L’Australie tempère l’enthousiasme tricolore
Photo Panoramic

L’Australie tempère l’enthousiasme tricolore

Le XV de France s’est incliné samedi soir face à l’Australie (23-25) au Stade de France. Les Bleus, trop brouillons, ont été punis par des Wallabies d’abord indisciplinés et à peine mieux organisés, à l’issue d’une rencontre qu’aucune équipe n’a su maîtriser et que les deux auraient pu remporter. Une défaite loin d’être infamante mais de mauvais augure pour les joueurs de Guy Novès, qui n’entretiennent pas la dynamique née de leur succès face aux Samoa (52-8). Et dans une semaine, contre la Nouvelle-Zélande, le défi qui va leur être proposé sera encore plus dur à relever.

La semaine dernière, les supporters français ont esquissé un sourire. Entrevu une lueur d’espoir. Enfin. Le XV de France traverse une période de disette inédite depuis 1954 et son premier titre dans le Tournoi (alors des 5 Nations). Alors forcément, un succès aisé, large, indiscutable, ne pouvait faire que du bien.

Cependant, la victoire 52-8 contre les Samoa – première rencontre à 50 points ou plus, pour les Bleus, depuis un déplacement gagnant en Italie, en 2009 (50-8) – n’était qu’une esquisse de promesse. Celle de revoir des lancements de jeu efficaces (essai en première main de Vakatawa, notamment), une cohérence dans le jeu. Mais pour celle d’un avenir conquérant, d’un retour durable sur le devant de la scène de la planète ovale, il fallait attendre. Attendre les résultats d’une élection fédérale (3 décembre) qui rebattra peut-être les cartes dans les rapports de force entre la FFR et la LNR. Attendre, aussi et avant cela, de se frotter à une formation plus redoutable que les Samoa : l’Australie, puis à la référence absolue, la Nouvelle-Zélande. Et le premier de ces deux obstacles a déjà endigué le relatif élan tricolore.

L’Australie trop pénalisée, la France muselée

Dès le début du match, Maxime Machenaud a sanctionné, au pied, une équipe australienne trop indisciplinée (quatre pénalités et deux « bras cassés » dans les dix premières minutes), avant que Vakatawa ne marque un magnifique essai (8-0, 17e minute). Un essai inscrit à l’issue d’une action partie du camp français, et émaillée des passes après contact de Noa Nakaitaci – très en jambes – Kévin Gourdon ou encore Sébastien Vahaamahina. Mais à part sur ce mouvement collectif, les Bleus n’ont pas réussi à « exister » en première période. La défense agressive des Wallabies les a étouffés.

Très remaniée (10 changements par rapport à la victoire en Ecosse la semaine passée, 23-22), l’Australie a dicté le jeu grâce à Bernard Foley, son ouvreur, et Kyle Godwin, son premier centre aux airs de 5/8e. C’est finalement devant que les Tricolores ont cédé, encaissant un essai de pénalité sur un maul, doublé d’un carton jaune pour Charles Ollivon (8-10, 23e). Alors que Foley, déjà en réussite sur sa première tentative, avait donné 5 points d’avance aux siens (8-13, 37e), la mêlée française, dominatrice (3 pénalités), a permis à Machenaud de rapprocher les Bleus juste avant la mi-temps (11-13, 40e+2).

Une deuxième période plus spectaculaire

C’est une Australie conquérante qui a entamé le second acte, Will Genia prenant le risque de jouer rapidement une pénalité à 20 mètres, face aux poteaux français. Un risque payant, son ouvreur, Foley, réussissant à conclure l’action grâce à une belle course rentrante près d’un ruck à quelques centimètres de l’en-but français (11-20, 42e). Les Bleus ont du courir après le score jusqu’à la fin du match.

Jean-Marc Doussain a marqué un essai en première main (encore) suite à une passe dans la chute de Vakatawa (53e, 16-20), mais Tevita Kuridrani lui a répondu d’un magnifique plongeon en coin (58e, 16-25). Le XV de France n’a rien lâché. Il y a cru, grâce à Wesley Fofana (23-25, 66e), maladroit quelques minutes plus tôt (passe au pied ratée, 61e). Il a même été en position de l’emporter. Mais Scott Spedding a redressé sa course et s’est isolé au lieu de servir l’un de ses quatre coéquipiers démarqués (77e), l’arbitre a décidé de ne pas pénaliser la mêlée australienne (80e) et Camille Lopez a raté le drop de la gagne (80e+2).

La conquête, c’est le pied. Le pied, par contre…

Les joueurs français concèdent ainsi leur cinquième défaite de l’ère-Novès (pour quatre succès), face à une équipe australienne à la fois fébrile et séduisante, portée par un Foley inspiré et un David Pocock toujours aussi fort dans les rucks. Côté tricolore, tout n’est pas à jeter, loin de là : Nakaitaci, Gourdon, Lamerat, notamment, ont convaincu et une ligne directrice semble se dessiner. Si le jeu au pied a péché (Machenaud ratant deux transformations, Spedding une pénalité et Lopez la balle de match), la conquête, au contraire, a très bien fonctionné : 7/7 en touche, 10/10 en mêlée.

Mais seule la victoire est belle. Et elle sera difficile à acquérir à nouveau en 2016. En effet, le prochain match du XV de France sera son dernier de l’année civile et il s’annonce compliqué. Le 26 novembre, les Bleus reçoivent, toujours à Saint-Denis, des All Blacks qui ont pris leur revanche sur l’Irlande ce samedi à Dublin (21-9). La lueur d’espoir entrevue la semaine passée n’est pas totalement mise sous l’éteignoir. Mais il faudra un exploit pour la raviver.

Simon Farvacque 

Sources :

http://www.rugbyrama.fr/rugby/test-match/2016/france-samoa-52-8-l-antiseche-les-bleus-ont-devore-leur-entree-en-attendant-la-suite-du-menu_sto5947427/story.shtml
http://www.lequipe.fr/Rugby/Actualites/La-france-s-incline-devant-l-australie/751189
Le 19.11.2016

  1. avatar
    21 novembre 2016 a 13 h 21 min
    Par Cullen

    On n’est vraiment pas passé loin, Spedding mange la feuille à 2 minutes du terme (après avoir pourtant fait un gros match), Lopez loupe le drop décisif de quelques centimètres et comme tu l’écris, gagner aurait permis au groupe de surfer sur cette dynamique positive. C’est frustrant mais il faut se rappeler d’où l’on vient et samedi, avec les mêmes joueurs ou presque alignés par Guy Novès on a vu plus de jeu en 80 minutes qu’en 4 ans avec PSA. C’est donc très encourageant pour la suite même s’il ne faut pas s’enflammer pour autant et engager en parallèle les réformes structurelles nécessaires (indispensables) au Rugby français.

  2. avatar
    21 novembre 2016 a 14 h 25 min

    c’était un match plaisant, mais un match de niveau moyen au final pour les équipes.

    L’EDF a été vraiment séduisante, et parfois même emballante offensivement. Bon, après, faut relativiser avec les wallabies d’automne, qui viennent surtout faire le grand slam britannique cette année (ils courent après depuis Mark Ella en 84).

    On va voir le verre à moitié plein : il faudrait être de mauvaise foi pour ne pas voir une amélioration dans le jeu par rapport à la fin de l’ère PSA.

    Mais le chemin est long, et on n’a pas 150 joueurs non plus (Doussain et Lopez, c’est juste pas possible).

    PS : Moi, les doublons, je peux plus. Aucun sport sur la planète ne ferait ça, on est vraiment des guignols !

    PPS : les italiens ont battu les boks ! J’en ai fait 3 fois le tour de mon slip, j’en ai presque oublié que le FCG va tout droit en pro D2 (sa vraie place)

    PPPS : le scandale des billets à la FFR : Camou doit se barrer, faut lui faire un blast comme à Sarko !

    PPPPS : sur la liste de Laporte, y’a Papé et Estebanez, ce qui est savoureux quand on connait les relations entre ces 2 joueurs : https://www.youtube.com/watch?v=G1p-8bx7_iI

  3. avatar
    23 novembre 2016 a 16 h 41 min

    Salut Christian,

    Très dure cette fin de match pour Spedding… plus du tout lucide : en avant quelques minutes avant de “bouffer la feuille” effectivement. Sinon, globalement, le match a été plaisant. Les lancements sont bons et on voit émerger une cohérence dans le mouvement général.

    Salut El Zanque,

    Aucun “ps” superflu. Et, oui, les matches face aux Wallabies en novembre au Stade de France… pas toujours très révélateurs (on était les rois du pétrole, en 2012, 33-6 avec un Michalak stratosphérique).

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter