Federer-Nadal : le retour des Rois, épisode 35
Photo Panoramic

Federer-Nadal : le retour des Rois, épisode 35

La finale de l'Open d'Australie 2017 opposera Roger Federer à Rafael Nadal. Les deux plus grands palmarès du tennis mondial en grand chelem se retrouvent pour une finale qui s'annonce épique.

Dimanche 29 janvier 2017, 9h30 heure française. A ma gauche, Roger Federer, revenu de l’enfer après une blessure qui l’a éloigné des courts pendant 6 mois. A ma droite, un autre revenant, Rafael Nadal, privé de finale de grand chelem depuis son dernier sacre à Roland Garros en 2014. Deux grands champions, qui cumulent à eux deux plus de 150 titres en tournois majeurs. L’épisode 35 de cette saga aura donc bien lieu.

Les deux joueurs sont allés chercher leur ticket pour la finale après deux demi-finales remportés en cinq sets contre Stanislas Wawrinka pour Federer et Gregor Dimitrov pour Nadal. Le premier a lutté un peu plus de 3h contre son compatriote suisse. La deuxième demi-finale fut irrespirable, en effet, apres 5h de jeu, l’espagnol l’emporte après un combat épique.

Les confrontations Federer-Nadal sont souvent d’une rare intensité. Toutefois, elles tournent largement en faveur de l’Espagnol. Dès son plus jeune âge, Rafa a su montrer au maître du tennis mondial qu’il fallait compter sur lui. Le 28 mars 2004 à Miami, Nadal inflige au tout récent n°1 mondial une défaite sèche en deux sets : 6/3 6/3. A partir de ce jour, les deux athlètes ne se lâcheront plus.

C’est en 2005 que l’histoire prend un nouveau virage. Nous sommes en demi-finale de Roland-Garros. Le Suisse est de nouveau contraint à mettre un genou à terre face à la puissance et la fougue du jeune Majorquin. L’Espagnol l’emporte en 4 sets et se dirige vers son 1er titre du grand chelem alors qu’il n’a que 19 ans. Le début d’une longue série pour lui qui l’emmènera vers les sommets avec 9 succès sur les terres de la porte d’Auteuil.

L’histoire se poursuit en 2006. Les deux hommes se retrouvent en finale de Wimbledon après s’être quittés quelques semaines plus tôt à Roland-Garros avec une nouvelle fois le précieux trophée entre les mains de Nadal. C’est très revanchard que Roger Federer aborde cette finale après une série de 5 défaites consécutives contre le “Matador”. L’issue lui est plus que favorable. Le Suisse l’emporte en 4 sets et envoie un message fort à son homologue, lui montrant qu’il tient largement son rang de n°1 mondial sur le gazon londonien.

Les premières années de l’histoire d’amour entre ces deux champions connaissent souvent le même scénario. L’année 2007 est une copie conforme de ce qu’il s’était passé en 2006. Rafa l’emporte à Paris et Roger l’emporte à Londres.

L’année 2008 tient également toutes ses promesses pour les fans de l’Espagnol. Elle marque un tournant important. L’habituelle finale à Roland-Garros se transforme en douche froide pour le Suisse qui se fait littéralement humilier. Le score est sans appel : 6/1 6/3 6/0 en à peine deux heures de jeu par Nadal. Une défaite qui devient trop récurrente pour le Suisse et qui est encore plus dure à avaler après la finale de Wimbledon. Roger Federer se fait dominer dans son jardin après un long combat en 5 sets et 4h48 de jeu : 6/4 6/4 6/7 6/7 9/7 pour l’Espagnol. Une défaite au goût amer pour le natif de Bâle mais une confrontation qui sera considéré comme l’une des plus grandes de l’histoire par les spécialistes et par les fans.

Les années qui suivent vont offrir moins d’affrontements majeurs entre les deux joueurs. Cela s’explique par la montée en puissance de nouveaux cadors du tennis mondial comme Novak Djokovic ou Andy Murray, mais également par quelques blessures, notamment du côté de Rafael Nadal.

Entre 2009 et 2017, les deux joueurs se retrouvent 4 fois en grand chelem. Des confrontations qui tournent à chaque fois en faveur de l’Espagnol.

D’un point de vue purement statistique, les deux joueurs se sont rencontrés 34 fois avec un avantage significatif pour Nadal qui mène 23-11. Il en est de même en grand chelem : Federer s’est imposé 2 fois (à chaque fois à Wimbledon) pour 9 défaites. Les matchs à Melbourne tournent à l’avantage de Nadal qui mène par 3-0.

Au delà de tous ces matchs déjà disputés, le match Federer-Nadal est un classique pour les passionnés de tennis. C’est avant tout deux grands champions qui se respectent mutuellement mais aussi deux trentenaires, ce qui rend cette finale encore plus incroyable par rapport à l’extrême concurrence qui est actuellement présente sur le circuit mondial.

Cette finale, on ne pouvait pas la prédire mais elle réjouit la planète tennis : la pression sera à son comble !

Une victoire de Nadal serait la confirmation qu’il a toujours l’ascendant mental sur Federer, notamment avec sa stratégie d’attaquer le revers du Suisse grâce à ses coups droits liftés.

Une victoire d’un Roger retrouvé serait tout bonnement magique pour ses fans. Au delà d’un succès australien historique contre sa bête noire, cela représenterait un véritable exploit pour lui de remporter un titre du grand chelem dans l’année de ses 36 ans .

Mesdames et Messieurs, attachez vos ceintures, cet épisode préparé en secret depuis 3 ans risque bien de nous emmener vers des sommets infinis.

  1. avatar
    27 janvier 2017 a 23 h 13 min
    Par Poirson

    Le retour des rois !

  2. avatar
    28 janvier 2017 a 4 h 47 min
    Par Nicolas

    j’ai été déçu pour Dimitrov car il aurait mérité d’être en finale face à Roger, finale surprenante quand on connaît les irrégularités de leur carrière depuis 2013, il aurait été préférable que la finale aurait été une nouvelle affiche car question renouvellement on y est pas du tout.

  3. avatar
    29 janvier 2017 a 21 h 55 min
    Par killranger

    Il a eu autant de mérites que Nadal; simplement il fallait un vainqueur..

    La faute à qui si les deux monstres se retrouvent une fois de plus en finale ?? Murray et Djoko ont flanché et la relève n’a pas été au niveau (une fois de plus). Ils vont pas faire exprès de perdre…

  4. avatar
    4 février 2017 a 9 h 45 min

    Totalement d’accord avec Killranger. Federer a exploité le fait de ne pas rencontrer Djokovic ou 1 joueur injouable (Wawrinka de RG 2015), et Nadal a retrouvé ses sensations.

    Avec Nole et Murray dehors très vite, quoi de plus normal de les retrouver en finale alors que Wawrinka et Raonic n’ont pas assuré leur rôle au classement, que Nishikori et Thiem plafonnent ?

    Un seul a failli priver les fans de cet épisode 35, Grigor Dimitrov, qui prouve que sa carrière reprend la bonne direction.

    A confirmer dès la tournée américaine pour le Bulgare.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter