Le MHR peut regarder vers l’avant
Photo Panoramic

Le MHR peut regarder vers l’avant

Montpellier s'est imposé 54-14 face à Grenoble à l'Altrad Stadium, samedi en fin d'après midi.

Le Montpellier Hérault Rugby, 3e du championnat, accueillait samedi à 18h30 le FC Grenoble Rugby, actuel 13e et avant dernier du Top 14. Après la péripétie de la rencontre face au Racing 92, dont on ne connaît toujours pas l’issue, les Montpelliérains, menés par une charnière Paillaugue/Du Plessis, ont fort à gagner pour se rapprocher des deux premières places et creuser l’écart avec le wagon de derrière.

Le fil rouge du match

Après une grosse pression montpelliéraine dans le camp grenoblois depuis le début de cette rencontre, les pénalités s’enchaînent et le MHR fait parler sa puissance. Après une touche jouée, le pack héraultais avance bien mais en écartant le jeu, les Isérois récupèrent le ballon et dégagent. Première alerte pour le FCG.

Il ne faudra pas attendre plus tard que la 12e minute de jeu pour voir le premier essai du match en faveur de Montpellier. Après un bon décalage et un excellent débordement sur l’aile de la part de Nagusa, le Fidjien joue au pied très justement. Le ballon est récupéré par Yvan Reilhac qui part marquer dans l’en-but (7-0).

Seulement trois minutes plus tard, Tomane sur son aile part du milieu de terrain, passe en revue la défense de Grenoble et s’en va inscrire le deuxième essai du MHR. Déjà 14-0 après seulement 15 minutes de jeu à l’Altrad.

Dès lors, le MHR fait parler sa puissance. Après une pénaltouche bien négociée, le pack héraultais envoie Bismarck Du Plessis aplatir derrière la ligne (21-0). C’est déjà l’essai du bonus offensif, qui sera suivi quelques minutes plus tard d’un autre, signé Fulgence Ouedraogo. Après une récupération de balle au milieu de terrain de Willemse, les Montpelliérains actionnent la marche avant et les Grenoblois ne les reverront plus (28-0). Après une nouvelle démonstration de puissance, Galletier y va de son essai pour porter le score à un terrible 33-0 à la mi temps.

Lors des vingt premières minutes de la seconde période, les Grenoblois montrent de meilleures intentions. Ils confisquent le ballon et restent dans la moitié de terrain du MHR. Mais le jeu devient de plus en plus haché, avec plusieurs cartons jaunes à la clé.

Cette domination sera concrétisée à la 63e minute avec cet essai de Heguy. Après un nombre important de séquences, il vient aplatir en force entre les poteaux (33-7).

Mais, Montpellier, sacrément endormi lors de cette deuxième mi temps, ne tarde pas à répliquer. Suite au renvoi, le MHR met la pression dans les 22 mètres adverses. Après deux touches consécutives, le pack envoie Bazadze marquer en puissance (40-7), suivi quelques minutes plus tard par Nick White qui se faufile dans la défense pour marquer à nouveau pour Montpellier, à la 73e minute (47-7). Mais le chef d’oeuvre viendra du dernier essai héraultais. Après une exceptionnelle course de Nadolo sur son aile, il passe quatre défenseurs et casse plusieurs plaquages et s’en va inscrire le huitième essai (54-7). Nemani, sauve l’honneur de Grenoblois enfoncés après cette défaite après une jolie percée dans la défense (54-14).

Interview d’après-match

Après cette étincelante victoire à 5 points, les Montpelliérains prennent de l’avance, avec la défaite de Castres notamment, et reviennent sur les talons de Clermont, battu à domicile par Brive.

Nous avons donc interrogé Fulgence Ouedraogo à notre micro, afin de savoir si le but de cette victoire était de creuser l’écart avec le wagon de derrière (Toulon, Castres) ou bien essayer d’aller chercher Clermont lors des 3 dernières journées.

« On a un tableau de marche, on vise cette troisième place, on regarde devant. Ce sont les places de devant qui nous intéressent. On veut recevoir ce barrage à domicile et finir troisième de ce championnat, c’est notre objectif. On a un calendrier plutôt favorable donc on essaye de prendre un maximum de points à domicile. »

Concernant Jack White, l’entraineur, lorsque nous lui demandons si la victoire de ce soir est satisfaisante, il nous répond « 5 points, la mission est accomplie. La part de mon travail c’est aussi de bâtir l’avenir de ce club. »

Quentin Jacquet, depuis l’Altrad Stadium

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter