aux Bleus de s’emparer de la première place de leur groupe et ces derniers bénéficient d’un calendrier favorable (Russie et Pologne) pour conserver ce classement qui leur permettrait d’avoir un huitième de finale abordable.

 

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter