Play-offs NBA 2017 : Conférence Est, 1er tour (2ème partie) !
Photo Panoramic

Play-offs NBA 2017 : Conférence Est, 1er tour (2ème partie) !

On y est ! Après 5 mois de matchs, de cartons individuels, de stats folles, de records et d'anecdotes, on entre dans le vif du sujet. Tous les compteurs sont remis à zéro. Alors, qui pour empêcher Lebron d'aller en finale pour la 7e fois de suite ?

Boston Celtics (1) – Chicago Bulls (8)

La surprise de L’Est est venue de Boston, qui a terminé devant les Cavs… et ils auront l’honneur de recevoir les Bulls. Celtics-Bulls en play-offs ? On est obligé de reparler de la série de 2009 (8 ans, déjà…).

En 2009, Derrick Rose (Bulls) et Rajon Rondo (Celtics) nous ont offert un des plus beaux duels de meneurs dans une série de play-offs. Cette saison, le duel sera entre un Rondo avec la tunique rouge et Isaiah Thomas, le nouveau “petit” phénomène. La grande question : est-ce qu’Isaiah peut amener les Celtics jusqu’en finale comme Allen Iverson en son temps ? Il le fait en tout cas merveilleusement bien depuis octobre, portant kes Celtics jusqu’à la première place de L’Est.

Coté Bulls, la saison a été pénible, entre embrouilles en interne et nonchalance. Le trio Rondo-Wade-Butler est sur courant alternatif et il existe une faille dans la peinture. Le coaching et le staff sont clairement dépassés depuis quelques saisons et le départ de Tom Thibodeau. Mais l’essentiel est là, la place en play-offs, acquise à la dernière journée et au détriment d’un meilleur “point-average” sur Miami.

En play-offs, tous les compteurs sont remis à zéro. Penchons-nous sur les match-ups : Isaiah Thomas vs Rajon Rondo, Avery Bradley vs Dwyane Wade, Jae Crowder vs Jimmy Butler, Amir Johnson vs Nikola Mirotic, Al Horford vs Robin Lopez.

Si on prend ces match-ups et qu’on imagine les joueurs à leurs meilleurs niveaux, le duel est vraiment équilibré. Maintenant, certains en sont très loin (blessures, âge…). Du côté de Boston, je pense à Al Horford, vraiment en dessous de son rendement avec Atlanta. Avery Bradley a aussi manqué beaucoup de matches cette saison. Aura-t-il retrouvé ses sensations ? Coté Bulls, Rajon Rondo et D-Wade ont enchainé les pépins physiques. Mirotic a lui alterné entre le pittoresque et le très bon.

La différence majeure entre les deux équipes cette saison reste le banc de touche. Brad Stevens fait un super job avec Boston, son effectif est plus consistant et il s’en sert à merveille même s’il lui manque un vrai pivot. Bref, Boston s’avance logiquement en favori pour ce duel.

Mon prono : 4-2 pour Boston à l’usure.

Washington Wizards (4) VS Atlanta Hawks (5)

Ce n’est pas l’affiche qui fait le plus rêver de ce premier tour, mais ce n’en n’est pas moins la plus indécise. Un énorme duel de division nous attend entre Wizards et Hawks. C’est un peu comme Kinder Bueno et Duplo : tu peux dire que l’un est plus gros que l’autre et que l’autre est plus long que l’un. Au final, tu manges les deux et t’as savouré. C’est ce à quoi on va avoir droit ici.

Le Kinder Bueno (le plus long), ce sont les Wizards, en référence à leur banc légèrement plus long. Duplo, ce sont donc les Hawks avec la largeur des épaules de Dwight Howard que n’a pas Washington.

La saison de Washington en quelques mots ? Un départ foireux, un déclic après 20 matchs, 62 matchs sur une autre planète, la meilleure équipe de l’Est et John Wall MVP ! Sauf qu’il y a eu ces 20 premiers matchs (et 1 ou 2 autres par-ci par-là), qui font que les Wizards ne sont “que” 4e.

La saison d’Atlanta, c’était bizarre, intéressant, prometteur, frustrant, historique, ennuyeux et étrange… Le potentiel est là, avec un axe Schroder – Millsap – Howard très solide et des role-players comme Hardaway ou Bazemore. Atlanta a démarré très fort la saison. Ils étaient premiers à 21-9. Et patatras ! Un mois de décembre cataclysmique (1-11), un mois de janvier un peu meilleur avant un nouveau mini-tsunami en février, avant de finir la saison en serrant les dents sans Paul Millsap, mais avec des nouveaux renforts gratuits (Ilyasova et Calderon).

Atlanta est un énorme paradoxe cette année. L’équipe est capable de faire des matchs très ennuyeux à force de gestion, mais aussi de livrer des matchs de folie (4 prolongations contre NY, une prolongation après un come-back à Portland ou dernièrement contre les Cavs). Au final, l’essentiel est là : pour la 10e saison de suite, Atlanta jouera les play-offs… Les Spurs de l’Est en saison régulière en somme.

Les match-ups : John Wall vs Dennis Schroder, Bradley Beal vs Tim Hardaway ou Kent Bazemore, Otto Porter Jr vs Taurean Prince, Markieff Morris vs Paul Millsap, Marcin Gortat vs Dwight Howard.

Dans ce duel, tout peut se passer. On a clairement deux franchises qui ont le potentiel pour faire plier l’autre. A l’image de mes Kinders, chacun a des qualités recevables devant un jury. Les deux franchises ont 7 matchs pour convaincre.

Mon prono : Atlanta en 6 matchs.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter