Indian Wells : la confirmation de Federer
Photo Panoramic

Indian Wells : la confirmation de Federer

Après l'Open d'Australie, Roger Federer a également remporté dimanche le premier Masters 1000 de la saison après un succès 6-4, 7-5 en une heure et 19 minutes sur son ami Stan Wawrinka. Le Bâlois s’impose pour la cinquième fois à Indian Wells, s’adjugeant un 25ème titre en Masters 1000 et une 90ème victoire en tournoi. Et 2017 ne fait que commencer...

Deuxième événement « majeur » de l’année, deuxième victoire de Roger Federer. Le natif de Bâle – qui va fêter ses 36 printemps en août – donne en ce début de saison l’impression d’avoir remonté le temps de dix ans tellement son niveau de jeu impressionne. Roger s’est adjugé le 23ème chapitre du derby suisse face à Stan Wawrinka et a remporté avec brio le Masters 1000 d’Indian Wells pour la 5ème fois, cinq ans après son dernier triomphe en Californie. Federer dépoussière sous le soleil des numéros flamboyants qui, jusqu’à il y a quelques mois, semblaient irréalisables : il ajoute un nonantième titre comme on dit chez lui (90ème) à son incroyable collection de trophées, un 25ème Masters 1000, complétant en prime le doublé Melbourne / Indian Wells, une première depuis 11 ans.

Le vingtième succès sur l’ami-rival Wawrinka permet également à Federer de grimper au 6ème rang mondial et de dépasser Rafael Nadal. Sur les 23 oppositions face à son compatriote, c’est seulement la 2ème fois que les deux Helvètes s’affrontaient pour un titre : l’autre, c’était cette finale à Monte-Carlo remportée par Stan, lequel encore une fois a manqué l’occasion de briller face à son ainé sur une autre surface que la terre battue. Trois breaks en deux sets et 80 minutes de jeu ont suffi à Roger – toujours en fin de manche – pour surclasser son compatriote, en perpétuelles difficultés techniques (et peut-être aussi émotionnelles). Tout au long de cette rencontre, Wawrinka est resté sans solution, sans arme devant son « mythe ».

La première manche passe rapidement, et Federer ne pouvait pas demander mieux : dominateur au service, échanges raccourcis et pas la moindre balle de break à sauver. Roger est d’ailleurs le premier à asséner le coup de poing en fin de premier set. Un ‘’crochet’’ qui met K.O. le Vaudois et lui coûte le premier set. Appelé à servir pour rester dans cette 1ère manche, Stan envoie largement dehors un coup droit a priori facile et offre à son compatriote la première balle de break (et donc de set) de cette finale plutôt équilibrée jusque-là. Cette balle de première manche coïncide avec le premier échange prolongé du match, dans lequel Federer se montre intelligent, contenant l’explosivité de Wawrinka et attendant patiemment que ce dernier fasse la faute. Encore une fois, celle-ci arrivera en coup droit. En une poignée de secondes après la fin de la première demi-heure de jeu, Roger s’adjuge le premier set sur la marque de 6-4, malgré un Wawrinka brillant sur sa première balle (15/17, même si l’un des deux points perdus sur sa mise en jeu, c’était cette balle de set justement) mais nettement plus en difficulté sur sa seconde (3/11). Federer, d’autre part, se montre éblouissant au service : 3/4 de ses premières sont dedans et dans l’ensemble, il ne laisse à son ami Stan que 4 points sur 24.

La réaction du natif de Lausanne est cependant immédiate en ouverture de la deuxième manche. Trois gifles en coups droits viennent punir Federer et le forcent à perdre son premier jeu de service du tournoi, lui qui était jusque-là irréprochable sur ses mises en jeu. Wawrinka, au moment de confirmer ce service ”pris” avec autorité, doit effacer immédiatement deux balles de contre-break, pour finalement s’envoler et mener 2-0. Mais ce n’était que partie remise puisqu’au quatrième jeu, Stan se fait encore une fois rattraper. Le deuxième set voit les deux Suisses accumuler les fautes directes et les deux hommes sont tout sauf infaillibles au service, même s’il n’y aura pas de choc à la photo-finish. Stan s’effondre à nouveau dans le rush final alors qu’il n’est qu’à une étape de s’offrir un jeu décisif : le n°3 mondial trébuche sur son service, ratant une occasion de 6-6 avant d’envoyer son revers sous la bande du filet. Sur sa première balle de match, Federer se montre ultra-réaliste, reléguant Wawrinka hors du court, avant de conclure avec une volée qui sonnait plus comme un soulagement que toute autre chose. Après 80 minutes de jeu, Federer pouvait recevoir les honneurs de soulever sa 90ème couronne. Une victoire 6-4, 7-5 contre un Wawrinka encore une fois trop timide en présence de Roger.

La déclaration du vainqueur de cette édition 2017 d’Indian Wells !

Roger Federer (Suisse) : « Quand il m’a regardé, je ne voulais pas lui montrer un visage triste. C’était une façon de lui dire “ça va aller, Stan. Je voulais qu’il oublie ses larmes, je crois que ça a été réussi“, a souri le Bâlois. Interrogé sur le fait de savoir s’il avait déjà été traité de trou du c**, Roger est reparti de plus belle : “très, très, très souvent. C’est pour ça que je le prends comme un compliment ! Cela dit, sur le court, c’est la première fois, mais ça va.” Ne vous y trompez pas, aucune embrouille entre les deux compères. “J’ai perdu plusieurs matches importants contre toi, mais quand tu es arrivé en finale de l’Open d’Australie, j’étais ton supporteur n°1, félicitations pour ton retour à ce niveau. Tous ceux qui aiment le tennis aiment te regarder jouer“, a même lancé Wawrinka.

Paolo Hamidouche’(@Paolino_84)

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter