Londres à l’heure des maîtres (3ème journée)
Photo Panoramic

Londres à l’heure des maîtres (3ème journée)

Troisième et dernier opus (avant les demi-finales) de notre semaine consacrée au tournoi des maîtres à Londres. On connait désormais la composition du dernier carré. Roger Federer et Grigor Dimitrov, qualifiés dès le deuxième match, attendaient de connaitre leurs adversaires respectifs. Le Vestiaire du Sport fait donc le point sur les matchs à enjeu mais aussi sans enjeu qui se sont déroulés jeudi et vendredi.

Groupe Boris Becker

Roger Federer (2) – Marin Cilic (5)
Dans un match sans grand enjeu puisque le Suisse était déjà qualifié avant même de pénétrer sur le court et le Croate éliminé suite à deux défaites consécutives contre Zverev et Sock, toutes les deux en trois sets, on aurait pu croire que le niveau de jeu manquerait d’intensité mais on s’est trompé. Le premier set a été d’un très bon niveau, Roger Federer obtenant plusieurs balles de break sans jamais les convertir. Dans le jeu décisif, c’est contre le cours du jeu que Marin Cilic est finalement arrivé à s’imposer 7-5 (7/6). Un petit coup à la tête pour le Suisse qui n’avait pas eu à sauver la moindre balle de break dans ce premier acte et qui finalement perd ce set à la loterie.

Dans la deuxième manche, le Croate prend confiance et se procure une balle de break qu’il n’arrive pas à convertir. Certainement le tournant du match puisqu’à 5-4 en faveur du Suisse, celui-ci décide d’accélérer et parvient à mettre Cilic à cinq mètres de la balle pour réaliser son premier break et égaliser à une manche partout (6/4). Il aura fallu attendre la sixième tentative pour que Federer réussisse à prendre le service de son adversaire. Rare.

Dans la troisième manche, la partie a complètement tourné. Roger Federer a mis son adversaire dans les cordes et ne le lâche plus. Un break en début de manche pour mener rapidement 3-0 puis un autre à 4-1 pour terminer le travail (6/7 6/4 6/1) et voilà Federer qui assure sa première place dans cette poule et jouera donc contre le deuxième du groupe Pete Sampras, à savoir Goffin ou Thiem.

Alexander Zverev (3) – Jack Sock (8)

La finale de cette poule entre les deux derniers soldats qui pouvaient encore se qualifier pour les demi-finales. Et à ce petit jeu, c’est Jack Sock qui est sorti vainqueur, un peu à la surprise générale. Encore 24ème à la Race avant le Masters de Paris, qu’il a remporté de main de maître, l’Américain se retrouve donc, dix jours plus tard, en demi-finale du Masters de Londres pour sa première participation. Un véritable conte de fées pour ce joueur qui, même dans ses plus beaux rêves, n’avait certainement pas imaginé une fin de saison aussi belle et remplie de promesses pour l’année prochaine.

Dans une première manche où les deux hommes auraient pu prendre le service de l’autre tellement ils manquaient d’impact sur leurs engagements, c’est finalement Jack Sock qui a réussi le premier break à 3-3 avant d’effacer 3 balles de break contre lui dans le jeu suivant pour finalement s’imposer 6/4. Agacé, l’Allemand ne comprend pas trop ce qui lui arrive et se remet à l’endroit en breakant d’entrée de deuxième manche un Américain qui s’y voyait déjà. Vingt minutes plus tard, le natif de Lincoln se retrouve mené 5-0. Il sauve une roue de vélo, mais finit par s’incliner 6/1. La troisième manche allait donc être décisive dans tous les sens du terme. Alexander Zverev break le premier et à un pied et demi en demi-finale mais Jack Sock a du répondant et débreak instantanément. Les deux hommes se rendent coup pour coup. L’Américain mène rapidement 4-1 mais se fait reprendre (4-4)… avant d’accélérer une dernière fois pour finalement s’imposer en 3 sets (6/4 1/6 6/4) en 1 heure 53 minutes.

Groupe Pete Sampras

Dominic Thiem (4) – David Goffin (7)

La finale de cette poule se jouait en pleine après-midi, à Londres et opposait donc l’Autrichien Dominic Thiem et le Belge David Goffin. Le vainqueur allait défier Roger Federer samedi. Pas sûr qu’il y ait un surplus de motivation quand on sait qu’au prochain tour, on rencontre le maître des lieux qui est en mission pour accrocher un 7ème Masters à son palmarès mais quand même…
La première manche se déroule de manière extrêmement bizarre puisque c’est l’Autrichien qui prend le meilleur départ en menant 3-0 en seulement 9 minutes. On se dit que le Belge n’y croit pas vraiment et va se laisser mourir pendant une heure mais il n’en est rien. 15 points consécutifs plus tard, voilà David Goffin qui mène 4-3 en ayant breaké deux fois d’affilée. Un premier set étonnant qui se solde par un gain (6/4) inespéré de cette manche pour le Belge, revenu d’un pèlerinage à Lourdes.

Avant le début de la deuxième manche, Dominic Thiem demande le médecin afin de soigner une brûlure au genou. Malheureusement, c’est l’arbre qui cache la forêt puisque ce dernier n’y croit plus du tout, hormis 4 balles de débreak qu’il s’est procuré à 4-1 contre lui. Après 1h et 11 minutes, il finit par céder (6/4 6/1). Le Belge poursuit sa route et défiera Roger Federer contre lequel il n’a pas gagné un match en six confrontations. De quoi donner énormément d’espoir….

Grigor Dimitrov (6) – Pablo Carreno Busta (10)

Il n’y a pas eu match entre un Grigor Dimitrov déjà qualifié et un Pablo Carreno Busta déjà éliminé. Enfin si. On est mauvaise langue puisque le match a bien eu lieu à l’O2 Arena de Londres mais il a été à sens unique. Dimitrov était en mode autoroute du soleil direction la plage tandis que Carreno Busta était dans l’autre sens, dans les bouchons à faire 1km toutes les heures. Bilan : une défaite avec deux mikados (ou deux bâtons de berger c’est vous qui décidez), 6/1 6/1 en 1 heure et 2 minutes, 95% de points gagnés derrière sa première balle et double-break pour entamer chaque manche. Le Bulgare est très en forme et rencontrera l’Américain Jack Sock en demi-finale dans un match qui sent la poudre.

  1. avatar
    20 novembre 2017 a 10 h 00 min

    Ces petites chroniques sont sympatoches mais gagneraient à être vraiment quotidiennes sinon elles perdent de leur intérêt. Les choses ont évolué depuis la “3e journée”.
    Chapeau à Dimitrov qui semble avoir passé un cap, même si c’est Goffin qui avait fait le “sale boulot” (Nadal, Fed…il a donc passé un cap lui aussi) et que 3 autres gros bras étaient absents (Djoko, Murray et Waw) . A confirmer donc dès l’OA, sur 15 j , et au meilleur des 3 sets.

    • avatar
      20 novembre 2017 a 17 h 13 min

      Salut Lauchou, je ne trouvais pas utile de faire un article sur les demi finales puis un sur la finale, du coup j’ai tout regroupé sur un même article qui a été publié ce matin. Merci pour ton commentaire

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter