David Strettle, aux anges surtout face à Stuart Lancaster
Photo Panoramic

David Strettle, aux anges surtout face à Stuart Lancaster

David Strettle ne boudait pas son plaisir au coup de sifflet final dimanche après-midi. Non seulement il avait réussi à lever les doutes de beaucoup quant à sa capacité à remplacer Noa Nakaitaci sur un match couperet, mais il a aussi su être un artisan important de la victoire des jaunards (une passe au pied décisive pour Yato et un essai)... et tout ceci sous les yeux de Stuart Lancaster, actuel membre du staff du Leinster et ancien sélectionneur de l'Angleterre qui l'avait mis au frigo.

Sa dernière cap sous le maillot brodé de la Rose remonte à 2013. Il avait pris la décision de rejoindre l’Auvergne, las d’être systématiquement boudé par Stuart Lancaster et son staff. Après son incroyable prestation du week-end dernier, il avoue avoir pris du plaisir sous les yeux du maroquinier anglais :

“Stuart ne me parlait déjà pas vraiment avant donc je ne pense pas qu’il me parle plus désormais. Dans n’importe quelle carrière, quand quelqu’un ne te respecte pas, c’est bien de t’exhiber et de montrer ce de quoi tu es vraiment capable. Je respecte Stuart en tant que professionnel mais le fait qu’il ne me sélectionne pas était difficile à encaisser. Je ne suis pas le seul joueur à ne pas avoir été sélectionné. J’espère qu’il a regardé ce match en se disant :”Tiens, c’est un meilleur joueur que ce que je pensais.” Eddie (Jones) m’a appelé l’année dernière durant les sélections pour le 6 Nations. Je ne l’ai jamais rencontré mais il m’a appelé et m’a dit : “Je pense que tes performances méritent un appel téléphonique”. Il a été honnête. Il m’a dit que mes performances n’étaient pas au-dessus du lot mais que je jouais bien, vraiment très bien. Je respecte ça. C’était quelque part un peu ironique que quelqu’un qui n’était pas obligé de te contacter, te contacte.”

C’est avec plaisir aussi qu’il va retrouver les Anglais des Saracens, club avec lequel il a évolué de 2010 à 2015 avant de rejoindre l’Auvergne. Si’l reconnait être dans la position d’outsider, il aborde tout de même cette rencontre avec un brin d’optimisme :

“Ils ne sont pas imbattables. Quand j’étais aux Saracens, Clermont a montré qu’ils pouvaient les battre. Deux belles équipes vont se rencontrer donc vous savez ce qu’il peut se passer ? Les Saracens sont clairement favoris. Clermont doit faire avec ça, car les favoris sont bien ceux qui défendent un titre. Si nous jouons notre meilleur rugby, nous pouvons les battre”.

source : independent.ie

 

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter