Rio 2016 : pas si fair-play ces Jeux
Photo Panoramic

Rio 2016 : pas si fair-play ces Jeux

Au lendemain du concours du saut à la perche, Renaud Lavillenie, en larmes, a de nouveau été sifflé par le public brésilien, lors de la remise des médailles ce mardi. Un nouveau geste qui vient un peu plus ternir l'esprit olympique qui fut cher au baron Pierre de Coubertin.

Tout frais vice-champion olympique et double médaillé à la perche, le français Renaud Lavillenie ne s’attendait pas – même s’il le redoutait – à être de nouveau conspué par les cariocas. Il l’a été lors de la remise des médailles, et copieusement, sous les yeux ébahis de son rival, le champion olympique brésilien Thiago Braz da Silva. Une manifestation du public qui n’est pas passée auprès du champion tricolore, qui n’a pu retenir ses larmes.

«Je ne m’attendais pas à une telle violence»

Ces 31èmes jeux olympiques ne seront pas ceux du fair-play ni de l’irréprochable, malheureusement. Entre les maladresses cumulées de l’organisation, comme celle qui a coûté une médaille d’argent à la française Aurélie Muller, froidement disqualifiée du 10 km en eau libre ; les problèmes structurels au village olympique ; l’eau verte et encore trouble du bassin de water-polo, de natation synchronisée et de plongeon ; les multiples reports des épreuves de voile ou d’aviron ; cela fait un peu beaucoup. En tout cas pour un événement planétaire censé être minutieusement préparé depuis plusieurs années.

Le sommet a sûrement été atteint dans la soirée de mardi à Rio lorsque Renaud Lavillenie a été copieusement sifflé par une bonne partie du stade olympique. Finalement satisfait et honoré d’avoir obtenu l’argent, le charentais était pourtant revenu dans de bonnes dispositions au Maracana « j’étais prêt à être souriant, parce que je suis sincèrement content d’avoir cette médaille, c’est ce qui est dramatique ». Mais c’était sans compter sur un podium terrible à vivre, bien loin de l’esprit olympique : « je m’attendais à quelques sifflets, ça ne m’aurait pas choqué, mais pas à une telle violence ». Dur.

On devine la peine du jeune champion olympique Thiago Braz, qui semblait avoir du mal à comprendre ses compatriotes et a chaleureusement applaudi le français. On est bien loin de l’esprit fair-play. Ces jeux olympiques sont plus proches d’une ambiance Fla-Flu, théâtre du derby entre le Flamengo et Fluminense, mais ça, c’est du football.

Des JO historiques

Applaudir, acclamer, célébrer la performance d’un compétiteur : oui, cela ne rend le sport que plus beau et la compétition plus majestueuse pour les sportifs. Mais siffler, conspuer, déstabiliser ou huer des adversaires honnêtes venus à Rio pour vivre pleinement une parenthèse hors du commun dans une vie d’athlète, on comprend bien que cela puisse décrédibiliser le pays hôte, de plus en plus pointé du doigt pour le manque de sportivité de son public.

Car les précédents s’accumulent (le tennisman Juan Martin Del Potro – pour ne citer que lui car la liste est non-exhaustive – n’oubliera pas le public brésilien, qui l’a nargué sur chacune de ses fautes directes) et Renaud Lavillenie n’en est que l’illustration la plus poignante, en particulier pour nous français.

Depuis le début de l’Olympiade, il apparaît que le public brésilien casse certains codes et valeurs liés à l’olympisme. Il est de coutume que lorsqu’un athlète s’élance, le publie se tait et octroie à l’athlète tout le silence nécessaire à sa préparation, et ce quelque soit sa nationalité. Que ce soit en tir, en tennis, au volley-ball ou en athlétisme. Mais ce temps semble révolu, du moins pour cette édition. Fini le temps où seuls les athlètes attrapés pour dopage étaient ciblés.

On retiendra du concours du saut à la perche la triste image de la remise des médailles. Pendant l’hymne local, le réalisateur brésilien cadre sur son plan caméra le champion olympique brésilien, le bas de l’écran est occupé par un Renaud Lavillenie trop attristé pour retenir des larmes que le monde entier a senti couler.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter