ATP : le bulletin de notes du premier trimestre
Photo Panoramic

ATP : le bulletin de notes du premier trimestre

Avant d'entamer la saison sur terre battue qui nous conduira Porte d'Auteuil, il est temps de refermer le chapitre 1 de cette saison 2017 pleine de surprises. Bilan, top et flops : au tableau messieurs !

Roger Federer : 19/20 - Classement race : 1er – 3 titres : Open d’Australie, Indian Wells, Miami

Difficile de faire mieux après une coupure de 6 mois, Federer est redevenu le patron incontesté du circuit en raflant les 3 premiers grands tournois de ce début de saison et en produisant un niveau de tennis parfois ahurissant. Au passage, 3 succès face à Nadal, 2 face à Wawrinka, 2 face à Berdych, 1 face à Nishikori. La place de numéro 1 mondial est désormais tout sauf une chimère, un scénario qui m’aurait fait ricaner en janvier… Pourquoi pas 20/20 ? La faute à une défaite surréaliste face à Donskoy à Dubai, mais vu son début de saison de rêve, ça aussi ça doit faire rire Roger !

Rafael Nadal : 17/20 - Classement race : 2ème – 3 finales : Open d’Australie, Acapulco, Miami

Il ne lui manque qu’un titre pour sublimer ce retour aux affaires et obtenir une note plus élevée. Rossé 3 fois par le maestro qui semble avoir pour la première fois de sa carrière l’ascendant psychologique, Nadal n’en a pas moins réalisé un très solide début de saison et attend la terre battue avec appétit. Un peu moins rapide sur les jambes et moins efficace en défense qu’au temps de sa splendeur, il ne lui a manqué un petit quelque chose à chaque fois pour aller au bout. Une razzia printanière peut lui aussi lui permettre de rêver à un retour sur le trône…

Andy Murray : 7/20 - Classement race : 12er – 1 titre : Dubai, 1 finale : Doha ; 1/8ème de finale à l’Open d’Australie

Après une fin de saison 2016 en trombe qui l’a vu bouter Djokovic de son piédestal, le britannique semble subir un violent contrecoup début 2017. Ensorcelé par le jeu ultra offensif de Misha Zverev à Melbourne, fantomatique à Indian Wells (défaite au 1er tour face à Pospisil) et blessé au coude, l’écossais est loin, très loin de ses espérances. A l’aise sur terre depuis 2 ans, il sera attendu au tournant et sous pression avec de nombreux points à défendre.

Novak Djokovic : 6/20 - Classement race : 22ème – 1 titre : Doha ; 2ème tour à l’Open d’Australie

Méconnaissable et sur la lancée de sa fin de saison 2016, le serbe a le spleen et le coude qui grince aussi. Un rang indigne de son niveau en ce premier trimestre et une défaite qui l’est tout autant dans son jardin de Melbourne face à Istomin. Impuissant face à Kyrgios à 2 reprises, il faudra se méfier de la bête blessée. C’est évident, il va forcément rebondir. Dès Roland-Garros ?

Stan Wawrinka : 14/20 - Classement race : 3ème – 1 finale : Indian Wells, 1/2 finale à l’Open d’Australie

Pas de coup d’éclat mais il faut toujours compter avec Stanimal, présent dans les grands événements. Une défaite cruelle face à Federer en 1/2 à Melbourne (des balles de break vendangées au 5ème), et un genou qui le tracasse l’ont empêché d’aller chercher un trophée. Pas loin en Californie, Stan aussi peut viser la place de numéro 1 si il arrive enfin à être constant sur la durée.

J-W Tsonga : 16/20 - Classement race : 5ème – 2 titres : Rotterdam, Marseille, 1/4 finale à l’Open d’Australie

Deux titres en deux semaines, un exploit unique dans la carrière de Jo qui a parfaitement entamée cette saison du renouveau, à la suite d’un Open d’Australie solide (défaite en quarts face à Wawrinka). Désormais papa (son plus beau trophée sans doute), il va revenir avec le mors aux dents. Le jeu de bonneteau en haut du classement peut-il lui bénéficier pour aller claquer un gros coup ? Rien d’impossible surtout à Roland où il est toujours électrisé.

Gael Monfils : 7/20 - Classement race : 31ème – 1/8ème de finale à l’Open d’Australie

Au lendemain de sa plus belle saison sur le circuit, le Parisien a mal au crâne et dans son jeu. Beaucoup de remises en questions, une relation tendue avec la Coupe Davis mais surtout pas de match référence dans ce début de saison raté. Imprévisible, on espère le réveil, car avec lui tout est possible.

Lucas Pouille : 9/20 - Classement race : 30ème – 1 finale : Marseille – 1er tour à l’Open d’Australie

Solidement installé dans le top 20, la Pouille, blessé dès le début de saison n’a pas eu de chance. Malgré une embellie entre Marseille et Dubai, il a subi une double claque face à Donald Young à Indian Wells et Miami, deux contre-performances qui lui empêchent d’avoir la moyenne…

Nick Kyrgios : 14/20 - Classement race : 10ème – 2ème tour à l’Open d’Australie, 1/2 finale à Miami

Le fantasque mais si talentueux australien sort d’une tournée américaine impressionnante. Vainqueur à deux reprises de Novak Djokovic sans se faire breaker (!), il a enflammé le public avec ses tweeners et a offert un combat épique en 1/2 à Miami face à Roger Federer. Toujours fou mais désormais clairement impliqué dans sa carrière, il ne fera pas bon le rencontrer en 2017.

Ken Nishikori : 11/20 - Classement race : 11ème – 1 finale : Brisbane, 1/8 de finale à l’Open d’Australie

Rien de honteux mais le sentiment que le sympathique Kei plafonne et que son physique et sa seconde balle sont de plus en plus rédhibitoires pour gagner un grand tournoi. L’ensemble reste solide pourtant, 1/8ème à Melbourne, finale à Brisbane, quart à IW et Miami : beaucoup signeraient mais pour un joueur qui prétend taquiner le big4, c’est insuffisant…

Grigor Dimitrov : 15/20 - Classement race : 4ème – 2 titres : Brisbane, Sofia, 1/2 finale à l’Open d’Australie

Une tournée américaine ratée nous laisse avec un petit gout de doute mais on mettra cela sur le compte de l’usure après un début de saison magnifique couronné de 2 titres et d’un Open d’Australie étincelant où il passa tout près de battre Nadal en 1/2 finale dans ce qui reste peut-être le plus beau match de ce début de saison. Baby Fed est de retour aux affaires mais il faudra confirmer.

Jack Sock : 15/20 - Classement race : 7ème – 2 titres : Auckland, Delreay Beach, 3ème tour à l’Open d’Australie, 1/2 finale à Indian Wells

Le leader du renouveau du tennis américain ? Avec 2 titres, un quart à Miami, une demie à Indian Wells, le punchy Jack Sock et son coup droit maousse méritent une belle note d’encouragement. Une belle régularité en Masters 1000 que les Etats-Unis n’ont plus connu depuis Andy Roddick. A revoir cet été ou pourquoi pas à Wimbledon.

David Ferrer : 5/20 - Classement race : 141ème – 3ème tour à l’Open d’Australie

Descendu au 34ème rang mondial, au delà du top 100 à la Race, le valencian, ancien abonné du top 8 a amorcé un déclin cruel et semble t’il inéluctable. Une triste série de 6 défaites en 8 matchs dont 4 en cours… La mobylette n’est plus ce qu’elle était…

Tomas Berdych : 9/20 - Classement race : 16ème – 3ème tour à l’Open d’Australie

Un déclin aussi amorcé bien que dans une moindre mesure. Il n’empêche que le tchèque, tête de truc favorite du big4 ne semble plus trouver la solution pour se hisser en haut de l’affiche. Un jeu toujours sans plan B et sa régularité qui était sa marque de fabrique semble même l’avoir lâché avec une défaite étonnante à IW face au non moins surprenant Nishioka. A sa décharge, un tirage cruel à Melbourne (le FedEx au 3ème tour) et un grand match face à ce dernier à Miami (2 balles de matchs) qui nous laissent dire qu’il ne faut pas l’enterrer encore.

J-M Del Potro : 12/20 - Classement race : 69ème 

Une note d’encouragement pour un joueur encore en phase de retour. Son classement ne lui a pas offert de tirages facile et ses 4 bourreaux, Djokovic 2 fois face à qui il a à chaque fois pris un set, Raonic et Federer; rendent son bilan neutre mais loin d’être honteux. Forfait à Melbourne pour peaufiner sa préparation, on attend une montée en puissance.

Ces notes sont bien sur subjectives et dépendent du joueur, du contexte etc… J’ai aussi peut-être oublié certains acteurs de ce début de saison, n’hésitez pas à en débattre et à fournir votre propre “carnet de notes” ! ;-)

 

  1. avatar
    3 avril 2017 a 18 h 54 min

    Merci Guga, très divertissant.

    Inutile de revenir sur le retour des papys.

    Stan en no.1 potentiel, je n’y crois pas. Il est plus l’homme de coups (Stanimal) qu’un marathonien, et c’est très bien comme ça :)

    J’ai pas suivi Tsonga, mais 16/20 c’est un peu excessif, non ? Surtout par rapport à des garçons comme Wawrinka, Dimitrov… Enfin, je chipote, hein.

    Surpris par la solidité récente de Kyrgios, quelle demie serrée contre l’homme en forme Fed. Comme j’aime le détester, j’espère qu’il ne confirmera pas cette embellie. Les chances ne sont pas en sa faveur (cf. Gulbis, Fognini, Paire…) mais ce n’est pas impossible. Je serai le premier à applaudir s’il parvient à remporter un tournoi majeur (GC ou M1000), surtout (ou seulement) s’il le fait avec classe.

  2. avatar
    3 avril 2017 a 18 h 54 min

    Naturellement, je voulais remercier M. Stellon, et pas Guga qui a aussi écrit un article sur le tennis.

    • avatar
      4 avril 2017 a 13 h 41 min

      Pas de quoi et merci, la méprise est normale, Guga est le Roger Federer de ce forum en matière de tennis, je ne suis que le Dimitrov :-)
      Sinon oui j’ai surmonté Tsonga car la perf de gagner 2 titres en 15 jours, et il a eu une vraie constance, de gros matchs face à Cilic, Berdych, Kyrgios, Pouille… A son top il est le numéro 1 français sans conteste.
      Quant à Kyrgios je ne suis toujours pas fan du perso mais j’avoue qu’il a pris une sacrée maturité et va devenir de plus en plus dur à battre.

      • avatar
        10 avril 2017 a 10 h 13 min
        Par Guga57

        LOL merci du compliment JS ! Vraiment pas sur de le meriter… mais c’est gentil. En revanche toi tu vaux bien mieux que Dimitrov ;)

  3. avatar
    4 avril 2017 a 3 h 17 min
    Par Nicolas

    quand je vois cet article je me dis que c’est un peu comme la bourse en ce moment les actions Federer sont en hausse et celle de Djokovic sont en forte baisse.

  4. avatar
    4 avril 2017 a 10 h 20 min
    Par Cullen

    Salut,

    Comme Fabrice, je trouve la notation de Tsonga très généreuse. Il a gagné 2 titres, très bien, inutile de minimiser cette performance, m’enfin on ne peut pas dire qu’il ait particulièrement marqué les esprits dans les tournois qui ont vraiment compté jusque-là. Parce qu’à ce rythme-là, mon pote Fredo aussi a gagné un tournoi, celui de Montgeron :-)

    Pour Federer, je ne sais pas trop quoi rajouter, on a déjà tout dit ou presque sur lui. Son jeu a probablement atteint sa plénitude, il y a désormais associé un mental d’acier, et sa motivation semble inébranlable. Et du haut de ses 36 ans, il gère parfaitement ses efforts. La place de n°1 mondial n’est plus un objectif pour lui, et il sait pertinemment qu’il a moins de marge sur ses concurrents sur terre battue alors plutôt que se griller pour la suite de la saison en voulant trop en faire et risquer la blessure sur une surface très exigeante, il se prépare déjà pour son objectif non avoué, Wimbledon.

  5. avatar
    4 avril 2017 a 13 h 12 min
    Par Guga57

    Salut JS, sympa cet article ! Je suis assez d’accord avec tes notes dans l’ensemble. Mais comme Fabrice je dirai que 16/20 pour Tsonga c’est un chouia exagere quand meme. J’aurai plutot mis 14. Pour Djokovic, le 6 est un peu severe aussi, mais c’est du (je pense) au fait que le Djoker nous avait habitue a faire tellement mieux… Perso, je lui aurai mis 8, par contre j’aurai mis 7 a Murray (c’est lui le N.1 mondial apres tout). Pour Federer j’aurai mis 18 parce qu’il a perdu contre Donskoy a Dubai, par contre si RF avait gagne Dubai, le 20/20 se serait impose loool. Enfin pour Nadal, j’aurai mis 16 a cause de sa defaite (assez decevante, il faut bien le dire) en finale a Acapulco face a Querrey. Faudra refaire le point apres Roland-Garros ;)

  6. avatar
    5 avril 2017 a 15 h 11 min

    Salut Guga,

    Djokovic a fait moins bien que Murray en Australie (2 tours de moins) et meme s’il l’a battu à Doha, il est encore plus loin à la Race, 22e contre 12e.

    La note du Serbe est donc logiquement plus severe, rien à redire de mon côté.

    Par contre Del Potro et Dimitrov, notes un peu complaisantes je trouve. J’aurais mis 14 pour le Bulgare qui n’a pas vraiment confirmé Melbourne, quant à l’Argentin il n’a pas fait grand chose meme s’il est vrai qu’il était absent en Australie.

    Pour Nadal j’aurais aussi mis 16 car il n’a pas gagné de titre et s’est cassé les dents 3 fois sur Federer, dont il est pourtant la bête noire depuis 2004.

    • avatar
      7 avril 2017 a 17 h 47 min
      Par Guga57

      Salut Axel, oui Djoko est plus loin que Murray a la Race mais le N.1 actuel c’est Murray et rien que pour ca je trouve que le debut de saison de l’Ecossais est encore plus decevant que celui du Serbe. Mais bon je chipote la ;)

  7. avatar
    5 avril 2017 a 15 h 47 min

    Bon, au delà de nos pinaillages sur quelques points, il faut souligner le mérite de JS de s’être mouillé.

    Ce qui me fascine le plus avec la performance de Fed c’est que ce n’est pas du tout normal. Cela va être intéressant de voir la suite, car il a repris l’ascendant sur tout le circuit en faisant mainmise sur tous les tournois d’importance, mais surtout en dominant 3 fois sur 3 son ancienne bête noire, Nadal.

    Selon moi même quand Djoko et Murray vont sortir de leur trou, ils auront en face d’eux un dragon étincelant en la personne de Fed qui a donc à présent un avantage additionnel en terme d’ascendant psychologique.

  8. avatar
    6 avril 2017 a 11 h 32 min

    Salut Fabrice,

    Federer a déjà plus que réussi sa saison 2017 meme s’il est evident qu’il voudra gagner un 8e Wimbledon, voire un 7e Masters (et briller le plus possible à l’US Open).

    Ce qui est incroyable chez le Suisse c’est sa capacité à changer son jeu pour le render de plus en plus offensive afin de limiter la longueur des matches.
    Son énorme travail physique, son mental de winner et son envie de junior font le reste …

    Chapeau bas …

    Idem pour Nadal qui renaît de ses cendres, et je souhaite bon courage à Wawrinka, Murray, Djokovic, Thiem, Del Potro et consorts sur la terre battue européenne face au Goliath espagnol.

    Pour l’Ecossais et le Serbe, il va falloir se ressaisir très vite sur la surface ocre, sinon le classement ATP de fin d’année risqué de finir en un podium Federer Nadal Wawrinka …

  9. avatar
    6 avril 2017 a 15 h 16 min

    Oui Axel, je l’ai déjà dit, selon moi dès sa victoire en Australie, Fed avait réussi sa saison, remporter un GC à 35 ans (plus vieux vainqueur en GC Open depuis Rosewall au début des années 70) en mettant fin à une disette de 5 ans, malgré plusieurs finales en 2015. Dire qu’il avait seulement 30 ans lors de sa 17e victoire !

    Du coup cela a peut-être contribué à le relâcher davantage pour les deux M1000 qu’il vient de remporter.

    Curieux de voir ce qu’il va faire à RG, s’il va jouer à fond ou mettre la pédale douce.

    Parlant de RG, je souhaite le succès à Nadal pour la décima, mais les premiers tournois sur terre battue nous donneront une indication sur son niveau.

    Mais déjà avoir atteint la finale à l’Aussie (sa première en GC depuis sa victoire à RG en 2014) et à Miami nous montre qu’il est en forme cette saison.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter