Une semaine en NBA avec LVS #2
Photo Panoramic

Une semaine en NBA avec LVS #2

Et non, la semaine NBA racontée par le Vestiaire du Sport, ce n'était pas juste le coup d'un soir. Le premier opus vous a plu, on décide donc de s'inscrire dans la durée et on remet le couvert pour cette deuxième semaine. Alors, on s'installe bien confortablement, voici votre série préférée.

Le duel de la semaine

On pourrait parler des duels de la semaine. Cette semaine, on a eu droit à une double confrontation entre deux franchises très prometteuses suite à l’intersaison : OKC avec le trio Westbrook-George-Anthony, et les Timberwolves de Minnesota avec l’autre trio de feu Butler-Wiggins-Towns. Deux franchises qui prétendent très clairement aux playoffs et qui veulent, à terme, être capables d’embêter les Warriors.

Le premier opus, celui qui a beaucoup faits parler de lui, a eu lieu dans la nuit de dimanche à lundi à Oklahoma City. Une fin de match hallucinante au cours de laquelle Melo a cru donner la victoire aux siens grâce à un shoot à 3 points à 5 secondes de la fin. Mais c’était sans compter sur le coup de massue infligée par Wiggins au buzzer, qui sort un 3 points stratosphérique avec l’aide de la planche. 115-113 pour les loups qui ont récidivé vendredi grâce à un excellent Jimmy Butler. Les deux teams ont un bilan équilibré. Et parce qu’on vous aime, on vous pose la fin du premier match. De l’or en barres.

Le flop de la semaine

Etonnamment, après une première semaine durant laquelle les Warriors nous avaient déçus avec deux vilaines défaites, ce sont les Cavaliers qui ont pris la relève en perdant à 3 reprises. Orlando, Brooklyn et New Orleans sont venus à bout de Cavs bien trop faibles défensivement et plus au point sur leurs handshakes que leurs systèmes. Et ce n’est pas la première fois qu’on le dit… Seule lumière au tableau, la victoire contre les Bulls avec un LeBron positionné en meneur de jeu. Mais Chicago cette année, c’est pas beau du tout. Il va falloir se réveiller messieurs, et on compte sur Tyronn Lue, pour une fois, pour montrer qui est le patron et remobiliser ses soldats.

L’équipe de la semaine

Aussi fou que cela puisse paraître, notre équipe de la semaine, c’est Orlando. 3 victoires donc deux très probantes contre les Cavs et surtout les Spurs vendredi soir. Une belle volée infligée aux Texans : 27 points svp. Grâce à cette belle semaine, le Magic se retrouve en tête à l’est avec 80% de victoires. Pourvu que ça dure.

La bonne nouvelle de la semaine

Allez, on avoue, on est chauvin. Mais la bonne nouvelle de la semaine concerne notre petit frenchy d’amour, Frank Ntilikina. Le jeune meneur des Knicks, drafté à la 8ème position cet été, a pu faire sa première au Madison Square Garden. Un moment rempli d’émotions pour le gamin. Résultat des courses : 9 points et 5 passes en 23 minutes et une large victoire contre les Nets de Brooklyn. Le public est conquis.

Le presque poster de la semaine

Sur le parquet historique de la Mecca à Milwaukee, Giannis Antetokounmpo a bien failli célébrer ce moment d’histoire avec le poster de l’année. Heureusement pour Baynes, le ballon n’est pas rentré. On vous laisse apprécier le spectacle.

Le record de la semaine

Une fois n’est pas coutume, le record de la semaine est pour Russell Westbrook, notre Marsu d’amour. Grâce à son triple-double contre les Bulls, Russ a réussi l’exploit de caler le triple 10 contre les 29 autres franchises NBA. Aucune équipe n’a su lui résister. Monstrueux.

Le joueur de la semaine

Pas de débat. Le joueur de la semaine, c’est DeMarcus Cousins. L’ailier fort des Pelicans a sorti des performances de mammouth. Et celle qui a surtout marqué les esprits, c’est à Sacramento, son ancienne équipe. 41 points et 23 rebonds pour atomiser les Kings et montrer qui est le patron. Il a bien poursuivi en claquant un triple-double face à LeBron et ses soldats. Rien que ça. Avec un secteur intérieur aussi solide, attention aux Pelicans cette année.

Le dunk de la semaine

Les images parlent d’elles-mêmes. Restez bien assis…

Le fail de la semaine

Celui-là, il est assez solide. Avery Bradley, l’ex-Celtic et nouveau joueur des Pistons, récupère le ballon et file tout seul au panier. La suite se passe de commentaires… C’est aussi ça la NBA.

  1. avatar
    1 novembre 2017 a 18 h 50 min

    Merci, très apprécié !

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter