Le Top 14, nouvel élan du Stade Toulousain ?
Photo Panoramic

Le Top 14, nouvel élan du Stade Toulousain ?

La semaine dernière marquait l'élimination du Stade Toulousain de la Champions Cup, avant même les quarts de finale. Une claque pour les Haut-Garonnais qui semblent vouloir prendre une belle revanche en championnat.

Une magnifique reprise en championnat

Une claque. Une gifle. Voilà comment a résonné l’élimination du Stade Toulousain en Champions Cup. La plus mauvaise année européenne du club rouge et noir. De quoi vexer Ugo Mola (pour sa première année à la tête du staff) et tous les joueurs.

Aujourd’hui, il ne reste plus que le Top 14 pour se consoler, et espérer aller chercher un titre. Avant les dernières journées de Coupe d’Europe, c’était plutôt bien parti, les Rouge et Noir pointant à la troisième place. La question était alors la suivante : Toulouse allait-il savoir réagir après cet échec cuisant ? La réponse s’est faite une semaine après, ce samedi, à Ernest Wallon. Et on peut dire, que l’équipe semble vouloir se transformer en rouleau compresseur dans son championnat.

Une preuve ? Le festival des Toulousains face à la Section Paloise (promue cette saison dans l’élite). Un score final très lourd de 54 à 3. Une victoire plus que bonifiée avec pas moins de huit essais ! Et un stade Ernest Wallon transformé en cours de récré pour les Stadistes, à l’aise comme jamais.

Des internationaux précieux…et qui pourraient manquer ?

Un festival offensif du côté rouge et noir. A noter les prestations remarquées de nombreux “potentiels” internationaux (Guy Novès a pris sept Toulousains pour préparer le France-Italie en ouverture du Six Nations). En effet, Gaël Fickou a ouvert la danse en marquant dès la 2e minute. Maxime Médard a aussi montré qu’il était bel et bien en forme, en s’offrant un doublé (13e et 45e minutes).

Mais celui qui a prouvé mieux que quiconque sa forme internationale, c’est Sébastien Bézy. Le jeune demi de mêlée a rendu une copie exemplaire, avec non seulement un doublé (17e et 22e minutes), et un 100% au pied. Du haut de gamme, et qui peut être un très bon signe pour le Six Nations !

Maintenant, après les louanges, peuvent venir les inquiétudes. En effet, le même Six Nations commence dès le week-end prochain. Et inévitablement, il va y avoir des week-ends de doublons. La réception de Montpellier se fera en même temps que Galles-France. Celle de l’UBB au même moment que Ecosse-France. Et le déplacement à l’ASM sera en parallèle du célèbre Crunch. Trois gros rendez-vous où les Toulousains devront composer avec d’importantes absences. Le Stade Toulousain est au sommet du Top 14, et a un effectif séduisant, même sans ses internationaux. A tous ces joueurs de prouver, avec leur staff, que “l’international dépendance” n’existe pas dans la Ville Rose.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter