Retraités actifs

Si 33 internationaux ont été convoqués par D.D depuis sa prise de fonctions, 32 n’auront plus cette chance. Retraités internationaux officiellement ou officieusement, ils continuent néanmoins leur carrière professionnelle, souvent dans l’élite. Internationaux éphémères ou gloires nationales, trentenaires révolus pour la plupart, certains vivent ou sont à la recherche d’un dernier challenge tandis que d’autres continuent d’amasser les trophées. Qui sont ces 32 internationaux ?

Comme indiqué dans le chapeau, cet article est le cinquième d’une série de six. Les quatre premiers sont à retrouver ici : Revue d’effectif : gardiens et défenseurs centraux - Revue d’effectif : joueurs de couloirRevue d’effectif : milieux récupérateurs et relayeursRevue d’effectif : meneurs de jeu et attaquantsLes 23 Bleus de réserve.

Ils ont disparu des écrans, mais…

A l’image de Guillaume Hoarau (28 ans, 5 sélections – S) qui a quitté la L1 pour le Dalian Aerbin (L1 chinoise), d’autres ex-internationaux ont choisi l’exode dans des contrées plus ou moins exotiques, qu’ils ont rejointes pour s’offrir une pré-retraite, souvent en or, ou pour se relancer. Mais attention au danger de l’exil doré qui se transforme en retraite anticipée…

A tout seigneur tout honneur, le meilleur buteur de l’histoire des Bleus, Thierry Henry (123 S, 51 buts), sévit toujours sur les pelouses de première division à 35 ans, au Red Bulls de New York (MLS). 27 matchs, 27 fois décisifs lors de la saison 2012 (15 buts, 12 assists), le dernier champion du Monde 98 à avoir porté le maillot bleu reste performant sur le terrain, en plus d’être de par sa notoriété internationale un ambassadeur du « soccer » et de la MLS. Après un retour à Arsenal l’an passé qui ajouta un peu plus à sa légende, il lui reste deux ans de contrat à honorer pour le plus grand plaisir de la MLS.

Autre champion du Monde à avoir choisi l’exil, David Trezeguet (71 S, 34 buts, 35 ans) est de retour sur ses terres natales et évolue depuis deux ans à River Plate. Artisan majeur de la remontée de son club en première division argentine la saison passée (21 matchs, 14 buts), il connait une saison 2012-13 plus compliquée (10 matchs, 1 but). Après avoir été tenté de revenir en L1 il y a 18 mois, et malgré un contrat courant jusqu’en 2014, il pourrait revenir sur le vieux continent pour un dernier challenge selon son agent qui déclarait en octobre dernier à Tuttosport que « pour des raisons personnelles, Trezeguet veut se rapprocher de la France, […] l’idée c’est bien de retourner en Europe. »

Champion d’Europe 2000, Nicolas Anelka (69S, 14 buts) a quitté l’Europe deux ans après l’épisode Knysna et sa suspension de 18 matchs en équipe de France et évolue au Shanghai Shenhua (L1 chinoise). Il y a inscrit seulement 3 buts en 22 matchs, et a vécu des épisodes dignes d’un roman de SF. Jean Tigana, alors entraineur en place, a été renvoyé le 12 avril dernier après que tous ses joueurs aient refusé de remonter dans le bus de l’équipe pour aller affronter l’équipe de Tianjin Taida. Suite à cet épisode granguignolesque, Anelka était nommé entraineur-joueur et terminait 9ème du championnat, à 20 points du champion (Guangzhou Pharma). A 33 ans, il pourrait mettre fin à son exil doré pour retrouver les terrains de Premier League.

Ulrich Ramé (12 S), également champion d’Europe 2000 avec l’EdF, termine sa carrière à Sedan, lanterne rouge de L2. Auteur d’une belle saison 2011/12 (4ème de L2 et nommé aux trophées UNFP comme meilleur gardien de L2), il vit à 40 ans une saison plus compliquée, la dernière de sa carrière puisque le champion de France 2009 avec Bordeaux est en formation pour le DEPF. On pourrait donc le revoir rapidement, mais sur un banc de touche.

Olivier Kapo (9S, 3 buts), vainqueur de la Coupe des Confédérations 2003, évolue lui aussi en L2. Revenu dans son club formateur il y a un an tout juste pour l’aider à se maintenir en L1, il n’aura rien pu faire mais a accompagné l’AJ Auxerre cette année pour tenter la remontée immédiate. Avec 9 buts en 30 matchs depuis 12 mois, il prouve à 32 ans qu’on peut rebondir après un exil de 6 mois au Qatar (Al Ahli), même si ses meilleures années sont derrière lui.

Enfin, quatre autres internationaux ont choisi des destinations exotiques ou dans des divisons inférieures, non pas par choix mais par défaut, en espérant s’y relancer. C’est le cas de l’ex-futur prodige Florent Sinama-Pongolle (28ans, 1S) qui, non retenu par l’ASSE en fin de saison passée, s’est engagé avec le FK Rostov (D1 Russe) où il fait figure de 4ème choix en attaque (8 matchs, 1 but). En trois ans, Julien Faubert (29 ans, 1S) est passé du banc du Real Madrid à la L2 anglaise (West Ham), pour atterrir en fond de classement de D1 Turque (Elazığspor, 16ème de Süper Lig), où il était titulaire (16 matchs, 1 but) jusqu’à l’arrivée d’un nouvel entraîneur. Depuis, il s’entraîne avec la réserve bordelaise. A l’autre bout du classement turc, Julien Escudé (33 ans, 13S) a signé un contrat de deux ans avec Beşiktaş, 3ème. Mais avec seulement 6 matchs disputés dont 3 de championnat sur ses 6 premiers mois, il pourrait rapidement vouloir changer d’air. De l’autre côté de la Mer Egée, Jean-Alain Boumsong (33 ans, 27S, 1 but) est remplaçant dans la défense du Panathinaikos avec lequel il a disputé 5 matchs cette saison et pourrait avoir les mêmes envies qu’Escudé.

Ils sont toujours en première division

La L1 compte 9 ex-internationaux français dans ses rangs, dont six titulaires à part entière dans leurs clubs respectifs. Comme Jérôme Rothen (34 ans, 13S, 1 but) réinventé numéro 8 et comptant parmi les grands artisans de la remontée de Bastia en L1, puis de son bon parcours cette saison. Comme Benoît Pedretti également (32 ans, 22S), champion de France 2011 avec le LOSC et auteur de 24 matchs cette saison. Camel Meriem (33 ans, 3S) et Bernard Mendy (31 ans, 3S) sont également importants pour Nice et Brest (18 et 16 matchs cette saison), tandis que Jonathan Zebina (TFC, 34 ans, 1S) et Jérémie Bréchet (ESTAC, 33 ans, 3S), les deux ex de Série A (Inter Milan, Juventus, AS Roma, entre autres) étaient venus dans leurs nouveaux clubs pour être titulaires, mais ont connu des blessures. Enfin, reste le cas à part de Yann M’Vila (22 ans, 22S, 1 but), international non pas retraité mais en suspens pour l’affaire des « espoirs clubbeurs » et les suites que l’on connait. Privé de Bleu jusqu’en juin 2014, son appel du 15 janvier déterminera s’il aura une chance d’être appelé durant le premier mandat de D.D.

Trois anciens bleus sont également titulaires en D1, mais à l’étranger. Sébastien Frey (32 ans, 2S) gardera les caisses du Genoa jusqu’en 2016. Mais ne pouvant que limiter les dégâts derrière la plus mauvaise défense de série A depuis 18 mois (99 buts encaissés sur la période), il pourrait être tenté d’aller voir ailleurs. Toujours en Italie probablement. William Gallas (35 ans, 84S, 5 buts) est également toujours sur le pré à Tottenham (17 matchs), et sera libre en juin prochain. Gaël Givet (31 ans, 12 sélections) joue également en Premier League (13 matchs avec Blackburn) mais pourrait rapidement rejoindre le contingent des ex-bleus de la L1, puisque le président de l’ETG, Patrick Trotignon, a déclaré ceci le 05/12 dans l’Équipe : « On discute et c’est vraiment sérieux. […] Si Gaël vient, ce sera sous la forme de prêt.»

Six ex-Bleus jouent également en première division, mais ont une place moins importante que certains de leurs pairs. C’est le cas de trois champions des Confédérations, Zoumana Camara (1S) vainqueur en 2001, Ludovic Giuly (17S, 3 buts) et Sydney Govou (49S, 10 buts) vainqueurs en 2003. Le premier nommé constitue le 4ème choix de Carlo Ancelotti en défense centrale du PSG. Apres une belle saison 2011-12 (28 matchs), il est utilisé comme joueur de complément cette année (5 matchs) mais devrait aller au bout de son contrat qui s’achève en juin, vu les perspectives ambitieuses du PSG. Le second joue le rôle de « grand frère » dans le jeune effectif lorientais (11 matchs dont 4 comme titulaire) pour ce qui devrait être sa dernière année dans le football professionnel, devant “à 90%” selon ses dires revenir jouer pour son premier club la saison prochaine, Mont d’Or Azergues Chasselay (CFA). Sidney Govou défend lui les couleurs de l’ETG depuis 18 mois, mais ne bénéficie pas de toute la confiance de son coach, avec seulement 6 titularisations cette saison.

Enfin, trois d’entre eux squattent les bancs outre-manche. Louis Saha (34 ans, 20S, 4 buts) dont la fin de carrière continue à être émaillée de blessures à Sunderland (14 matchs dont 12 entrées en jeu). Sébastien Squillaci (32 ans, 21S) qui est désireux de revenir en France « durant le mercato ou bien (au) mois de juin », de préférence en région PACA puisque « Marseille, Nice, Monaco, Ajaccio ou Bastia sont des clubs qui lui parlent ». Mais aussi Frédéric Piquionne (34 ans, 1S), inutilisé cette saison par West Ham et remplaçant avec la sélection de Martinique qui vient de terminer deuxième de la Coupe de l’Outre-Mer 2012 derrière La Réunion.

« Ex-international recherche dernier challenge »

Six anciens internationaux français n’ont toujours pas pris leur retraite sportive mais sont actuellement sans club, espérant poursuivre l’aventure au moins quelques mois de plus. C’est le cas de Peguy Luyindula (33 ans, 6 sélections, 1 but) qui vient de résilier son contrat avec le PSG après 24 mois de relations tendues entre les deux parties, et devrait selon Le Parisien rejoindre les New York Red Bulls de Thierry Henry. Pascal Chimbonda (33 ans, 1S), mis en avant par Les Guignols et devenu malgré lui « mascotte » des Bleus au Mondial 2006 cherche un club après avoir été laissé libre par Doncaster (D3 anglaise) en juillet dernier. Vainqueurs de la Coupe des Confédérations (CdC) respectivement en 2001/2003 et 2001, Mickaël Silvestre (35 ans, 40S, 2 buts) et Nicolas Gillet (1S) sont dans le même cas de figure. Le premier s’entraine avec Manchester United depuis la fin de son contrat avec le Werder, tandis que le second a été laissé libre par le SCO Angers en juillet 2012.

Champion du monde 98 et d’Europe 2000, vainqueur des CdC 2001 et 2003, « L’homme qui ne veut pas arrêter » Robert Pires (79S, 14 buts), cherche lui un ultime challenge après l’avortement du projet de championnat indien auquel il devait prendre part début 2012, et espère, à 39 ans, trouver un ultime point de chute durant ce mercato.

Enfin, reste le cas de Florent Malouda (80S, 9buts) dont la situation à tout juste 32 ans laisse planer le spectre d’une retraite ou d’un exil anticipé. Régulièrement aligné avec son club comme en sélection l’an passé, le milieu gauche a disparu de la circulation après que Chelsea ait refusé de le laisser partir lors du dernier mercato. Il n’a pas joué avec son club cette saison, n’est pas inscrit sur la liste des joueurs pour la C1, s’entraine avec les jeunes de Chelsea (comme Anelka avant lui) et n’a plus été appelé en sélection depuis l’Euro 2012. Un départ vers le Brésil est possible, après des contacts avec Vasco et Santos l’été dernier. Le choix du vainqueur de la C1 2012 sera déterminant pour la suite de sa carrière, qui pourrait pencher vers la pré-retraite comme vers le plus haut niveau.

  1. avatar
    16 janvier 2013 a 15 h 45 min
    Par Ju33

    Nb: L’article est le 6ème et non le 5ème de la série.
    Merci aux lecteurs de ce dossier sur les internationaux tricolores!

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter