Chung, le nouveau Chang ?
Photo Panoramic

Chung, le nouveau Chang ?

Au terme d’un tournoi âprement disputé, c’est finalement Hyeon Chung qui s’est emparé du premier Masters NextGen (moins de 22 ans). Une performance qui nous amène à comparer l’espoir du tennis asiatique à son illustre aîné : Michael Chang.

Evidemment, de prime abord, la comparaison peut sembler un brin trop facile. Néanmoins, indépendamment du parallèle toponymique (Chung/Chang) et de ses origines, c’est bel et bien dans le jeu que le jeune tennisman coréen n’est pas sans rappeler celui de l’ancien champion sino-américain.

Chung/Quinzi, à la croisée des chemins

Alors qu’il vient brusquement de rentrer dans la lumière, Chung s’était pourtant déjà révélé en 2013 chez les Juniors par le biais de sa finale, perdue, à Wimbledon face à l’Italien Gianluigi Quinzi. Mais alors que ce dernier stagne désormais aux alentours de la 300e place mondiale, le joueur oriental a quant à lui connu une ascension bien plus spectaculaire, passant de la 173e place (fin 2014) aux portes du Top 50 en un an (51e au terme de la saison 2015). Un énorme bond dans le classement qui avait d’ailleurs été salué par ses pairs via l’ «ATP award» de la meilleure progression de l’année.

En outre, la semaine passée à Milan, les routes des deux anciens finalistes de Wimbly Juniors se sont à nouveau croisées et Chung en a profité pour prendre sa revanche (non sans mal, il faut le dire) face à son ancien rival transalpin (dont on attend encore qu’il puisse éclore au plus haut niveau).

Un joueur sérieux, en constants progrès

De surcroît, et même s’il manque pour l’heure encore de références face aux cadors du circuit sénior, ce « player made in USA » (lui aussi formé, à l’instar de son « cousin » japonais Nishikori, au sein de la prestigieuse académie de Nick Bollettieri) démontre de belles choses depuis deux-trois ans. Après avoir fait douter Stan Wawrinka, le contraignant à disputer trois tie-breaks d’affilée à l’US Open 2015 pour se débarrasser de lui, le natif de Suwon a enfin enchaîné pour la première fois deux succès en Grand Chelem cette année, venant à bout d’Istomin et de Querrey à RG.

Du haut de son mètre 85, une taille conséquente (voire idéale) dans le tennis moderne et assez rare (sans vouloir tomber dans le cliché) pour un tennisman asiatique, le rigoureux Hyeon, qui dispose encore d’une belle marge de progression devant lui, a fini par confirmer ses progrès en s’accaparant aussi logiquement que sobrement la première édition de ce Masters de la nouvelle génération.

Le nouveau Michael Chang ?

Tombé dans une poule compliquée, avec son ex-bourreau Quinzi, le bouillonnant Rublev (tête de série n°1 du tournoi milanais) et le fantasque Shapovalov (révélation de l’année) à ses côtés, le nouveau VRP du tennis de Corée a en effet fait preuve de solidité ainsi que d’une grande maturité pour remporter ses cinq matchs avec autorité.

Techniquement complet et très intelligent tactiquement parlant, Chung a en outre fait déjouer un à un ses adversaires, à l’instar d’un Rublev complètement déboussolé ! Car c’est bien par cet aspect que l’essuie-glace sud-coréen ravive chez nombre d’anciens le souvenir de son génial prédécesseur étatsunien. En revanche, et ce sera peut-être la clef de ses futurs succès, pour espérer succéder à Michael Chang en GC, Hyeon Chung devra sans doute apprendre à ajouter un petit zeste de folie dans son jeu déjà parfaitement métronomé.

Lionel Ladenburger

  1. avatar
    15 novembre 2017 a 11 h 36 min
    Par Guga57

    Une autre ressemblance assez frappante (et que j’ai oublié de mentionner dans l’article) entre Chung et Chang, c’est leurs (grosses) cuisses de pistards ! Dans le jeu de jambe du coup, le mimétisme entre le Coréen et l’Américain est bluffant je trouve.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter