Kyrie Irving : la saison de l’affirmation ?
Photo Panoramic

Kyrie Irving : la saison de l’affirmation ?

Dans l'ombre de Lebron James chez les Cavaliers, le talentueux meneur a rejoint les Celtics pour enfin s'installer sur le devant de la scène.

Au début de l’été, plusieurs rumeurs circulaient à propos d’un Kyrie Irving brouillé avec LeBron James et qui auraient des envies d’ailleurs. Dans l’inconscient collectif, cela paraissait impossible tant les Cavs apparaissaient comme la seule résistance possible aux Golden State Warriors.

Mais fin août, l’utopie est devenue réalité et le meneur né en Australie s’est envolé dans le Massachusetts du côté des Celtics, en échange du meneur All-Star Isaiah Thomas, de Jae Crowder, d’Ante Zizic et d’un premier tour de draft. Le monde de la NBA et la Conférence Est ont été une nouvelle fois chamboulés, redistribuant toutes les cartes dans le pays de l’Oncle Sam.

Une équipe aux hautes ambitions

En signant chez le leader de la saison passée à l’Est, le natif de Melbourne change totalement d’environnement. Il est désormais franchise-player d’une équipe qui vise haut cette saison. Le General Manager Danny Ainge a su construire un roster pour répondre à ces ambitions, en recrutant également le All-Star du Jazz Gordon Hayward, l’ailier fort Marcus Morris et en draftant le très prometteur Jayson Tatum.

Si on y ajoute des éléments talentueux déjà présents, comme Al Horford, Jaylen Brown ou encore Marcus Smart, on se retrouve avec une équipe capable de jouer les premiers rôles cette saison. La pioche Aron Baynes s’avère également intéressante quand on constate le vide au poste 5 malgré la présence de Al Horford, poste 4 dans l’âme. Une équipe qui laisse présager un beau collectif et une grande menace quand la mayonnaise aura pris. Objectif : finale de conférence avec une éventuelle confrontation contre le mastodonte Cavaliers.

Un nouveau statut de leader à assumer

Parfait lieutenant du King à Clevelend, joueur très populaire, Kyrie Irving prend enfin les clés d’une franchise. Son vécu est déjà immense avec un titre pour trois finales NBA, plusieurs sélections All-Star et un titre de Rookie of the Year. Avec cette carrière déjà bien remplie, on en oublie presque qu’il n’a que 25 ans. Il va pour la première fois être le vrai meneur de son équipe, si l’on excepte ses trois premières saisons où il n’a que très peu gagné dans l’Ohio, entouré de coéquipiers loin d’être exceptionnels.

Il va profiter de nombreux systèmes et ne sera pas limité à des actions de un-contre-un. Son côté passeur pourra plus s’exprimer alors que son apport ne dépassait pas les 6 passes décisives la saison passée. Ses coéquipiers joueront certainement pour lui malgré la présence d’autres très bons joueurs. Kyrie possède à présent une grande expérience des plays-offs et le sens du tueur, comme nous avions pu le voir lors du match 7 de la finale 2016. Si l’on enlève Al Horford, les autres joueurs ont une expérience quasi-nulle de ces rencontres, il va donc hérité du rôle de guide.

Ses stats sont attendues à la hausse, au scoring où il est déjà à 25 unités par match, mais aussi en terme de passes. MVP ? Peut-être pas face à des joueurs comme James, Westbrook, Harden, Durant ou Leonard, mais il peut s’affirmer comme une superstar de la NBA.

S’émanciper du roi James

Comment ne pas répéter le nom de LeBron James en parlant de Kyrie Irving ? C’est simple : sans lui, Irving n’en serait certainement pas là. Mais ce dernier en a eu assez du King. Star de l’équipe, on pouvait le considérer comme le meneur, faisant d’Irving un joueur d’affrontement. Mais il voulait voler de ses propres ailes. Le choix Boston n’est pas anodin. Les Celtics sont à l’Est et le plus grand plaisir de Irving serait de priver les Cavaliers de Finales NBA. Ce serait une façon de prouver qu’il peut faire les choses seul, sans le King.

Uncle Drew veut dépasser le maître, atteindre les hautes sphères de la NBA tout en devenant une superstar. Il veut tirer une croix sur les Cavaliers et amener Boston vers un titre, alors que la dernière bague des Celtics fêtera ses 10 ans l’an prochain. Rendez-vous cette nuit aux Etats-Unis pour le début de la saison avec en ouverture….Cleveland face à Boston. A Kyrie Irving de montrer qu’il a les épaules…

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter