Draft NBA 2017 : le débrief du Vestiaire
Photo Panoramic

Draft NBA 2017 : le débrief du Vestiaire

C'est un peu comme si 30 commerçants faisaient la queue à Rungis pour avoir les plus beaux melons...

Allô ? C’est le Vestiaire du Sport qui te parle.

Cette nuit avait lieu la Draft NBA 2017 au Barclays Center à Brooklyn.

C’est quoi la draft ? C’est une cérémonie qui se tient à la fin de la saison en vue de préparer la prochaine. Les représentants des 30 équipes sont présents. Le but ? Récupérer des joueurs venant d’université (ils ne peuvent plus venir du lycée, c’est devenu interdit) ou de l’étranger. Il s’agit en gros des meilleurs joueurs universitaires des Etats-Unis et des meilleurs jeunes étrangers. Chaque équipe choisit, chacun son tour, un joueur.

L’ordre des équipes dépend beaucoup du classement de la saison précédente. Ainsi, la priorité est laissée aux plus faibles équipes, dans une logique un peu “communiste” de rééquilibrer les disparités des niveaux. En effet, un tirage au sort (lottery) est effectué entre toutes les équipes n’ayant pas joué les playoffs, avec une priorité là encore pour les plus faibles d’entre elles. Après, il peut y avoir des trades (échanges) entre différentes équipes pour s’échanger les positions à la draft en contrepartie d’autres joueurs.

Cette cérémonie est incontournable pour tous les fans de NBA. Les joueurs sont appelés les uns après les autres et viennent serrer la main du commissioner (Adam Silver). Ils mesurent 8 mètres, ont des costumes XXL, et la casquette de l’équipe qui les a sélectionnés. C’est assez drôle. Pour vous donner une idée, LeBron James a été drafté en 2003 en 1ère position par les Cleveland Cavaliers alors qu’il sortait juste du lycée (à l’époque, l’interdiction mentionnée ne s’appliquait pas).

C’est aussi une période particulière au cours de laquelle le marché des transferts est très agité. Les franchises s’échangent les positions pour récupérer des joueurs, les propriétaires tentent des coups. Par exemple, Boston, qui était n°1 pour la draft de cette année car bénéficiant du pick (choix) de Brooklyn, a échangé son premier choix contre le 3ème choix de Philadelphie et un autre choix très bien placé pour la draft 2018 (les montages sont parfois beaucoup plus complexes que celui-ci). Les franchises n’étant pas intéressées par les mêmes joueurs, chacun avait son intérêt dans cette opération.

Aussi, et ça s’est passé dans la nuit, les Timberwolves de Minnesota ont récupéré l’ailier trois fois all-star Jimmy Butler (Chicago) en échange de Zach LaVine (le gars a gagné deux fois le concours de dunks au all-star game), Kris Dunn et le 7ème choix de draft. Attention aux Wolves. Avec KAT, Wiggins et Butler, on peut s’attendre à voir des loups très féroces la saison prochaine.

Pour cette édition, 5 noms avaient beaucoup circulé : Markelle Fultz, Lonzo Ball (fils de la grande gueule LaVar qui a sa propre marque Big Baller Brand), Josh Jackson, Jayson Tatum et De’Aaron Fox. Côté français, on attendait beaucoup de Frank Ntilikina.

Voici le Top 9 (pourquoi faire toujours des top 10) de cette édition 2017 :

1- Markelle Fultz (Washington) à Philadelphie
2- Lonzo Ball (UCLA) aux Lakers
3- Jayson Tatum (Duke) à Boston
4- Josh Jackson (Kansas) à Phoenix
5- De’Aaron Fox (Kentucky) à Sacramento
6- Jonathan Isaac (Florida State) à Orlando
7- Lauri Markkanen (Arizona) à Chicago
8- Frank Ntilikina (France) à New York (meilleure position à la draft pour un Français)
9- Dennis Smith Jr (NC State) à Dallas

  1. Pingback: Les Kings veulent la couronne ! - beIN SPORTS Your Zone - Partagez votre passion et votre expertise du sport

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter