Masters Next Gen : le bilan
Photo Panoramic

Masters Next Gen : le bilan

Un court sans couloirs et des juges de ligne inexistants... Durant la semaine, les huit meilleurs jeunes joueurs du circuit s'étaient donnés rendez-vous à Milan afin d'y disputer ce master "nouvelle-génération".

Répartis dans deux poules de 4 joueurs chacune dimanche dernier, les huit jeunes les plus prometteurs du circuit ATP sont les “cobayes” de ce tournoi jamais vu auparavant. Karen Khachanov (45e, 21 ans), Daniil Medvedev (65e, 21 ans), le Canadien Denis Shapovalov (51e, 18 ans), l’Américain Jared Donaldson (55e, 21 ans), le Croate Borna Coric (48e, 20 ans), le Sud-Coréen Hyeon Chung (54e, 21 ans), Gianluigi Quinzi (306e, 21 ans) ainsi que le Russe Andreï Rublev (20 ans, 37e mondial, joueur le mieux classé de ce master) jouaient leurs premiers matchs mardi et ce jusqu’à ce dimanche afin de désigner le vainqueur.

Un “laboratoire” de nouvelles règles

“On veut rendre le tennis plus excitant” a reconnu Ross Hutchins, directeur du master. Et de l’excitation, il y en a eu lors de ce tournoi. Les sets de quatre jeux gagnants ont rendu les jeux de service encore plus intéressants à suivre et la suppression de la règle de l’avantage permettait de les conclure plus rapidement. La rapidité fut d’ailleurs un facteur important. L’échauffement réduit à cinq minutes et le temps pour servir limité à 25 secondes ont rendu les matchs plus fluides à suivre. Par conséquent, le fait d’avoir moins de temps de “blancs” permettait de tenir le public en haleine.

Une nouvelle technologie, conçue par la même entreprise qui a créé le Hawk-Eye, remplaçait les juges de ligne en déterminant si une balle était dans le cours ou non à l’aide du son produit par cette dernière (la surface étant différente entre la partie jouable et en dehors). Le “No-Let” était également testé durant ce master : lorsque la balle du serveur heurte le filet, le jeu suit son cours, le let n’est pas annoncé et le service n’est pas rejoué. Autre point intéressant qui a plu à de nombreux joueurs, l’utilisation d’un casque audio afin de discuter avec son coach à la fin de chaque set, pour parler stratégie… ou de café italien comme l’a fait Denis Shapovalov en le qualifiant comme étant “le meilleur qu’il ait goûté dans sa vie”.

Chaque règle a eu son importance et les joueurs ont pu se forger leurs propres avis. Daniil Medvedev a reconnu une certaine gêne : “je me sentais un peu mal à l’aise avec ces nouvelles règles. Cela peut générer du stress. Tu ne peux pas te relâcher car si tu perds vite ton service, tu perds presque le set.” Reste à voir à présent si ces différentes règles seront appliquées lors des prochains Masters et des tournois du Grand Chelem.

Et pour ce qui est des résultats…

Certes, il y avait ces nouvelles règles mais ce Master nous a aussi offert de réels affrontements. Dans le groupe A, Chung Hyeon a surclassé ses trois adversaires en ne laissant filer que trois sets. Andrey Rublev l’a suivi à la seconde place avec une seule défaite. Dans le groupe B, le Croate Borna Coric s’est imposé, lui aussi avec un bilan sans erreur de trois victoires en autant d’oppositions. À la deuxième place, nous retrouvions Daniil Medvedev

Deux belles demi-finales s’offraient à nous : d’un côté une confrontation Coric-Rublev, de l’autre Chung-Medvedev. Vendredi, Coric a craqué pour la première fois dans le tournoi en s’inclinant lourdement trois sets à zéro contre Andrey Rublev (4-1 ; 4-3 ; 4-1). L’Allemand de 20 ans devenait ainsi le premier finaliste de l’histoire du Masters Next Gen. Plus tard dans la soirée, Chung Hyeon confirmait lui son invincibilité en s’imposant contre Daniil Medvedev dans une rencontre très disputée et qui s’est terminée en cinq sets (4-1 ; 4-1 ; 3-4 ; 1-4 ; 4-0).

Après deux oppositions très intéressantes, la fin du tableau était connue : Coric et Medvedev se retrouvaient donc en petite finale. Dans le groupe, Coric avait remporté son duel contre le Russe trois sets à un. À noter également que le concept de “petite-finale” est une autre innovation testée à Milan. La finale opposait donc Chung à Rublev. Les deux joueurs s’étaient déjà affrontés en août dernier, une rencontre qui avait vu Chung Hyeon s’imposer deux sets à un (5-7 ; 6-1 ; 6-1). Durant le master, le Sud-Coréen avait aussi pris le dessus sur le Russe en seulement trois sets (4-0 ; 4-1 ; 4-3).

Blessé durant le tournoi, Borna Coric a été contraint de déclarer forfait pour son dernier match à Milan. Daniil Medvdev a donc terminé sur la troisième marche du podium. Le Masters Next Gen a connu son vainqueur hier soir : c’est le Sud-Coréen Chung Hyeon, auteur d’un tournoi incroyable et sans faute, qui s’est imposé en finale contre Andrey Rublev (3-4 ; 4-3 ; 4-2 ; 4-2).

Quelles leçons pouvons-nous tirer de cette première édition ?

Ce premier essai a démontré beaucoup de bonnes choses. Les innovations dans les règles ont permis au jeu de gagner en vitesse et en technologie. Le niveau du jeu proposé par les huit joueurs fut aussi d’une très grande qualité pour des jeunes professionnels.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter