Premier tour des Play-Offs NBA, le bilan
Photo Panoramic

Premier tour des Play-Offs NBA, le bilan

Après deux semaines de intenses de grand Basket, la course au titre NBA se resserre.

A l’Est

Pas vraiment de surprises mais des scénarios qui auraient pu y laisser croire.

Si l’on pensait que les joueurs de l’Indiana emmenés par Paul George poseraient quelques problèmes aux coéquipiers de Lebron James, il en a été tout autrement. En effet, les Cleveland Cavaliers ont balayé d’un revers les Pacers. Score final : 4-0 pour Cleveland. La première place de conférence chipée par Boston en toute fin de saison régulière est désormais de l’histoire ancienne. Rien de mieux pour les champions en titre pour aborder le deuxième tour, et s’imposer de plus en plus comme favoris pour le titre.

Boston affrontait Chicago dans un contexte particulier. La star des Celtics, le meneur Isaiah Thomas, a tragiquement perdu sa soeur dans un accident de voiture peu de temps avant le début des play-off. Un fait qui bouleverse une équipe entière. Si bien que les «  Celtes de Boston » ont perdu les deux premières rencontres de la série, sur leur propre terrain. Cependant, les Bulls, à l’image de leur saison, ne jouaient pas si bien que ça ; c’est Boston qui n’y était pas. Et ça ne pouvait pas durer. Ainsi les Celtics ont entamé une remontée qui s’annonçait difficile et à laquelle les Bulls n’ont pas réellement montré d’opposition. Ils ont laissé filer leur adversaire au deuxième tour en perdant quatre matchs de suite. De quoi remonter un petit peu le moral d’I.T. qui déclarait «  je ne serai plus jamais le même joueur ».

 

La série la plus disputée à l’Est, c’est probablement Atlanta contre Washington. Les deux équipes se sont rendu coups pour coups avant que les Wizards ne fassent clore les débats. En effet, les «  Sorciers » de la capitale ont facilement remporté les deux premiers matchs à domicile avant qu’Atlanta ne les imite chez eux. Deux duels ont marqué les esprits lors de cette série. Tout d’abord, deux styles de meneurs différents qui ont porté leur équipe : John Wall pour Washington ( 28,1 pts de moyenne sur les play-off ) et Denis Schröder pour Atlanta ( 24,7 pts ). La série est aussi marquée par une opposition qui relève plutôt du «  Trash Talking » ( provocation verbale ) entre les deux ailiers forts de chaque équipe que sont Markieff Morris et Paul Millsap. Au final, ce sont les Wizards qui font le break en allant gagner le Game 6 à Atlanta et en remportant la série 4-2.

Enfin dans la dernière opposition de l’Est, Toronto affrontait Milwaukee. Les Bucks se présentent avec un absent de marque : Jabari Parker, blessé en cours de saison, qui réalisait pourtant des performances de haut niveau. Ils sont emmenés par le probable futur M.I.P ( Most Improved Player ) Giannis Antetokounmpo. En face, Toronto, sous l’impulsion du fidèle duo Derozan/Lowry, sort d’une fin de saison rassurante à l’issue de laquelle ils ont obtenu la 3ème place de conférence. Or, ils sont pris à la gorge d’entrée de jeu, et perdent le premier match, décisif, sur leur parquet. Les Raptors remportent leur second match à domicile avant de faire le même bilan à Milwaukee, leur permettant ainsi de reprendre le «  break » concédé à domicile. Ils retrouveront enfin leurs sensations de fin de saison pour aller arracher le match 6 à Milwaukee et l’emporter 4-2. Il en est ainsi fini de la saison des hommes de Jason Kidd.

 

A l’Ouest

Contrairement à l’Est, c’est tout ou rien.

L’affiche la plus attendue de ce premier tour, c’était évidemment Houston contre Oklahoma, Westbrook contre Harden, MVP contre MVP. Mais sur le papier, Houston, c’est au dessus. Les Rockets de James Harden, The Beard, sont arrivés à la 3ème place de conférence, là où peu de spécialistes les attendaient en début de saison. Pour le Thunder d’Oklahoma, atteindre les play-off était déjà une sacrée performance. Le doute qui se posait était de savoir si Westbrook avait les capacités pour emmener ce faible effectif au second tour. Malheureusement, non. Les hommes de Mike d’Anthony n’ont fait qu’une bouchée des coéquipiers de «  l’Homme en triple-double ». Ces derniers n’ont remporté qu’une seule rencontre, et s’inclinent donc 4-1.

Tout comme leur principal rival Cleveland, ce fut une promenade de santé pour les Warriors de Golden-State. Les collègues de Stephen Curry étaient opposés aux joueurs de Portland, qui ont obtenu leur billet pour les play-off «  in extremis ». 1, 2, 3 puis 4-0 tranquillement, sans forcer. Les Warriors ont même pu se permettre le luxe de reposer Kevin Durant, qui revient de blessure, pour deux rencontres. Du coté de Portland, Damian Lilliard et C.J McCollum n’ont pas trouvé la solution. On ne pouvait pas attendre meilleure réponse des leaders de l’Ouest. Cleveland et Golden-State, les deux derniers champions NBA, sont en route pour «  la belle ».

San Antonio s’est fait peur ! En effet, les joueurs de Gregg Popovich ont dépensé plus d’énergie que prévu. Deuxième de conférence au bilan très honorable, on pensait, comme pour Cleveland ou Golden-State, que le chemin serait simple. Les deux premiers matchs ont confirmé cette théorie : deux victoires à domicile. Or les Grizzlies de Memphis n’ont pas abdiqué. Ils sont parvenus à répondre aux Texans en remportant également leurs deux recontres à domicile, notamment sous l’impulsion d’un grand Mike Conley ( 24,7 pts de moyenne ). Mais c’est l’expérience qui l’emporte, et comme Toronto,  ou Washington, les Spurs prennent le Game 6 à Memphis pour l’emporter 4-2, et ainsi se hisser au deuxième tour.

Clippers / Jazz, la surprise ! Les Los Angeles Clippers ( 4ème ) étaient opposés aux Jazz de Utah ( 5ème ) et le scénario a été assez fou. La première petite surprise intervient au Game 1 quand Utah s’impose à Los Angeles. Mais le break est vite rattrapé et après quatre matchs, il y a 2-2 balle au centre, enfin balle en l’air. Mais les Jazz, de Gordon Hayward et du français Rudy Gobert, créent une nouvelle fois la surprise en arrachant le match 5 à Los Angeles. Les Clippers perdent un de leurs cadres sur blessure, Blake Griffin, lors du même match. Déjà l’an passé, leur parcours en play-off avait été perturbé par les blessures. Mais un Chris Paul héroïque permet aux Clippers de s’imposer à Utah lors du Game 6, pour décrocher un Game 7, à L.A. Malheureusement, l’absence de Blake Griffin se fait ressentir, et Gordon Hayward éteint les espoirs de second tour de Chris Paul, qui à 32 ans, n’a toujours pas connu de finale de conférence.

Les affiches du deuxième tour sont les suivantes. A l’Est :  Cleveland vs Toronto, Boston vs Washington. A l’Ouest :  Golden-State vs Utah et San Antonio vs Houston.

Ce premier tour de play-off était fort plaisant, et on espère qu’il en sera de même pour le deuxième.

Vous attendez mon pronostic ? Je mets une petite pièce sur Golden-State, Cleveland, San Antonio et… Washington !

A bientôt pour analyser les résultats du deuxième tour.

 

Samuel Zaury, étudiant en Histoire à Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter