Warren Gatland dévoile ses hommes et embarque quelques surprises !
Photo Panoramic

Warren Gatland dévoile ses hommes et embarque quelques surprises !

Warren Gatland a dévoilé ce jour les noms des joueurs qui composeront le squad des Lions chargés de tenir tête à la Nouvelle-Zélande dans quelques semaines sur leur sol. Entre surprises et confirmations, Warren Gatland a fait parler son autorité afin de concocter le meilleur squad possible.

Seize Anglais, douze Gallois, onze Irlandais et deux Ecossais composent un équipage qui sera gouverné par Sam Warburton. Le Gallois des Blues de Cardiff devient le second joueur dans l’histoire des Lions à “skipper” le squad pour deux tournées (2013 et 2017) ; Martin Johnson avait déjà réalisé cet exploit.

L’Angleterre a la plus grande part du gâteau et pour cause, elle connait l’apogée de son rugby depuis qu’Eddie Jones est aux manettes. Mais la sélection ne fût pas si facile que ça a reconnu Warren Gatland, qui a indiqué lors de la conférence de presse “avoir eu quelques débats ouverts pour finir l’équipe” avec ses adjoints.

Au rayon des oubliés, le capitaine de l’Angleterre Dylan Hartley. Une dernière entrevue lundi dernier avec le staff des Lions aurait – selon les tabloïds – scellé le sort du Saint de Northampton, affecté par le fait de ne pas disputer cette Tournée sur sa terre natale. Le sélectionneur gallois lui a préféré son compatriote Jamie George, l’Irlandais Rory Best ainsi que le Gallois Ken Owens. Dylan Hartley sera de facto de la partie pour la tournée anglaise de juin en Argentine.

Jonathan Joseph, que la presse anglaise avait rayé de la liste hier soir au profit de Jamie Roberts, oui oui JAMIE ROBERTS LE VÉTÉRAN, prendra finalement l’avion. Comment ne pas prendre celui qui a scoré 80 points en 33 matchs pour le XV de la Rose ? Ses compères internationaux George Ford, Joe Launchbury, James Haskell et Chris Robshaw ne pourront que le déposer devant l’aéroport, invités à rester chez eux.

Au rayon des surprises, on remarque le troisième ligne centre gallois Ross Moriarty, le néo-z de naissance Jared Payne, l’ex-joueur de Rugby League samoan Ben Te’o, qui aura au passage tout gagné cette année avec déjà un premier Tournoi des 6 Nations avec l’Angleterre, ou encore le pilier des Harlequins Kyle Sinckler (24 ans) pourtant jamais titularisé avec l’Angleterre. Du costaud, du massif, pour pouvoir répondre aux exigences néo-zélandaises. Ceci explique donc cela…

Avants : Rory Best (Irlande), Dan Cole (Angleterre), Taulupe Faletau (Pays-de-Galles), Tadhg Furlong (Irlande), Jamie George (Angleterre), Iain Henderson (Irlande), Maro Itoje (Angleterre), Alun Wyn Jones (Pays-de-Galles), George Kruis (Angleterre), Courtney Lawes (Angleterre), Joe Marler (Angleterre), Jack McGrath (Irlande), Ross Moriarty (Pays-de-Galles), Sean O’Brien (Irlande), Peter O’Mahony (Irlande), Ken Owens (Pays-de-Galles), Kyle Sinckler (Angleterre), CJ Stander (Irlande), Justin Tipuric (Pays-de-Galles), Billy Vunipola (Angleterre), Mako Vunipola (Angleterre), Sam Warburton (Pays-de-Galles).

Arrières : Dan Biggar (Pays-de-Galles), Elliot Daly (Angleterre), Jonathan Davies (Pays-de-Galles), Owen Farrell (Angleterre), Leigh Halfpenny (Pays-de-Galles), Robbie Henshaw (Irlande), Stuart Hogg (Écosse), Jonathan Joseph (Angleterre), Conor Murray (Irlande), George North (Pays-de-Galles), Jack Nowell (Angleterre), Jared Payne (Irlande), Jonathan Sexton (Irlande), Tommy Seymour (Écosse), Ben Te’o (Angleterre), Anthony Watson (Angleterre), Rhys Webb (Pays-de-Galles), Liam Williams (Pays-de-Galles), Ben Youngs (Angleterre).

Source : bbcrugby

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter