Camille Lacourt : une dernière couronnée d’or
Photo Panoramic

Camille Lacourt : une dernière couronnée d’or

Il a écrit la toute dernière page de son histoire en lettres d'or. Camille Lacourt, 32 ans, a tiré sa révérence avec les douces notes de la Marseillaise dans les oreilles. Récit d'une soirée mémorable.

Une course maîtrisée

À 18h11, la Duna Arena de Budapest retient son souffle. Les nageurs sont accrochés au plongeoir, prêts à en découdre. Parmi eux, deux Français : Jérémy Stravius à la ligne d’eau numéro 1 et le plus attendu, Camille Lacourt, à la ligne d’eau numéro 4. Le départ est donné. Les nageurs se neutralisent dans les premiers mètres avant que Camille Lacourt ne prenne la tête de sa dernière course.

Il nage vite, très vite vers une retraite dorée. Vingt-quatre secondes et trente-cinq centièmes plus tard, le voilà champion du monde du 50m dos pour la troisième fois. D’une courte tête, il devance le Japonais Junya Koga et l’Américain Matt Grevers. Une tête qu’il baissera quelques minutes plus tard pour recevoir une médaille d’or qui le rendra encore plus rayonnant sur la plus haute marche du podium.

Place aux hommages

Les personnalités n’ont pas tardé à féliciter le champion pour son titre et sa carrière. La ministre des sports Laura Flessel est la première à rendre hommage au champion via un tweet sobre : “Un Grand champion merci Camille”. Un peu plus tard, l’ambassadeur de Paris 2024, Tony Estanguet a lui aussi congratulé le champion français.

Ses adversaires aussi ont tenu à glisser un petit mot au jeune retraité comme Frédéric Bousquet, quatrième de cette finale remportée par Lacourt. “C’était un honneur d’avoir pu nager avec Camille. C’est un grand champion qui s’en va” a affirmé le nageur picard. Une note d’apaisement qui vient à point nommé après l’échec des JO et les querelles internes traversée par la natation française depuis quelques mois.

“Ma plus belle Marseillaise”

Perché sur la plus haute marche du podium qui surplombe le bassin, Camille Lacourt savoure chaque note de l’hymne français. Les larmes aux yeux, le regard perdu dans le vide, il susurre quelques paroles et laisse paraître son émotion. Plus tard, il avouera avoir vécu sa “plus belle Marseillaise”. Il a réussi son pari, partir avec l’or autour du cou à Budapest, là où il s’est révélé 7 ans plus tôt. La boucle est bouclée.

La dernière note de la Marseillaise marque la fin d’une époque, celle où Camille Lacourt portait la natation française sur son dos. Il s’en va par la grande porte, après 10 ans passés dans la cour des grands.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter