Dwight Howard, Superman des Hornets
Photo Panoramic

Dwight Howard, Superman des Hornets

Ca faisait un petit bout de temps qu’on ne vous avait pas fait un petit portrait d’un joueur NBA. Le dernier, c’était Wilt Chamberlain il y a quasiment deux mois. Du coup, quand on a vu que c’était l’anniversaire de Dwight Howard, la rédaction du Vestiaire du Sport s’est mise en quatre pour vous pondre un petit portrait de notre Superman à nous. Pour ceux qui ne le connaissent pas, c’est l’occasion de découvrir un personnage atypique, qui a une faculté à bazarder l’ensemble des lancers-francs qu’il tente.

08/12/1985

Le petit Dwight est né à Atlanta dans l’état de Géorgie. C’est dans cette ville qu’il commence à étudier et jouer au basket. Très vite, ses qualités sont reconnues et l’homme est un petit peu pressé. Au lycée, il compile 2 146 points, 1 728 rebonds et 811 contres (soit des moyennes de 16,6 points, 13,4 rebonds et 6,3 contres par match). Des statistiques énormes qui lui valent la récompense de meilleur lycéen en 2004. Du coup, Dwight est précoce et décide de casser l’université en deux en la mettant de coté. Le jeune joueur décide de se présenter directement à la Draft.

2,11 – 120

Le mec s’est nourri à la soupe pendant toute sa jeunesse. Alors forcément, quand est venu le moment de grandir, la grande asperge a poussé pour atteindre les 2m11. Ce qui est ennuyeux quand tu fais cette taille, c’est que tu es un peu obligé de construire ta maison en fonction, à coup de grands hauts plafonds, des portes extra-larges et de canapés huit places pour pouvoir s’allonger pépère. Franchement, Conforama aurait été content de le voir en Ligue 1, ça aurait bien boosté leur chiffre d’affaires. Au niveau des kilos, on a dépassé le quintal, mesdames et messieurs : 120 bâtons pour une grande tige. Evidemment, il mesurerait 1m20m pour le même poids, on serait inquiet mais là, on reste dans la normalité.

5

C’est le nombre d’équipes pour lesquelles le mec a joué. Pas forcément excessif quand on voit qu’il a 32 ans et qu’il est pro depuis 2004. D’ailleurs en 2004, Dwight s’est permis d’être drafté en 1ère position par l’équipe d’Orlando où joue actuellement notre petit frenchy Evan Fournier. Un choix de Magic qui fait de lui le troisième joueur drafté au premier rang en débarquant directement du lycée. Il reste huit saisons en Floride avant de signer aux Los Angeles Lakers où il ne fait qu’une saison, relégué au deuxième rang derrière l’unique Kobe Bryant qui récolte tous les éloges. D’ailleurs, les deux hommes se détestaient comme jamais. Free-agent, il refuse une prolongation en Californie à 110 millions de dollars. Il n’allait évidemment pas rester avec son pire ennemi et lui filer le ballon à chaque remise en jeu. Finalement, il signe à Houston pour 88 millions de dollars où il est d’abord préposé pour accompagner la barbe folle James Harden. En 2016, il quitte le Texas pour sa ville natale, Atlanta, contre 70 millions de dollars. Il ne reste qu’une saison et est échangé contre trois autres joueurs pour finalement atterrir aux Hornets de Charlotte.

34,8 – 17,4 – 58,5 – 8,8 – 12,7

Vu comme ça on dirait les prochains numéros de la loterie américaine mais non. Depuis le début de sa carrière, Dwight Howard a joué 975 matchs en NBA pour une moyenne de 34,8 minutes passées sur les parquets par match. Il culmine à 17,4 points de moyenne pour 58,5% au shoot dont 8,8% à 3 points (une sacrée adresse !) et 12,7 rebonds. Le mec ne fait pas de bruit mais trace son chemin à la vitesse de la lumière.

45 – 46 – 39 – 26

Comme tout grand joueur qui se respecte, Dwight Howard a quelques records à son actif. Il a inscrit 45 points à deux reprises dans sa carrière durant la saison régulière, la première fois face à Charlotte, son équipe actuelle, puis face aux Warriors de Golden State. En playoffs, son record est de 46 points, soit un de mieux qu’en saison régulière. C’était face aux Hawks d’Atlanta, encore un club qu’il a défendu par la suite. Le troisième nombre est encore plus énorme puisque dans cette catégorie, il a carrément le record de la franchise : 39 lancers-francs tentés en un seul match, c’était encore face à son ancien équipe du Magic d’Orlando mais aussi face aux Warriors de Golden State. Il en avait converti 25/39 contre Orlando, une belle performance pour un homme qui est loin d’être spécialiste de l’exercice. Autre record de la franchise, le nombre de rebonds pris en un seul match, 26 au total. En même temps, c’est plus facile quand on fait la taille d’une éolienne. Cétait face aux Mavericks de Dallas le 24 avril 2015 lorsqu’il était aux Houston Rockets.

12 361

C’est le nombre de rebonds pris par Dwight durant sa carrière. Au classement, il se situe à la 19ème position des meilleurs rebondeurs de la Ligue, un petit Top 20 pour le goût. Mais de tous les joueurs encore en activité, il est en tête devant Nowitzki (29ème – 1409) et Pau Gasol (31ème – 1133). Là où cette performance est à souligner au marqueur, c’est qu’il est devant deux joueurs qui ont disputé bien plus de matchs que lui.

1 + 1

Dwight n’a pas de titre NBA à son actif, seulement une finale. Il est vrai que son palmarès personnel est quand même plus important que sur le plan collectif mais quand même, ce serait une sacrée belle ligne à rajouter à son CV avant de quitter les parquets. En 2009, Orlando bat Philadelphie puis les Celtics de Boston avant de prendre le meilleur sur Cleveland en finale à l’Est, mais le parcours s’arrête en finale face aux Los Angeles Lakers. Kobe Bryant et Pau Gasol avaient été énormes, survolant le Magic du Français Mickaël Pietrus et Rashard Lewis.

En sélection nationale, Dwight Howard a décroché un titre aux Jeux Olympiques de Pékin en 2008. En phases de poules, les Américains ont mis cinq taules, respectivement à la Chine, l’Espagne, la Nouvelle-Zélande, la République Tchèque et le Mali. En quart de finale, ils battent la Corée du Sud par 44 points d’écart, puis la Russie en demi-finale avant de mettre 27 points dans la besace de l’Australie en finale.

8

C’est le nombre de All-Star Game pour lesquels il a été sélectionné consécutivement. De 2007 à 2014, le mec a toujours joué le match des étoiles aux côtés des plus grands. En 2009, il bat même le record du nombre de voix obtenus : plus de 3 millions de personnes ont voté pour le voir au All-Star Game de Phoenix.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter