Preview : Houston Rockets – Oklahoma City Thunder
Photo Panoramic

Preview : Houston Rockets – Oklahoma City Thunder

Qui n'est pas impatient d'assister à cette série opposant les Texans de Houston face à la franchise de Westbrook ? Ca sent la série de MVP.

Qui pouvait penser que Houston finirait 3e de sa conférence avec un bilan de 55-27 au début de la saison ? Le nouveau coach, Mike D’Antoni, a apporté un renouveau à cette franchise. Le GM de Houston, Daryl Morey, a aussi fait, comme ses joueurs et son coach, une très bonne saison en ayant apporté de bons joueurs aux côtés de James Harden.

La saison d’Oklahoma était partie pour être loupée, conséquence du départ du franchise-player Kevin Durant… mais le meneur titulaire Russell Westbrook a revêtu son costume de super-héros pour porter l’équipe à la 6e place de la sauvage Conférence Ouest avec un bilan de 47-35. La campagne des Playoffs s’annonce pourtant très compliquée pour cette équipe du Thunder, sa seule arme en attaque étant Westbrook. Le GM d’Oklahoma, Sam Presti, a pourtant réalisé quelques beaux trades en récupérant de bons joueurs comme Taj Gibson, Doug McDermott ou Victor Oladipo.

Le style de jeu très intense de coach D’Antoni fonctionne parfaitement avec son équipe car James Harden à la mène est en train de réaliser une des ses meilleures, si ce n’est la meilleure saison de sa carrière. Le pivot suisse, Clint Capela, montre aussi ses capacités après 3 ans en NBA. Il forme avec Harden un très bon duo en attaque. Cette saison, les Rockets sont la meilleure franchise à 3 pts grâce à James Harden mais aussi Eric Gordon, Lou Williams, Troy Williams, Ryan Anderson et Trevor Ariza. Ils sont impossibles à jouer lorsque la réussite est de leur côté. En défense, le bulldog Patrick Beverley doit museler l’incroyable Russell Westbrook.

Portée par le seul Westbrook, qui est plus dangereux que n’importe quel autre joueur de la ligue, cette équipe du Thunder est tout de même délicate à jouer. Derrière l’homme aux 42 triples-doubles, l’attaque est assez inoffensive malgré la présence d’Enes Kanter qui est candidat au titre du meilleur 6e homme. Durant les Playoffs des années passées, le pivot Steven Adams avait montré un très bon niveau dans les moments cruciaux des matchs importants. A lui de se montrer aussi dangereux qu’avant pour essayer de voler quelques matchs aux Texans. Assez discret cette saison, l’ancien d’Orlando Victor Oladipo va devoir se montrer comme le bras droit de Westbrook durant ces Playoffs. En défense, Roberson devra essayer de stopper Harden dans ses exploits offensifs, ce qui ne sera pas facile. Sur le banc, malgré leur manque d’expérience, les jeunes Semaj Christon, Jerami Grant, Doug McDermott ou encore Alex Abrines devront être à fond et plein de courage pour voir les demi-finales de Conférence.

Pendant cette série, les deux meneurs Westbrook et Harden seront à suivre, mais c’est un autre duel qu’il faut attendre : celui entre Harden et André Roberson. Oklahoma n’a aucune chance de gagner si la défense sur Harden est trop laxiste et qu’il peut prendre feu. Durant la saison régulière, les Rockets se sont imposés 3 fois. Les joueurs de Mike D’Antoni ont perdu lorsque le jeune Victor Oladipo s’est enflammé avec 29 points et 10 rebonds pendant que Roberson a muselé Harden à 13 petits points. Oklahoma a aussi failli renverser les Rockets en décembre avec un Adams à 24 points et 10 rebonds. Ils étaient cependant trop courts à cause d’un 0/7 à 3 pts pour Westbrook. Pendant ce match, Roberson avait encore embêté Harden en provoquant un 2/11 de sa part à 3pts. Au final pour espérer gagner un ou deux matchs, la défense sur Harden sera une des clés pour le Thunder.

Les Rockets sont les meilleurs à longue distance, mais ils tentent beaucoup aussi. Donc quand la réussite n’est pas présente, cette équipe prend l’eau. Leur style de jeu est très offensif et laisse beaucoup trop d’espaces en défense. C’est d’ailleurs l’unes des plus mauvaises équipes dans ce domaine. Ils ont donc tout intérêt à marquer plus que leurs adversaires.

Dans l’Oklahoma, la grande faiblesse reste la solitude de Westbrook en attaque. C’était un très gros problème en saison régulière et ça le sera encore plus durant les Playoffs. Si Russell Westbrook est blessé, malade, sans réussite ou bien défendu par l’adversaire, la série s’envolera pour le Thunder.

Au niveau du coaching, Mike D’Antoni a de l’expérience (20 ans en NBA) et les Playoffs ne lui font pas peur. Sur le plan tactique, il a transformé Houston en instaurant son jeu offensif et plein d’intensité. Une tactique qui porte ses fruits vu sa sélection parmi les candidats pour le titre de Coach of the Year.

Du côté de Billy Donovan, l’expérience n’est pas vraiment présente avec seulement 2 ans en NBA mais déjà une Finale de Conférence à son actif. Ses objectifs sont beaucoup moins élevés cette saison vu le roster à sa disposition. Il a fait de bons choix de rotations en mettant titulaire de temps à autre le jeune Domantas Sabonis avant de le remplacer par Taj Gibson, qui apporte un vrai plus en défense. Il a aussi obtenu des joueurs d’expérience comme Norris Cole qui n’ont pas convaincu. Il n’a pas hésité à leur préférer le jeune Semaj Christon. Une décision vivement critiquée par ses supérieurs.

Pronostic ? Je verrais bien un 4-1 pour les Rockets car la Westbrook-dépendance ne peux pas tenir dans l’intensité des Playoffs.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter