L’éclosion d’un prodige de Santos, Felipe Anderson
Photo Panoramic

L’éclosion d’un prodige de Santos, Felipe Anderson

Durant l'été 2013, Neymar était LE transfert marquant du côté de Santos, mais un autre élément fort du club est parti sur le vieux Continent. Portrait.

Souvent comparé à Ganso pour son début de parcours et ses qualités communes, le néo laziale a bien failli pousser le comparatif jusque dans l’échec. Arraché des mains de Santos pour huit millions d’euros à l’été 2013, son adaptation fut pour le moins compliqué. Un pessimisme qui voyait déjà plusieurs amateurs de football dire que son explosion en Italie n’était guère possible. P

as assez convaincant lors de son temps de jeu et guère adapté à la mentalité tactique italienne, le jeune brésilien de 22 ans n’est apparu qu’à 13 reprises toutes compétitions confondus. Insuffisant aux yeux des observateurs et tifosi, pour qui Anderson est devenu le symbole de leurs critiques mercato formulées au président Lotito. Il était peut-être un peu tôt pour juger. En plus de l’adaptation à un nouveau club et à un nouveau continent, Felipe Anderson doit assumer la pression de son prix d’achat, ce qui n’est pas facile pour un joueur d’une vingtaine d’années.

Le milieu offensif va revivre avec l’arrivée de l’ancien technicien de Bologne, Stefano Pioli. Le nouveau entraîneur de la Lazio le place en tant que joueur important, qui se justifie par ses entrées dans le milieu de terrain ou sur les ailes du 4-3-3. Un autre élément qui a profité de l’éclosion de Felipe Anderson est la blessure de la superstar, Antonio Candreva : le Brésilien doit porter techniquement son équipe. Positionné sur le flanc droit de l’attaque romaine, Anderson a dès lors pris une nouvelle dimension, grâce à ses différentes qualités.

Technique au-dessus du lot, capacité d’élimination et d’accélération dans les 30 derniers mètres, le Brésilien met au supplice les défenses italiennes. Pendant que la Lazio, 3e de Série A, se félicite de pouvoir compter sur un nouveau joueur déterminant en marge de la dernière ligne droite du championnat, le Brésilien est la preuve qu’il ne faut jamais juger un talent trop tôt.

Concernant son avenir, l’ancien coéquipier de Neymar est – comme le Barcelonais – en réussite du côté de la Lazio. Plusieurs grands clubs sont aujourd’hui à ses trousses, notamment le PSG, le FC Barcelone et l’Inter Milan. Le jeune Brésilien vient tout de même de prolonger son contrat avec le club de Rome jusqu’en 2020. Son agent Stefano Castagna est sur la même longueur d’onde que la signification de la prolongation de contrat: « C’est une bonne chose que de grandes équipes s’intéressent à lui. Cela prouve qu’il fait les choses comme il faut, mais il vient à peine de signer son nouveau contrat et il est très heureux à Rome. Je ne vois pas de problème particulier au fait qu’il prolonge son séjour à la Lazio, même sans Ligue des champions… »

Clairement, les courtisans devront passer par la direction du club avec une offre qui l’oblige à envisager son départ. Autrement, le joueur aux 10 buts en 25 matchs de Série A cette saison avec 6 passes décisives devrait rester dans son club.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter