La première partie de saison des Bleus (1/4)

En 2012, Didier Deschamps a effectué une revue d’effectif en convoquant 33 joueurs pour ses six premiers matchs à la tête des Bleus. A un mois du prochain match de l'équipe de France en 2013, face à l’Allemagne, l’heure est venue de tirer un bilan de la première partie de saison des 33 internationaux de l’ère D.D. Première partie : Les gardiens et les défenseurs centraux.

Les gardiens :

S’il y a un poste pour lequel la hiérarchie parait bien définie dans l’esprit de « la Desch », c’est celui de gardien de but. Hugo Lloris (43 S – sélections) reste le capitaine tricolore et l’inamovible numéro un, Steve Mandanda (15 S) son suppléant attitré et Mickael Landreau (11 S) le nouveau numéro 3 des Bleus, Deschamps appréciant son expérience et son profil d’homme de vestiaire.

Hugo Lloris (Tottenham / 16 matchs disputés en club cette saison – 16 buts encaissés / 6 sélections – 4 buts encaissés) a bouclé sa première partie de saison avec brio. Placé dans un contexte compliqué à son arrivée en Angleterre, il a remporté son bras de fer avec Brad Friedel pour s’imposer chez les Spurs. Il a aussi été élu meilleur gardien de la phase de poule de l’Europa League par l’UEFA, compétition dans laquelle son club s’est qualifié pour les 16èmes de finale. Le capitaine tricolore s’en est servi pour s’imposer aux yeux de Villas-Boas comme titulaire indiscutable. Il jouit du même statut en équipe de France. Deschamps lui a confié le brassard et l’a maintenu judicieusement en place dans les cages tricolores, malgré cette intégration difficile outre-manche qui n’est déjà qu’un lointain souvenir. Meilleur ratio match disputé/« clean sheet » (0,5) chez les gardiens de Premier League et décisif en bleu, Hugo Lloris est installé pour un bail, en club comme en sélection.

Steve Mandanda (OM / 29 matchs / 32 buts encaissés) bénéficie d’un bon bilan individuel, qui est directement lié à celui Marseille, 3ème de L1 à la trêve. Avec 20 buts encaissés en championnat, le gardien a fait preuve de solidité et de régularité malgré une mauvaise passe au début de l’automne. Titulaire lors de 29 des 30 matchs de l’OM, Mandanda reste une valeur (très) sûre comme deuxième gardien tricolore.

Le cas de Mickael Landreau (LOSC / 21 matchs / 30 buts encaissées) est plus épineux. Appelé en bleu comme troisième gardien pour son expérience internationale et ses qualités de leader, le deuxième gardien qui compte le plus de matchs de L1 à son actif (515) a quitté le LOSC de manière mouvementée après une première partie de saison sur courant alternatif, à l’image de son ancien club actuel 8ème de L1. Remplacé par Steeve Elana pour les deux derniers matchs de C1, brouillé avec Frédéric Paquet, directeur général adjoint du club, Landreau a quitté le LOSC le 5 décembre et va rebondir à Bastia, plus mauvaise défense de L1, où il devra jouer et être performant pour aider le Sporting à se maintenir et garder sa troisième place en bleu.

Les défenseurs centraux :

En défense centrale, éternel chantier des bleus depuis 2006, Deschamps a fait confiance à Mamadou Sakho (11 S), seul gaucher parmi les centraux sélectionnés, et qui possède encore une marge de progression importante à seulement 22 ans. Homme de base de sa défense, il a été associé avec Mapou Yanga-Mbiwa pour ses trois premières sélections puis Laurent Koscielny (7 S), suite à la suspension du jeune Montpelliérain. Adil Rami (24S) a lui été appelé à chaque fois mais n’est pas encore rentré en jeu. Il est aujourd’hui en concurrence avec Raphael Varane (15 sélections espoirs), également appelé par D.D mais encore vierge de toute sélection.

Mamadou Sakho (PSG / 15 matchs / 6 sélections) est donc le seul joueur de champ à avoir disputé l’intégralité des six matchs de l’ère Deschamps. Il connait toutefois un début de saison contrasté avec son club. S’il n’a disputé qu’un match de moins que les recrues Thiago Silva et Alex (13 contre 14) en L1 et qu’il était des deux dernières victoires parisiennes, Sakho ne bénéficie pas de la confiance de Carlo Ancelotti en Ligue des Champions. Il a également connu une longue période sur le banc de touche. Expulsé lors de la 12eme journée à Montpellier, il a disparu des terrains de L1 de mi-novembre à mi-décembre, période durant laquelle il a été destitué du statut de capitaine au profit de Thiago Silva. Le Brésilien l’a en plus mis dans une situation délicate en se déclarant « plus tranquille avec […] Alex ». Malgré tout, Sakho a su conserver une place de choix dans la rotation de la défense du leader de L1 – la meilleure du championnat avec 12 buts encaissés –. Il devrait et devra conserver ce rôle s’il veut poursuivre sa belle histoire naissante en bleu.

Laurent Koscielny (Arsenal / 15 matchs / 3 sélections) est important pour son club comme pour la sélection. Mais il a connu une première partie de saison contrastée, la faute à une équipe d’Arsenal en reconstruction et à des blessures à répétition. Blessé au mollet au mois d’août et forfait pour le match France-Uruguay, touché au dos en octobre et éloigné des terrains trois semaines en décembre pour élongation aux adducteurs, le joueur est tout de même resté performant, notamment dans l’anticipation, lors de ses apparitions (11) dans la 4ème défense du championnat. Comme Sakho, il est le troisième choix chez les Gunners. Et comme le Parisien, il n’a qu’un seul titulaire indiscutable devant lui (Thiago Silva pour le premier et Thomas Vermaelen pour le Gunner) et a une place à gagner dans l’axe.

Mapou Yanga-Mbiwa (MHSC / 21 matchs / 3 sélections) est titulaire indiscutable pour ce qui sera sa dernière saison à Montpellier. Courtisé par l’AC Milan lors du dernier mercato estival, le joueur a prolongé son contrat jusqu’en 2015 et bénéficiera d’un bon de sortie en fin de saison tout en permettant à son club de réaliser une belle opération financière. Le joueur est le patron de la défense héraultaise : il sort du lot malgré une saison difficile sur le plan collectif (11ème du championnat, seulement 9ème défense de L1 avec 24 buts concédés, élimination au premier tour de la C1). Son bilan est terni par une suspension de 5 matchs infligée par la commission de discipline pour un mauvais geste sur le Stéphanois Hamouma, geste qui l’a éloigné des terrains français durant tout le mois d’octobre. Il a connu trois premières sélections encourageantes, bien qu’ayant un profil de stoppeur très similaire à celui de Sakho. Il reçut néanmoins 2 cartons jaunes qui lui ont fait manquer le match référence des Bleus en Espagne. Koscielny en a profité et a pu faire valoir son profil, plus complémentaire à celui de Sakho.

Adil Rami (FC Valence / 22 matchs) connait aussi une saison collectivement difficile en Liga (9ème position, 16ème défense avec 26 buts encaissés), mais paradoxalement convaincante sur la scène continentale avec une qualification pour les 8ème de finale de la C1 où il retrouvera le PSG et l’un de ses concurrents en sélection, Mamadou Sakho (lire : Le FC Valence dans la tempête). Titulaire indiscutable dans l’axe de la défense en club, il a également brillé dans un nouveau registre en Coupe du Roi en marquant d’un missile de 55 mètres face à Llagostera le 28 novembre dernier. Bien qu’intouchable en club, Adil Rami constitue pourtant le 4ème choix de D.D qui l’a convoqué lors de ses six premiers matchs, sans jamais faire le entrer en jeu malgré son statut de défenseur axial le plus capé.

Raphael Varane (Real Madrid / 12 matchs) fait petit à petit son trou à Madrid. Peu utilisé en Liga (4 matchs), il fut surtout aligné en coupes, d’Europe et du Roi. Le préférant à Ricardo Carvalho pour suppléer les défaillances de la paire Pepe-Sergio Ramos, Mourinho lui a fait confiance en l’alignant à 5 reprises en C1, notamment lors de la réception de Manchester City (victoire 3-2) à la surprise générale (lire : Varane : l’heure de l’éclosion ?). A 19 ans à peine, Varane apprend vite et bien, ce qui lui a valu une convocation de Didier Deschamps à l’occasion de son premier match en tant que sélectionneur. Son bilan est toutefois terni par le désormais célèbre naufrage des Espoirs en Norvège (3-5), qui a révélé l’affaire des « clubbeurs » mais a surtout privé une génération de Championnat d’Europe Espoirs.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter