Vers une lutte entre les deux Manchester ?
Photo Panoramic

Vers une lutte entre les deux Manchester ?

Manchester City et United réalisent un début de saison quasiment parfait. Se dirige-t-on vers une lutte exclusive entre les deux ennemis jurés pour le titre en Premier League ?

Le match semble déjà lancé en Premier League au cours de ce mois de septembre : un combat entre les deux clubs de Manchester avec, en prime, la reprise du duel Guardiola-Mourinho déjà entamé en Espagne avec Barcelone et le Real Madrid il y a quelques années. Ces deux clubs et leurs entraîneurs charismatiques vont-ils laisser des miettes à leurs adversaires ?

L’entame de Manchester City est excellente : 16 points pris sur 18 possibles, meilleure attaque du championnat avec 21 buts marqués, meilleure défense ex-aequo avec seulement 2 petits buts encaissés. Pep Guardiola semble avoir corrigé les défauts criants de son équipe dans l’exercice précédent, avec notamment une défense qui était très friable (39 buts encaissés en championnat, soit 13 de plus que la meilleure défense Tottenham, ou 10 de plus que Manchester United).

Les débuts en Ligue des Champions sont parfaits aussi : 2 victoires, 6 buts marqués et aucun encaissé. Avec 3 attaquants efficaces (Sterling, Aguëro et Gabriel Jesus), des milieux adroits (Sané, De Bruyne, David et Bernardo Silva) et même des défenseurs capables de marquer de la tête (Stones, Otamendi), City possède de nombreuses cordes offensives à son arc. Si l’équilibre défensif continue à être assuré, on ne voit pas bien ce qui pourrait enrayer la machine citizen. Tous les voyants sont donc au vert… ou presque : Benjamin Mendy vient de se blesser pour plusieurs mois (rupture des ligaments croisés) et on rappellera que City a également très bien commencé la saison dernière (10 victoires pour ses 10 premiers matchs) avant que cela ne se gâte.

L’autre club de Manchester n’est pas en reste : même nombre de points que City en championnat, avec 17 buts inscrits (2e meilleure attaque) et 2 petits buts encaissés, comme l’ennemi juré. Manchester United gagne de nombreux matchs sur des scores larges, ce qui n’était pas souvent le cas la saison passée. Mourinho utilise maintenant un 4-2-3-1 qui met en valeur Mkhitharyan, étincelant depuis le début de saison (2 buts marqués et 5 passes décisives toutes compétitions confondues). Mais United a d’autres possibilités pour s’organiser, comme en témoigne le 3-4-3 surprenant aligné à Moscou en Ligue des Champions pour une victoire tranquille 4-1.

Le Special One semble enfin tirer le maximum de son effectif, avec 2 recrues qui font un bien fou (Lukaku a déjà été buteur à 9 reprises et Matic solidifie le milieu de terrain). Même la blessure de Pogba, homme de base de l’équipe, promu capitaine face à Bâle avant de devoir sortir, ne semble pas perturber l’équipe mancunienne. Fellaini et Herrera prennent parfaitement le relais pour l’instant. United semble également avoir de nombreuses cordes à son arc et on ne voit pas bien pourquoi la dynamique se gripperait, le seul couac du début de saison ayant eu lieu à Stoke qui a malmené la défense mancunienne. Si on ajoute à cela que la deuxième saison de Mourinho à la tête d’une équipe est souvent fabuleuse, l’optimisme peut être de mise du côté d’Old Trafford !

La Premier League est-elle donc promise à un club de Manchester ? Ce serait aller un peu vite en besogne. Le Chelsea d’Antonio Conte réalise également un bon début de saison. Il faudra compter sur les Blues, légèrement en retrait par rapport aux deux clubs mancuniens pour l’instant. Mais rappelons-nous qu’ils avaient déjà eu du mal au démarrage la saison passée. N’enterrons pas non plus le Tottenham de Mauricio Pochettino, toujours à la lutte pour les premières places ces dernières années, avec un Harry Kane qui revient en pleine forme. Liverpool, ou peut-être Arsenal, pourraient aussi jouer les trouble-fêtes, même si cela semble déjà compromis.

Le suspense risque d’être grand cette saison dans le championnat anglais, ce qui rend d’ailleurs José Mourinho amer concernant la Ligue des Champions. Interrogé avant le premier match face à Bâle, le Portugais avait déclaré ceci : “L’an dernier, pendant le dernier mois de Liga, le Real Madrid a joué avec son équipe bis. Ils pouvaient le faire. La Juventus était championne d’Italie trois mois avant la fin du championnat. Donc ils pouvaient aussi se permettre de jouer avec leur équipe bis. Mais pour les équipes anglaises, c’est impossible de faire ça parce que notre championnat est très difficile jusqu’à la fin” (source)

Oui mais José, à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire…

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter