Champions Cup – Le Stade Français dans le bon wagon, Clermont reste à quai !
Photo Panoramic

Champions Cup – Le Stade Français dans le bon wagon, Clermont reste à quai !

En battant les Tigers de Leicester avec le bonus offensif, le Stade-Français s'est offert un quart de finale de Champions Cup, une phase finale qu'il n'avait plus connu depuis la saison 2009-2010. Pourtant dans un fauteuil avant la réception de Bordeaux, Clermont est quant à lui éliminé de la Coupe encaissant un 17-0 dans les dix dernières minutes. Aussi incroyable que cela puisse paraître, l'UBB ne se qualifie pas puisque Exeter a dans le même temps empoché le bonus offensif face aux Ospreys.

Dans un Jean-Bouin toujours aussi clairsemé, le Stade-Français est venu à bout de Tigers de Leicester en roue libre puisque assurés de la qualification et de la première place de poule. Tuilagi a rapidement permis aux siens de prendre le leadership du score avant que le Stade-Français n’enchaine un cinglant 26-0 grâce à des essais de Plisson, Waisea, Slimani et Lakafia.

Des essais de Dom Barrow et Harry Thacker offrent un suspense des derniers instants, les Tigers ne sont alors menés plus que de 8 points 29-21. Mais c’est Doumayrou qui, à la 81ème, libérera son monde, s’incrustant dans une ligne de passe adverse pour finir cinquante mètres plus loin sous les perches 36-21 score final. Grâce à cette victoire bonifiée, le Stade-Français termine troisième meilleur second de poule et prend la route des quarts.

A Clermont, il ne fallait surtout pas arriver en retard au Michelin sous peine d’avoir râté les essais de Davies et Nakaitaci. On jouait seulement depuis 4 minutes et Clermont menait déjà 14-0. Si on met en corrélation les propos d’avant-match d’Emile N’Tamack et l’entame catastrophe des siens, tout porte à croire que les bordelais vont laisser filer la rencontre mais deux essais de Botha et Taofifenua ramènent les visiteurs à hauteur à la vingtième 14-14. Serin d’une pénalité dans les arrêts de jeu de première mi-temps offrira même trois points d’avance à Bordeaux avant de rejoindre les vestiaires 14-17.

Clermont reprend la peur au ventre, l’Union joue sans complexe, L’Union libre même. Serin offre 6 points d’avance aux visiteurs, mais en infériorité numérique, Kepu Sekope vient d’écoper d’un carton jaune, les bordelo-bèglais encaisseront deux essais par Chouly et Jedrasiak 28-20. Une infériorité numérique en chassera une autre et c’est le coutumier du fait Julien Bardy – pourtant sur le terrain depuis une minute – qui va abandonné ses partenaires pendant la dizaine de minutes réglementaire. Même cause, même conséquence, les clermontois encaissent deux essais, oeuvres de Riva et Saili 28-34. Le pied de Bernard portera même le score à 28-37. Une dernière pénalité dans les 22 bordelais aurait pu permettre aux clermontois de prendre le bonus défensif mais Morgan Parra décide étrangement de jouer à la main, en vain. Les clermontois sortent sous les sifflets, Bordeaux et Clermont quittent la Champions Cup.

  1. avatar
    25 janvier 2016 a 10 h 47 min

    Quel match que ce ASM-UBB !

    Au passage, malgré les noms ronflants dans le 15 de départ auvergnat, ce sont les Bordelais qui ont montré le jeu le plus abouti. Des arrières avec une belle dextérité, des avant mobiles et puissants, et quel mental !

    Bravo à eux, je me suis régalé.

    très déçu par le mental et l’absence de maîtrise clermontoise, j’ai trouvé Parra lent, Chouly inutile, Fofana toujours aussi incapable de faire jouer derrière lui (idem pour Speeding), seul Lopez a fait son match (et pourtant je ne suis pas fan de Cochonnet).

    Belle santé du jeune Serin, à surveiller s’il reste une saison ou 2 à ce niveau, belle paire de centres chez l’UBB, non, vraiment, cette équipe fait très plaisir, Ibanez a réussi u truc épatant.

    Pour Parra et cette dernière pénalité, je ne sais même pas si une personne dans le stade était au courant de cette possibilité de bonus défensif, c’est dommage, mais ce système de bonus est devenu un peu délirant…

    PS: et le FCG en quarts de la Challenge cup, après un match “nimporte nawak” contre Edinburgh, ah, si vous vouliez voir du jeu dans tous les sens (souvent dans le mauvais sens d’ailleurs), des interceptions, des en-avants, fallait être au Stade des Alpes samedi soir.

  2. avatar
    25 janvier 2016 a 11 h 18 min
    Par Cullen

    Il faut vraiment trouver une alternative à ce format de compétition. Deux quarts de finale 100% anglais, un autre 100% français, la coupe d’Europe n’a déjà de continentale que le nom alors si en plus on se prive des confrontations franco-anglaises ou anglo-irlandaises, le charme de la compétition va complètement disparaitre. En plus, des clubs comme Leicester ou le Stade Français qui étaient dans la même poule vont s’affronter à nouveau en quart, bref c’est du grand n’importe quoi.

    Maintenant, si je parais aigri ça n’est pas parce que l’ASM s’est lamentablement plantée. Si c’est pour en prendre 40 chez les Wasps comme ça leur pendait au nez, il valait mieux en rester là. D’autant que Bègles aurait davantage mérité sa place, c’est surement la plus belle équipe à voir jouer en ce moment. Mais quand même… Quel amateurisme dans ce club ! Parra n’est pas à condamner, il est sur le pré, il ne connait pas l’évolution du score à Exeter, il s’imagine à cet instant qu’il faut un essai pour se qualifier, mais par contre que personne sur le banc ne lui fasse signe de prendre les points sur la dernière pénalité, c’est une faute professionnelle, le genre de détail qui n’arriverait jamais à Toulon par exemple.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter