Sirigu : la classe à l’italienne
Photo Panoramic

Sirigu : la classe à l’italienne

Cette fois ça y est, tu t’en va Salvatore ! Après un parcours si contrasté au PSG, le club parisien s’est enfin décidé à être classe et à te libérer de ta dernière année de contrat pour te laisser filer au Torino. Tu en auras vécu des drôles d’aventures dans la capitale.

Tu étais pourtant arrivé dans l’ombre de Javier Pastore en prévenance de Palerme en 2011. On parle alors d’un transfert avoisinant les 4M€, peut-être plus, peut-être moins, en tout cas, c’est loin de l’image qatarie qu’on imaginait dès le début. Pourtant ce qu’on voit là, c’est la touche Leonardo, celle que le PSG a tant perdu depuis des années. Un transfert malin, intelligent et économe.

Le destin est à tes côtés dès le début puisque Nicolas Douchez, autre recrue estivale, est blessé, permettant alors de te voir fouler la pelouse du Parc des Princes dès la reprise de la saison. Le temps passe, tu t’imposes doucement, tu reçois de bonnes critiques, des trophées UNFP, tu es dans les équipes types. Bref, un sans faute.

Dès le début de ton aventure, tu apportes ta grinta au groupe. On se souvient de cet échange magnifique avec Maxwell un soir de Février 2012 et d’un 4-4 exceptionnel à Gerland. Très vite, tu arrives à avoir une place de leader dans cette défense, en plus d’apporter la touche chic et distinguée, tant associée à l’histoire du PSG. Tu es l’un des premiers ère-Qatari à parler français couramment (et parfaitement) et à faire partie des têtes de gondoles du projet “Rêvons plus Grand”. Tu représentes ce nouveau PSG, avec des joueurs de classe et respectables comme Maxwell et Thiago Motta, à l’opposé des Aurier et Kurzawa dont l’image du PSG en pâtit tellement aujourd’hui.

En 2013, tu rentres un petit peu plus dans l’histoire du PSG en dépassant le record invincibilité en Ligue 1 de Bernard Lama, la classe. Grâce à tes performances, tu pars même représenter l’Italie (et un petit peu Paris avouons le) au Brésil pour la Coupe du Monde.

Mais en 2015, tu es mis sur le banc, presque injustement, lorsque le PSG recrute Kevin Trapp, annoncé comme un demi-crack au pied. Deutschland Qualitat ? Pas sûr. Ton temps de jeu s’amoindri, mais ta côte de popularité et ta motivation ne baissent pas elles. Pendant que Kevin souffre, toi tu attends.

Tu es scandé et acclamé par le Parc à chaque occasion. Le 16 décembre 2015, tu es titulaire pour la première fois de la saison, le Parc te rend l’hommage que tu mérites mon cher Salvatore Sirigu-gu-gu-gu-gu. Tu te contentes des coupes, mais tu le fais bien.

Salvatore, tu n’as surement pas reçu les adieux que tu méritais. Tu es passé de gardien titulaire d’un quart de finaliste de ligue des champions au « pire gardien » de LaLiga. Tu es passé de titulaire à indésirable, toi, qui t’es toujours battu avec force, en mettant à l’honneur nos couleurs, en aimant notre ville et notre club.

Le problème Salvatore, c’est que tu n’es peut-être pas un gardien de classe mondiale, mais tu étais notre gardien ! Le PSG s’est précipité et a voulu te remplacer dès la première occasion en recrutant Kevin Trapp. 1 an plus tard, le club récidive : on te pousse dehors, on place Trapp sur le banc, et on met en avant Alphonse Aréola. Echec. Cet été, on nous parle de Donnarumma, où allons-nous ? On verra, mais ce n’est plus ton problème désormais.

Le talent et le respect sont deux choses différentes. On en favorise une et on néglige l’autre dans le monde d’aujourd’hui. On propose des prolongations de contrat à Marco Verratti à tout prix, on pardonne les excès de Serge Aurier, et on n’hésite à te libérer d’une année de contrat. Triste départ.

Tu es une victime collatérale Salvatore, et tu mérites tellement mieux. Tu fais partie des joueurs qui auront eu une fin difficile au PSG, comme tant d’autres. A croire que c’est une certaine tradition parisienne.

Maintenant, tu t’en vas. Le vrai défi serait de trouver un supporter qui aurait quelque chose à te reprocher. Salva’, tu seras sûrement le gardien des années 2010 qu’on retiendra dans l’histoire, et tu le mérites !

Suivez moi sur Twitter : @BCls75

 

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter